Bistro Bar Blog

jeudi 6 décembre 2012

Ultraman, 6 décembre 2012

Accident du tunnel + visite des "conseillers internationaux".


Accident du tunnel Sasago : ''Pas de corrosion des boulons, juste de la rouille, le plafond intact'', dit le Yomiuri, mais NHK dit que ''des boulons sont corrodés, fissurés''



Les informations sur l'accident sortent au compte-gouttes via les médias, non directement par l'exploitant du tunnel, NEXCO, dont le site ne contient aucune information sur l'accident en dehors de leur message ''Désolés pour les victimes de l'accident, ou par le ministère responsable (Ministère du territoire, des infrastructures, du transport et du tourisme) qui a mis en place une commission d'investigation faite de spécialistes et d'enseignants d'université (comme s'ils avaient déjà travaillé une seule journée dans le bâtiment).



D'abord, le Yomiuri Shinbun (4 décembre) :

La commission d'investigation du ministère du territoire a fait un relevé du site de l'accident et s'est réunie la 4 décembre pour la première fois depuis l'accident du tunnel dans la préfecture de Yamanashi où des panneaux de plafond se sont effondrés [tuant 9 personnes].
La commission a révélé à la presse qu'il n'y avait de corrosion notable sur les boulons de fixations qui retenaient le plafond. La commission poursuivra son enquête pour déterminer pourquoi les boulons se sont décrochés.

La visite a duré environ une heure. Les membres de la commission ont vu les boulons qui sont tombés et ont examiné le plafond de béton du tunnel. Selon la commission, il n'y a aucune évidence que le béton soit très attaqué et comme certains boulons montraient des traces de rouille, les dégâts sont mineurs.

La commission a également fait confirmer la méthode de maintenance par la société NEXCO. Selon la commission, ''la maintenance était assurée selon le manuel interne, mais en ne pouvant déterminer jusqu'à quel point le manuel était approprié.''

Comme s'ils n'avaient qu'un seul manuel. D'après mon expérience personnelle, il doivent avoir au moins trois manuels, un à soumettre à l'autorité de régulation, un qui est le manuel officiel de la société et un manuel non officiel pour les ouvriers du chantier. Je ne serai pas surpris qu'il y en ait encore un autre, non officiel, un manuel transmis par oral pour les ouvriers qui connaissent vraiment la situation.
NHK, cependant, dans son article sur l'enquête de la police, dit que les boulons étaient corrodés et fissurés (5 décembre) :


Selon l'investigation de la police, il y a eu la chute de multiples boulons du plafond du tunnel, qui servaient à sécuriser les barres métalliques qui étaient suspendues aux panneaux du plafond.

On a découvert de la corrosion sur les boulons et certains étaient même fissurés, selon la police. Une enquête ultérieure déterminera comment les boulons sont tombés.

Le ministère du territoire possède-t-il les minutes de la réunion du comité d'experts du 4 décembre ? Oui, en quelque sorte. Le site du ministère montre un résumé de minute qui consiste en 7 courtes phrases. Concernant l'accident, il dit ceci :
Does the Ministry of Land, Infrastructure, Transport and Tourism have the minutes of the expert committee meeting on December 4? Yes it does, sort of. The ministry's website has a "minute summary" that consists of seven short sentences. As to the accident, it has this to say:
2) Circonstances de l'accident
- Il y a eu une discussion sur les circonstances de l'accident

On pourrait penser que le gouvernement et les experts du gouvernement ont appris la leçon de l'accident de Fukushima – que les informations ont besoin d'être rapidement et totalement dévoilées. On n'a aucun autre choix que de se fier aux médias, et de s'en débrouiller (ça peut vouloir dire aussi se démerder..)
La vie est complètement revenue à la normale au Japon.

L'académie des Sciences américaine est allée à la centrale de Fukushima pour ''en tirer les leçons'', Les régulateurs des US, du Royaume-Uni et de France vont devenir ''conseillers internationaux'' de l'Autorité de Régulation Nucléaire japonaise

Des membres de l'Académie nationale des Sciences américaine sont allés à la centrale de Fukushima le 30 novembre, en tenue Tyvek et masques intégraux pour tirer les leçons de l'accident.

Est-ce parce que les médias et les citoyens japonais sont ''passés à autre chose'' ou pour d'autres raisons, la visite a été à peine rapportée ou remarquée au Japon. J'en ai entendu parler hier après être allé sur le site de TEPCO et avoir vu des photos des membres de l'académie à divers endroits de la centrale :


Puis le 5 décembre, l'Autorité de Régulation Nucléaire du Japon a annoncé ses ''conseillers internationaux'', originaires des US, du Royaume-Uni et de France. Selon l'Autorité, ce sont :
  • Mr. André-Claude Lacoste (France, ancien président de l'ASN)
  • Le Dr. Richard A. Meserve (US, ancien président de la NRC)
  • Le Dr. Mike Weightman (Royaume-Uni, directeur de l'ONR (Bureau de la recherche navale?), il dirigeait la mission de l'AIEA au Japon)


L'Autorité de Régulation Nucléaire et les conseillers internationaux auront leur première rencontre le 14 décembre à Tokyo. Ils garderont probablement un œil sur le Japon, pour l'empêcher de dévier de l'orientation nucléaire.
Mais ensuite, ces experts n'ont pas besoin de se tracasser, car les japonais sont passés à autre chose. Pour l'instant, ils sont obsédés par les élections à venir. Beaucoup de gens regardent le radieux avenir quelque part à l'horizon et rêvent, sans avoir remarqué qu'ils avaient marché sur une crotte de chien. Grâce au pouvoir absolu de l'espoir, ils ne la sentent pas, ne la voient pas, donc elle n'existe pas.

1 commentaire:

  1. Ok ! pour Sasago, c'est la FATALITÉ ! (pour les décédés...c'était leur "heure" !...)car Selon la commission, il n'y a aucune évidence que le béton soit très attaqué et comme certains boulons montraient des traces de rouille, les dégâts sont mineurs.(les 9 morts , c'est idem que pour les dégâts)
    Quant aux autres qui "veulent en tirer les leçons" et devenir "conseillers internationaux" (sur le nucléaire) C'est l'hôpital qui se fou de La Charité !!! Mais quels intérêts ont ils tous ces gens a vouloir faire sauter la planète ?

    RépondreSupprimer

Tout commentaire qui se veut une publicité cachée est refusé.