Bistro Bar Blog

dimanche 27 janvier 2013

JFK Jr


JFK junior est, vous le savez tous, le fils de JFK et de Jackie Kennedy (Jacqueline Bouvier). Il est né le 25 novembre 1960, 16 jours après l'élection de son père à la présidence. Il a une sœur aînée, Caroline, née en 1957. Il meurt le 16 juillet 1999 dans un accident d'avion en se rendant sur l'île de Martha's Vineyard. Sa femme, Carolyn Bessette et sa belle-soeur furent également victimes de l'accident. Il était surnommé ''John-John''.
La dynastie des Kennedy mâles est éteinte.

JFK et John-John

L'élimination de leaders naturels : JFK Jr


Par L.C. Vincent, 22 janvier 2013

L'histoire de ''l'élimination'' de John F. Kennedy Jr. a été exposée dans une mémorable publication intitulée Media Bypass [contourner les médias] (avant que la CIA ne s'en empare et ne la supprime).

Selon la recherche, il y a eu une réunion dans le bureau ovale avec Bill Clinton. Y assistaient Bill et Hillary, George H. W. Bush, le chef du FBI, et un agent anonyme du Mossad. La réunion était organisée pour discuter et décider du meilleur moyen d'éliminer John F. Kennedy Jr. Tous les participants avaient leur ''raison''.

La raison de cette regrettable réunion était que JFK Jr avait imprudemment dit à quelques proches associés qu'il avait intention de se présenter au Sénat de New York et ensuite à la présidence.

Pour ajouter à cette menace, il avait laissé échapper qu'une fois président, il rouvrirait l'enquête sur l'assassinat de son père. Vous pouvez imaginer comme tout ceci a dû être bien accueilli par ces occupants du bureau ovale.


Hillary prévoyait de se présenter au Sénat comme tremplin pour la présidence.

Il n'aurait pas été question qu'Hillary puisse gagner une nomination chez les Démocrates, sans parler de la course au Sénat et elle pouvait dire adieu à ses aspirations présidentielles si JFK Jr se présentait à la course au Sénat de New York.

George H. W. Bush, bien sûr, n'avait aucun désir de voir l'assassinat de JFK rouvert, car il était à Dallas ce jour-là (ce fameux jour dont il a parlé de manière incroyable, quand on lui a demandé où il se trouvait le jour de l'assassinat de JFK, il n'a pu s'en souvenir – probablement la seule personne au monde qui ne pouvait se rappeler où il était ce jour-là!) ainsi que la nuit précédente, en compagnie du président Johnson, à dîner dans la résidence d'un magnat du pétrole Cliff Murchison, pour mettre la touche finale au complot d'assassinat.

Le rôle du Mossad

Le Mossad, bien sûr, n'avait aucun désir de voir un autre Kennedy, surtout le fils de JFK, occuper le bureau ovale ayant déjà encouragé l'assassinat de Kennedy pour son refus d'autoriser le nucléaire à Israël et pour son émission limitée de certificats argent au lieu d'une monnaie basée sur la dette.

Le plan était simple : une bombe allait être déposée dans la queue de l'avion de JFK Jr, qui exploserait en dessous d'une certaine altitude.

Par un calcul facile de la trajectoire de vol en vue de l'atterrissage à Martha's Vineyard, le Mossad savait à quelle altitude faire exploser la bombe, ce qui ferait tomber l'avion en eau peu profonde pour une récupération immédiate.

Une récupération immédiate, bien sûr, était absolument essentielle. La seule chose que les conspirateurs ne voulaient pas voir se produire était la découverte de l'avion par des civils et la preuve de l'explosion.

La preuve de cette explosion fut montrée sur la couverture du San Francisco Chronicle (quand je vivais là-bas) avec une immense photo en noir et blanc de l'US Navy en train de sortir de l'eau l'avion de JFK Jr au large de Martha's Vineyard. L'aspect le plus intéressant était l'immense bâche toilée déployée sur la queue de l'avion. Hé bien pourquoi l'US Navy ferait une chose pareille ? Pour cacher la preuve de l'explosion, c'est sûr.

