Bistro Bar Blog

vendredi 11 janvier 2013

Le film du vendredi soir (7)

Les 39 marches d'Alfred Hitchcock, 1935. Durée 1h25


À Londres, le Canadien Richard Hannay rencontre, au terme d'un spectacle musical interrompu bien singulièrement, une demoiselle qui se prétend poursuivie. Il accepte de la cacher chez lui, où on l'assassine. Craignant d'être accusé, il comprend qu'il ne pourra prouver son innocence de ce meurtre que s'il s'implique dans une intrigue d'espionnage. Il n'a que deux indices, une phrase qu'elle lui a dite, « les 39 marches », et le nom d'un lieu en Écosse…



7 commentaires:

  1. C'est peut être un peu récent comme film ??

    Tu n'as pas plus vieux ????

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'ai annoncé en commençant la série de films du vendredi soir que je diffuserai de vieux films. Pour des plus récents, cherche sur youtube !

      Supprimer
  2. Tiré d'un livre de John Buchan http://fr.wikipedia.org/wiki/John_Buchan , personnage étrange qui fut agent secret, écrivain anglais qui écrivit entre autres "la Centrale d'Energie" que Jacques Bergier http://www.noosfere.com/icarus/livres/niourf.asp?numlivre=-322415 considérait comme un livre essentiel, traitant du pôle "maléfique" de notre monde. Bises.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Salut VJ,
      Je suppose que tu as lu "la centrale d'énergie"? Si oui, tu peux nous en dire plus ?
      Bises aussi.

      Supprimer
  3. Oula ! Oui, je l'ai lu, mais ça remonte loin. Comme ma bibliothèque est un capharnaüm, je vais mettre mon scaphandre et y faire une descente. Si je le retrouve, je le relis et je vous fait un petit résumé. En gros, Buchan déclare qu'il existe sur Terre une véritable volonté mauvaise, totalement vouée au mal.
    Ça ne nous surprend pas vraiment, mais l'auteur était un des plus importants membres des services secrets anglais, et fut nommé Lord.
    A côté de ça, il a écrit des bouquins très positifs (Salut aux coureurs d'aventure). Il fut édité dans les années 70 ou 80 en français par les éditions NéO (nouvelles éditions Oswald).
    Bon, je mets mon scaphandre.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'oubliais : il a écrit un bouquin qui s'appelle "le 26ème rêve" (the dancing floor), qui met en scène un personnage genre Aleister Crowley dans une île grecque, où il se livre à des orgies sataniques. Ce n'est pas pour les voyeurs modernes, parce que les scènes hard sont indiquées, et pas décrites en détail comme chez Sade ou Stephen King. Mais encore une fois, on a un personnage qui voue sa destinée à la cruauté et à la malfaisance en toute connaissance de cause, par choix.
      J'ai lu quasiment tout ce que NéO a publié à l'époque. C'est une mine pour l'étude des trucs tordus.

      Supprimer
    2. J'attends ta remontée en scaphandre, sans paliers. Merci.

      Supprimer

Tout commentaire qui se veut une publicité cachée est refusé.