Bistro Bar Blog

mercredi 7 novembre 2012

Trafic d'organes en Chine


La traduction d'un  passage d'un des derniers articles de Mike Adams.

Concernant les dons d'organe, ne donnez jamais un de vos organes et n'acceptez jamais d'en recevoir un. Je ne développerai pas ici, mais croyez-moi sur parole. Idem pour les transfusions de sang. 
 

La Chine promet la suppression progressive de la récupération d'organes sur les prisonniers exécutés


(NaturalNews) La Chine a promis de supprimer progressivement ses opérations de récupération d'organes et se dirige pour les années à venir vers un système de don volontaire, rapporte l'Associated Press. En lisant ceci, gardez en mémoire que si Natural News avait publié il y a juste deux jours un article avec en gros titre, ''La Chine récupère les organes des prisonniers exécutés,'' nous aurions été largement taxés de ''théoriciens de la conspiration'' pour fabrication d'informations.


La plupart des gens, voyez-vous, sont totalement ignorants de la réalité. Ils n'ont aucune idée de qui se passe dans le monde : la récupération d'organes, les réseaux de trafic sexuel d'enfants gérés par les Nations-Unies, le système de blanchiment d'argent de la drogue par les banques pour les cartels mexicains et ainsi de suite. Punaise, si je vous avais dit il y a un an qu'un entraîneur de football nommé Sandusky agressait sexuellement des enfants dans les vestiaires de l'université, vous ne l'auriez pas cru non plus.


La vérité est que les gens répugnent à croire les choses qu'ils espèrent ne pas être vraies. Ils vivent donc dans un état de déni sans fin à propos du monde, refusant de reconnaître les horreurs qui se perpétuent jour après jour.


La Chine fait la récupération d'organes sur les prisonniers exécutés depuis l'aube de l'industrie de transplantation d'organes, industrie imprégnée de criminalité, même aux USA. C'est en fait un marché noir tout à fait lucratif. Si un riche client a besoin d'un nouveau rein, il suffit de trouver un gars dans la rue, de lui faire porter les soupçons d'un crime qu'il n'a pas commis, puis de l'exécuter pour ses organes. Tous les bureaucrates impliqués empochent quelques milliers de dollars chacun – une grosse somme en Chine.


(Au fait, vous ne saviez probablement pas ceci, mais l'industrie de transplantation d'organes transplante couramment des organes malades chez les patients receveurs.)


Aux US, les gens sont poursuivis en justice comme des criminels pour alimenter le système de travail esclavagiste des prisons. Ils ne récupèrent pas vos organes, mais votre sueur et votre labeur. Les prisonniers américains travaillent pour quelques cents à l'heure – encore moins que les travailleurs manuels chinois ! - faisant du travail en prison une nouvelle industrie en pleine croissance.


Partout autour du monde, des gouvernements tyranniques et corrompus exploitent régulièrement à leur propre profit des êtres humains. Que ce soit la récupération d'organes, développer le système de prison par la criminalisation continue de la marijuana, ou juste profiter des services de protection de l'enfance pour kidnapper des enfants et les vendre à des marchands de sexe internationaux, tout est fait par des officiels des gouvernements agissant comme un genre de mafia.


Gouvernement = Mafia

Une ''mafia'' est sûrement le meilleur modèle pour décrire un gouvernement dans son entier. Les activités d'un gouvernement sont couramment pas seulement criminelles mais hautement dépourvues d'éthique et de morale.



Par exemple, qui a financé les expériences médicales inhumaines sur des prisonniers guatémaltèques dont nous avons entendu parler l'année dernière ? Le gouvernement des USA, bien sûr, grâce à la complicité du NIH (National Institute of Health, institut national de la santé).


Qui a donné aux fabricants de vaccins une immunité totale contre les poursuites, tout en sachant que leurs produits mutilent et tuent un très grand nombre de gens chaque année ? Le gouvernement !


Qui accorde à Big Pharma le monopole médical pour le ''traitement '' de toutes les maladies tout en tentant d'écraser l'industrie des compléments alimentaires par l'intimidation et les menaces ? Le gouvernement US !


Sans un gouvernement US impliqué dans la médecine, les médicaments prescrits seraient bien moins chers, les suppléments nutritionnels seraient plus largement disponibles, la population serait en bien meilleure santé et l'industrie pharmaceutique ne ferait que le dixième de sa taille actuelle.


L'exemple ultime d'un gouvernement omniprésent ? La Corée du nord

Si vous voulez réellement voir l'ultime expression d'un gouvernement omniprésent, ne cherchez pas plus loin que la Corée du nord. Là-bas, les pauvres doivent littéralement idolâtrer le gouvernement. Le chef du gouvernement, Kim Jong Il fils, doit être adoré comme un dieu.


Quiconque ne se prosternant pas devant le gouvernement, ses soldats, et ses officiers de police est immédiatement envoyé dans un camp de travail de style goulag. Un général de l'armée qui a récemment offensé un chef nord-coréen a été condamné à mort par tir de mitrailleuse.

