Bistro Bar Blog

lundi 24 décembre 2012

Japon, 24 décembre 2012

Auriez-vous envie de fêter Noël si vous étiez un japonais de Fukushima ?

Voici ce qu'en pense Iori Mochizuki (Fukushima Diary) :

"Noël arrive bientôt mais il n'y a pas de Noël pour les radiations. Le combustible nucléaire fondu et répandu continue d'agir sans se préoccuper du calendrier, et nos corps aussi sont affectés par une radioactivité sans repos.
Comme dans beaucoup de pays du monde, décembre est un mois spécial au Japon. Particulièrement les enfants, parce qu'ils reçoivent des cadeaux, mangent des gâteaux, qu'ils sont en vacances d'hiver et fêtent le nouvel an.
Pourtant, tout du moins à Fukushima City, environ la moitié des enfants ont des kystes et des nodules thyroïdiens. Certains en ont même un nombre incroyable. J'essaie d'imaginer ce que ressentent leurs parents en ce moment. 
Certains habitent toujours dans des abris de fortune, toujours sous la menace des radiations et d'une nouvelle exposition.
Ils ne peuvent même pas se réconforter en mangeant le gâteau de Noël. Personnellement je n'en mangerai pas. Les fraises, la crème, le blé, j'ai vu toutes les données  indiquant du césium dans toutes ces choses. La crème vient du lait qui peut contenir du strontium.
Je ne pourrai plus jamais célébrer Noël ni le nouvel an."

Et il a publié aussi une photo, rendue humoristique, d'un radis blanc mutagène :


*************************************************************

Kna a posté cette nouvelle vidéo sur son blog.

Arnie Gundersen présente d'autres leçons venant de Fukushima :



1 commentaire:

  1. Si vous ne saviez as ce qu'est la PERTE DE REFROIDISSEMENT ULTIME, Je vous suggère de prendre le temps de regarder ces 15 minutes de vidéo et de comprendre les vrais risques nucléaires à venir et soigneusement cachés !

    RépondreSupprimer

Tout commentaire qui se veut une publicité cachée est refusé.