Bistro Bar Blog

dimanche 23 décembre 2012

Comprendre les animaux (2ème partie)

Suite de l'article posté hier.

(...)

Les animaux sont nos "jeunes frères" et bien que, actuellement, ils ne soient pas aussi bien organisés que les humains, ils finiront par atteindre un stade aussi élevé que le nôtre. Nous en serons alors à un stade encore plus élevé. Dans la Cosmogonie Rosicrucienne, des raisons occultes expliquent pourquoi l'élevage des animaux doit être supervisé avec soin pour le bien-être et l'avancement du règne animal en entier. Les animaux sauvages sont exempts de maladie et de douleur, parce que leur propagation se fait par les soins et la direction d'Esprits-Groupes sages, seulement à certaines périodes de l'année qui sont propices à la reproduction. 


Les esprits éclairés savent que les animaux sont leurs "jeunes frères" et qu'ils doivent les aider comme nous sommes aidés le long du sentier, et pour l'aspirant aux idéaux élevés, tuer-soi-même ou par personne interposée-est hors de question. 


Au stade actuel de notre voyage évolutionnaire, chacun sait fondamentalement que c'est mal de tuer, et l'homme doit aimer et protéger les animaux dans tous les cas où ses intérêts avides et égoïstes ne l'aveuglent pas sur les droits de ceux-ci. La loi protège un chat ou un chien contre la cruauté gratuite. Excepté dans les "sports" qui sont la manifestation de nos cruautés gratuites contre la création animale, c'est toujours pour de l'argent que les animaux sont massacrés et nourris pour être massacrés. Des créatures impuissantes sont tirées et tuées par des adeptes de "sports," sans aucun but que de donner une fausse idée des prouesses du chasseur. C'est difficile de comprendre comment des personnes qui paraissent saines et bienveillantes, peuvent bafouer leurs bons instincts et retourner à la sauvagerie, tuant pour la pure soif de sang et de la joie de détruire. C'est certainement un retour aux instincts animaux les plus sauvages et les plus bas, ce qui ne peut jamais être considéré comme quelque chose de "viril." 


Après la mort, l'animal demeure durant un temps plus ou moins long, selon le niveau de son évolution, dans un corps du désir, fait de matériaux du Monde du Désir. Le mouton allongé sur la route peut être vu par le clairvoyant, marcher quelques mètres, puis s'effacer vers le néant. Il ne demeure que quelques instants dans sa forme avant que l'Esprit ne retourne à la source centrale qui est l'Esprit-Groupe. Chez le cheval, la vache ou tout autre animal supérieur, il y a un temps plus long et plus de conscience dans le Monde du Désir que pour les formes inférieures. 


L'esprit de l'animal envoyé par l'Esprit-Groupe pour renaître de temps à autre dans un corps animal de son espèce-un Esprit pour chaque corps-retourne, à la mort, à l'Esprit-Groupe, ayant acquis un degré plus élevé de conscience que celui avec lequel il est né. Ceci aide le groupe à évoluer, et celui-ci, en retour, dirige les esprits des animaux, séparés par espèce. 


Il est évident que l'amour et l'attention que nous avons prodigués aux animaux les aident à avancer grandement dans leur évolution. Alors que les animaux sauvages agissent sous les impulsions de l'Esprit-Groupe, ce que nous appelons instinct, les animaux domestiques montrent une capacité à penser complètement au-delà de leur évolution normale à l'époque actuelle. Puisque nous savons que les animaux domestiques apprennent de nous et que l'acte de bonté envers eux les aide dans leur progrès, nous pouvons conclure que les animaux qui ont été domestiqués deviendront les instructeurs de leurs frères moins avancés. 


Le service rendu par l'inférieur au supérieur, en tant que pierre d'achoppement, ne peut être payé en retour que par le service. Le supérieur doit à l'inférieur une dette de gratitude. Christ savait que sans élèves il n'y aurait pas de maître, et en reconnaissance du privilège d'enseigner et d'apporter au monde la merveilleuse Religion Chrétienne, Il lava les pieds de Ses disciples. Dans les temps futurs, les règnes inférieurs qui agissent actuellement comme pierres de gué et moyens, pour nous, de croissance et d'expérience, auront besoin d'aide et de service que nous leur donnerons alors. C'est pourquoi la race humaine qui maltraite actuellement les animaux aura alors à agir comme leur serviteur, les aidant à atteindre le maximum à l'école de l'évolution. 