(...)


Traduit par Hélios

10 commentaires:

  1. La Chine a promis de supprimer "progressivement" ses "opérations" de transplantation d'organes. Fabuleux ! Si c'est comme pour les promesses de fermer Guantanamo, de réduire la misère, le chômage, etc... ben on est pas rendu ! Ils auraient annoncé "on va leur rendre tous leurs organes" ça aurait été tout aussi ridicule. Ils transplantent des organes pourris aux receveurs ? Rien d'étonnant et ce n'est que Justice, comme pour les riches porcs obscènes qui se choppent le Sida en violant des Gosses ou autres travailleurs sexuels forcés (comme en Thaïlande par exemple). Au sujet des "donneurs volontaires forcés pour cause de misère économique" il y a un film très intéressant de ce taré de park chan wook ( http://fr.wikipedia.org/wiki/Park_Chan-wook http://fr.wikipedia.org/wiki/Sympathy_for_Mister_Vengeance ) comme pour la plupart de ses autres films on y retrouve le thème de "la culpabilisation de la victime", comme dans "old boy", ce ne sont jamais les vrais coupables qui endurent tous ces sévices, c'est immonde. Il y a aussi un autre film dont je n'ai vu que le début, on y voit ce boudin de diane krueger à poil en train de se précipiter dans la chambre de son gosse, sauf que comme c'est un film ce n'est pas son vrai gamin... http://fr.wikipedia.org/wiki/%C3%89tat_de_choc_%28film,_2010%29 Pour tenter de sauver sa fille qui a besoin d'une transplantation des poumons, un père de famille se rend à Ciudad Juárez afin de trouver le docteur Navajo, médecin qui se livre au trafic d'organes dans sa clinique. Le voyage se révèle très dangereux, et lui ouvre les yeux sur la réalité de ce marché.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Le travail du sexe en Thaïlande n'est absolument pas forcé, certes, ça existe (par exemple pour les enfants) mais pas plus que dans notre pays où une grande partie des femmes (très jeunes!) après avoir été arraché à leur famille, leur pays, sont mise sur le trottoir de force!!

      Supprimer
  2. "La vérité est que les gens répugnent à croire les choses qu'ils espèrent ne pas être vraies. Ils vivent donc dans un état de déni sans fin à propos du monde, refusant de reconnaître les horreurs qui se perpétuent jour après jour."
    Mike Adams - 2012

    RépondreSupprimer
  3. "Concernant les dons d'organe, ne donnez jamais un de vos organes et n'acceptez jamais d'en recevoir un. Je ne développerai pas ici, mais croyez-moi sur parole. Idem pour les transfusions de sang."

    Bien d'accord avec ça, Hélios. Le seul souci avec la transfusion de sang, c'est qu'on ne demande l'avis de personne et en général lorsque l'on est dans cette situation, on n'est pas vraiment en mesure de faire quoi que ce soit...

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Juste une question pour les transfusions, comment fait on si on en a "besoin" de cette transfusion? Esce que l'on meurt ou arrive t'on à s'en remettre?
      C'est une question tres serieuse de ma part et pas pour me moquer de vous!

      Supprimer
    2. @Eyael, moi aussi j'ai une question sérieuse : pourquoi dites-vous ça ?

      Supprimer
    3. Je me permets de répondre, même si la question est posée à Eyael. Je l'ai mentionné en introduction.

      Sans parler du gros rouge ou du Chivas de Korrigan, le problème est que le sang garde la mémoire de son propriétaire de départ, grâce aux protéines. En injectant un sang ou un organe étranger, c'est comme si l'identité du donneur usurpait une partie de l'identité du receveur.

      Il est vrai qu'en cas d'urgence on ne nous demande pas notre avis, sauf si on le précise sur un papier qu'il faudrait toujours avoir sur soi (portefeuille).

      On peut très bien remplacer le sang humain par du plasma de Quinton (eau de mer ayant globalement la même compo que le sang). Ce pharmacien a fait des expériences qui le prouvent.

      Eyael pourra dire ce qu'elle en pense de son côté.

      Supprimer
  4. Ah bon...moi (il) qui voulait donner ma langue au chat !

    Et puis la transfusion sanguine...hmmm ? Vous la voulez comment A+ avec gros rouge qui tache au pichet ou bien O- avec Chivas régal 15 ans d'âge ? Beeeuurrrkk

    RépondreSupprimer
  5. L'exemple ultime d'un gouvernement omniprésent ? La Corée du nord

    avez vous des sources ?

    Qui a enquêté en Corée du Nord ? quelle période ? COMNBIEN DE TEMPS ? 6 mois ? 1 an ?

    RépondreSupprimer
  6. Et puis quand on pense que le rhésus est à la fois facteur des globules rouges du système des groupes sanguins et macaque d'Asie, il y a de quoi faire la grimace.

    Est-ce à peu près exact Dr Chantaloutte ?

    RépondreSupprimer

Tout commentaire qui se veut une publicité cachée est refusé.