Une autre anomalie. JFK Jr était un civil à cette époque et non un officier public. Pour quelle raison un navire de l'US Naval se serait chargé de récupérer l'avion écrasé de JFK Jr ? La raison était qu'avec la Navy sur les lieux, ils pouvaient procéder au camouflage. Si une équipe de sauveteurs civils avait été autorisée à récupérer l'avion, elle n'aurait pas pris la peine de s'occuper de détails comme de recouvrir la queue de l'avion de JFK Jr.

Sa femme, Carolyn, fut également victime du complot

Confirmant cette certitude est le fait qu'une équipe de sauveteurs civils était sur les lieux bien avant que la Navy n'arrive, mais on leur avait fermement recommandé de rester en arrière pendant que la Navy procédait au camouflage.

Sur la même couverture, le public fut traité selon l'habituelle campagne de désinformation psychologique à laquelle nous nous attendons aujourd'hui de la part de nos dirigeants illuminati.





Dissimulation par les médias ; intimidation de témoins

On ''informa'' le public que JFK Jr était un pilote négligent, irréfléchi, tête brûlée, fanfaron, qui volait presque toujours hors des paramètres normaux. On nous a dit qu'il prenait constamment des risques, qu'il n'avait pas de diplôme pour voler aux instruments et que le crash de son avion était dû à son incompétence en tant que pilote.

Nous fûmes de plus informés par les médias bien dressés que le temps était terrible cette nuit-là, contribuant à donner une faible visibilité, ce qui a probablement désorienté JFK Jr. Son incompétence en tant que pilote ajoutée au mauvais temps l'ont conduit à sa perte.

Plusieurs mois plus tard, la vérité vraie commença à filtrer, mais seulement pour ceux qui avaient pris le temps de faire une recherche. Non seulement JFK Jr était un pilote très expérimenté et accompli, mais son instructeur de vol, l'homme qui lui avait appris à piloter, insista sur son exceptionnelle prudence et sa minutie. Il déclara que JFK Jr était aussi totalement accrédité pour voler aux instruments. De surcroît, le temps ce soir-là était clair, avec une bonne visibilité.

Malheureusement pour les comploteurs, il y eut de nombreux témoins visuels qui virent l'avion de JFK Jr tomber du ciel comme une pierre, ce qui se passe exactement quand on perd le contrôle de l'assemblage de queue d'un avion.

Tous ces témoins visuels furent interviewés à plusieurs reprises par le FBI et on les persuada de changer leur version de l'histoire. Les témoins visuels qui avaient rapporté avoir vu et entendu une explosion juste avant de voir l'avion de JFK Jr plonger dans l'océan furent très lourdement ''persuadés''.

Voici comment les illuminati s'occupent de personnes problématiques. Assassinat en avion, loin dans le ciel et hors de la vision directe du public est sans aucun doute l'une de leurs méthodes favorites et ils se fichent manifestement du nombre de morts pour réaliser leur but.

Après tout, ces personnes superflues ne sont que des ''dommages collatéraux'' – tout comme nous tous,  sommes considérés dans le système de réalité fabriquée par le consensus des illuminati.


Traduit par Hélios du BBB.

4 commentaires:

  1. ça me rappelle l'accident d'avion du Président de Pologne, l'un des rares à avoir refuser l'expérimentation du vaccin contre la grippe A pour sa peuple. Idem ! Ce genre d'accident pue l'attentat.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. On reparle de ce president dans cet article sur les chemtrails et le vaccin:
      http://www.alterinfo.net/Nano-technologie-et-alimentaion-Les-toutes-dernieres-decouvertes-concernant-les-chemtrails_a59378.html

      Supprimer
  2. J'aurai bien vu, en conclusion de cet article, la video de jfk posté sur le blog de pimpim:
    http://www.youtube.com/watch?v=_6Imf6uR2rE&feature=player_embedded

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, c'est ce que j'ai dit à Ferlin hier soir, synchronicité...

      Merci pour le lien, Ngiu.

      Supprimer

Tout commentaire qui se veut une publicité cachée est refusé.