Bistro Bar Blog

dimanche 23 décembre 2012

Une petite histoire (5)

 
CHIOTS À VENDRE


Un commerçant était en train de clouer une affiche annonçant des ''chiots à vendre'' au-dessus de sa porte. Des affiches comme celle-là ont le don d'attirer les enfants et, comme par hasard, un petit garçon apparut bientôt sous l'affiche du commerçant. ''Combien vendez-vous ces chiots ?'' demanda-t-il.

Le commerçant répondit : ''Entre 30 et 50 dollars''.

Le petit garçon fouilla dans ses poches et en tira de la petite monnaie. ''J'ai deux dollars trente-sept'', dit-il. ''Est-ce que je peux les regarder, s'il vous plaît ?''

Le commerçant sourit et siffla ; du chenil, ils virent sortir Lady, qui accourut vers eux, suivie de cinq boules de poil. Un des chiots traînait derrière à une bonne distance. Aussitôt qu'il le vit, le petit garçon montra du doigt le chiot qui boitait derrière les autres :''Qu'est-ce qu'il a celui-là ?''

Le commerçant lui expliqua que le vétérinaire avait examiné le chiot et avait découvert une malformation de la hanche. Il boiterait toujours. Il serait toujours infirme. Le petit garçon devint tout excité. ''C'est ce petit chien-là que je veux acheter.''

''Non, dit le commerçant, tu ne peux pas acheter ce chien. Mais si tu le veux vraiment, alors je vais te le donner.''

Le petit garçon se fâcha. Il regarda le commerçant droit dans les yeux et dit :''Je ne veux pas que vous me le donniez. Ce petit chien vaut aussi cher que les autres et je le paierai plein prix. En fait je vais vous donner 2,37 dollars maintenant et 50 cents par moi jusqu'à ce qu'il soit à moi.''

Le commerçant répliqua : ''Tu ne peux pas vraiment acheter ce petit chien. Il ne sera jamais capable de courir et de sauter et de jouer avec toi comme les autres chiots.''

Sur ce, le petit garçon se pencha, retroussa la jambe de son pantalon et découvrit une jambe gauche affreusement tordue, soutenue par un appareil orthopédique. Il regarda le commerçant et dit doucement : ''Eh bien, je ne cours pas très bien moi-même, et le petit chien aura besoin de quelqu'un qui peut le comprendre.''


Dan Clark

1 commentaire:

  1. Comme il est précisé en titre " une petite histoire".
    La jolie histoire si bien racontée heurte la nature humaine.
    Je pourrais vous narrer comment mon père en difficultés en pleine nature a fait appel aux pompiers et aux policiers pour lui venir en aide
    et qui a vainement attendu toute la journée un secours jamais venu !!!!
    Pépé

    RépondreSupprimer

Tout commentaire qui se veut une publicité cachée est refusé.