Les Esprits des animaux domestiques dont les corps sont actuellement torturés dans les enfers de la vivisection, ou massacrés pour la nourriture, deviendront un jour nos élèves et il sera de notre devoir, étant leurs gardiens, de les aider à se développer et à propager la vie dont l'homme les prive actuellement. La vivisection est considérée par tous les étudiants en occultisme comme une abomination et parmi le plus sombre de tous les crimes. S'il était seulement possible à tous les vivisecteurs de se rendre compte de ce qui les attend après la mort, la vivisection serait abolie et les chambres de torture seraient vides. En tant que Chrétiens, nous croyons qu'il est de notre devoir d'éviter de sacrifier la vie des animaux, quel que soit le but. Nous considérons la vivisection comme diabolique et inhumaine. 


Il est évident que le progrès est d'élever les règnes inférieurs aussi bien que l'humanité. Les animaux, particulièrement les espèces domestiques, sont proches de l'individualisation, et leur retrait de la manifestation a déjà commencé. Comme conséquence de cela, il viendra un moment où il sera impossible d'obtenir de la nourriture carnée. Le glas du "Roi Alcool" sonnera, car seuls les mangeurs de viande ont soif d'alcool. 


Les singes inférieurs, au lieu d'être les ancêtres d'espèces supérieures, sont des retardataires qui occupent les spécimens les plus dégénérés de ce que fut jadis la forme humaine. Ce n'est pas l'homme qui s'est élevé au-dessus de la condition d'anthropoïde; l'inverse est vrai et la vérité est que les anthropoïdes sont tombés en dégénérescence hors de la condition humaine. La science matérielle qui s'occupe seulement de la Forme s'est ainsi égarée pour aboutir à des conclusions erronées. 


Toutefois, chaque vague de vie reste confinée dans ses limites propres. Les anthropoïdes peuvent nous rejoindre et devenir des êtres humains, mais aucun autre animal n'atteindra notre condition spéciale de développement. Les autres animaux passeront par une phase similaire, mais dans des conditions différentes pendant la Période de Jupiter. 


La science a découvert que l'hémolyse, c'est-à-dire l'inoculation du sang d'un être vivant dans les veines d'un autre être appartenant à une espèce différente cause la mort de celui des deux qui est de race inférieure. Ainsi tout animal auquel on inocule le sang d'un homme meurt. Le sang d'un chien transfusé dans les veines d'un oiseau tue ce dernier, mais le chien ne souffrira pas si on lui inocule le sang d'un oiseau. 


Quand le sang d'un animal supérieur est inoculé dans les veines d'un animal d'une espèce inférieure, l'Esprit qui se trouve dans le sang de l'animal supérieur est naturellement plus fort que l'Esprit de l'animal moins développé; dès qu'il cherche à affirmer sa présence, il tue la forme qui l'emprisonne et se libère. D'autre part, quand le sang d'une espèce inférieure est injecté dans les veines d'un animal supérieur, l'Esprit supérieur est capable d'expulser l'Esprit moins développé du sang étranger et d'assimiler le sang pour ses fins personnelles, par conséquent il ne s'ensuit pas de catastrophe visible. 


L'Esprit-Groupe cherche toujours à préserver l'intégrité de son domaine dans le sang de l'espèce dont il a la garde. Il ressent le croisement d'animaux qui produisent des hybrides. Le croisement d'un cheval et d'un âne produit un mulet; le mélange des sangs étran-gers détruit la faculté de reproduction, afin de ne pas perpétuer l'hybride qui en résulte et qui est une abomination du point de vue de l'Esprit-Groupe. Le mulet échappe en partie à la domination de l'Esprit-Groupe du cheval ainsi qu'à celui de l'ânesse, par contre il n'en est pas assez éloigné pour être entièrement soustrait à leur influence. 


Par conséquent, lorsque l'Esprit-Groupe des animaux envoie les Esprits distincts des animaux pour renaître, il retient simplement l'atome-germe fertilisateur quand des animaux d'espèces vraiment différentes s'accouplent. Il permet aux animaux dont il a la charge, de saisir une occasion de renaître quand deux animaux d'une nature analogue sont accouplés, mais il ne veut pas que les hybrides se perpétuent. Ainsi, nous voyons que l'introduction de sang étranger diminue le contrôle de l'Esprit-Groupe et que, par la suite, ce dernier détruit la forme ou la faculté de reproduction chaque fois que cela est possible. 


Joël Labruyère

Revue Undercover n°15

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Tout commentaire qui se veut une publicité cachée est refusé.