Bistro Bar Blog

dimanche 21 octobre 2012

Ultraman, 21 octobre 2012

Une histoire très triste, mais malheureusement fréquente dans le monde pourri des sociétés. Ici aux US, mais on peut trouver des exemples en Europe.



Fermer les yeux, se boucher les oreilles (en parlant de contamination par les radiations)


Un lecteur m'a expédié un excellent essai à propos d'une petite ville à l'ouest de la Pennsylvanie contaminée à l'uranium.

Ce qui m'a frappé le plus c'est le dernier paragraphe, dans lequel l'auteur relate la réaction des gens sur sa page facebook :


Des hommes, des femmes et des enfants ont été empoisonnés par cette centrale à l'uranium et cette usine de verre. Pourtant, la plupart veulent l'ignorer, se contentant à la place de se rappeler des bons souvenirs, comme une personne l'a mis sur ma page locale de facebook.

La ville semble se mourir à cause de la contamination par les radiations provenant du traitement de l'uranium, mais les gens s'attardent plutôt sur de bons souvenirs.
C'est très semblable à ce qui pourrait se passer à Fukushima. Ou pour cette question, au Japon. Quel endroit merveilleux c'était. Quel merveilleux endroit ce sera. Oublions le présent. (La mascotte officielle de la centrale de Fuku I était une autruche, après tout.)

D'après le blog ''Cheap motels and a hot plate''

Empoisonnement des gens à Apollo : le quotidien
18 mai 2012
Michael D. Yates

Apollo est une petite ville à l'ouest de la Pennsylvanie, qui fait partie de l'ancienne zone du charbon et de l'acier qui entoure Pittsburgh. Une rivière peu profonde, la Kiskiminitas, affluent de l'Allegheny, traverse l'arrondissement. Bien qu'elle est très proche de chez moi, je n'en sais pas grand-chose, sauf que mon oncle artiste a fait une gravure sur verre pour la ville pour commémorer l'accueil fait aux astronautes d'Apollo par la communauté.
Je me souviens avoir traversé Apollo et remarqué un vaste complexe industriel en bordure de la ville. Des années plus tard, j'ai appris que le propriétaire de cette usine était Babcock & Wilcox Corporation, et qu'elle produisait de l'uranium. Babcock & Wilcox, un conglomérat mondial, a toujours participé à une production industrielle en lien avec le nucléaire depuis le Projet Manhattan, la conception, fabrication et fourniture de composants pour les centrales nucléaires, les bateaux, les sous-marins et l'armement.

L'usine d'Apollo et une autre du secteur, construites en 1957 par la société NUMEC, ont fermé en 1986. Laissant derrière des terres et de l'eau contaminées et des habitants malades ou décédés. Les victimes et leurs familles ont fait un procès à la société au milieu des années 90 pour les dommages subis et Babcock & Wilcox ont dû payer 80 millions de $ pour indemniser les victimes de cancers et de la perte de valeur de leurs maisons. Malheureusement, à l'époque des procès, en 2008 et 2009, 40 % des plaignants étaient morts.

Pendant ce temps, Babcock & Wilcox se déclarèrent en faillite en 2000 pour éviter toute responsabilité dans les milliers de poursuites faites par les employés souffrant d'asbestose, provenant de cette substance (l'amiante) que les sociétés connaissaient depuis les cas de cancers datant de 1930. Comme condition de sortie de la faillite, il fut mis sur pied un fond pour payer les victimes de l'amiante ; la somme d'argent mise de côté était bien moins importante que ce que la société aurait probablement à payer si elle devait faire face à ces poursuites.

Récemment, presque une centaine de nouvelles poursuites contre Babcock & Wilcox ont été enregistrées par une foule de gens prétendant avoir eu un cancer suite à une exposition aux radiations. Un rapport d'un tribunal fédéral d'un témoin expert a affirmé que la société ''connaissait les rejets les-pires-de-la-nation de matériaux radioactifs depuis des dizaines d'années, mais opta de ne pas en faire assez pour protéger le voisinage de la poussière causant les cancers.'' La NUMEC fit preuve d'une indifférence délibérée pour la sécurité. ''les premières années, la société a perdu tellement d'uranium – assez pour construire plusieurs bombes nucléaires – que le FBI enquêta pour savoir si quelqu'un volait en fait le matériau et le vendait à un pays étranger !'' Dans une de ses installations, qui produisait du plutonium et de l'uranium enrichi, la NUMEC enfouissait les déchets radioactifs dans un champ ouvert près duquel jouaient les enfants. Il n'est pas plausible que Babcock Wilcox, avec ses nombreux projets nucléaires sur une longue période, ne connaissait pas les problèmes avec les entités qu'il achetait. Pourtant il ne fit rien pour protéger ses ouvriers ou la communauté. Selon la Pittsburgh Post-Gazette,
Un haut responsable regarda en 1974 des mémos sur l'installation (achetée par Babcock Wilcox en 1971) et écrivit que s'ils étaient exacts, ''nous sommes coupables d'une énorme irresponsabilité en continuant à faire fonctionner nos installations d'uranium''. Il menaça de les faire fermer, mais la société continua d'y fabriquer de l'uranium hautement enrichi jusqu'en 1978 et arrêta toute production en 1984.
Les actes de ces corporations ont aidé à détruire une ville et ses habitants, et il semble qu'ils savaient ce qu'ils faisaient. Non seulement ils implantèrent une centrale nucléaire dans la ville, mais ensuite négligea de la démanteler quand ils surent que les ouvriers et les habitants étaient empoisonnés. ''Bon nombre de gens ont perdu non seulement leurs économies mais aussi leurs maisons en raison des effets sur la santé et la perte de valeur des propriétés causés par les usines'', a dit Patricia Ameno de Leechburg, qui a intenté un procès aux sociétés dans une première étape du procès...''Leurs familles ont été déchirées par la maladie et les morts.'' Mme Ameno, dont le corps est détruit par un cancer et des tumeurs au cerveau, ajoute, ''J'ai vu la ville où j'ai grandi...se désintégrer, juste comme les briques de cette usine.'' Un sixième de la population d'Apollo aurait un cancer !
J'ai posté l'histoire du Post-Gazette sur une page facebook dédiée aux hommes et femmes qui ont grandi dans ma ville dans les années 1950 et 1960. La plupart savait pour l'usine d'Apollo. Et ils vivaient tous dans une ville dominée par la société du verre de Pittsburgh, qui a empoisonné ses propres employés avec de la poussière d'amiante et de silice et dont la propriété aujourd'hui abandonnée est si remplie de produits chimiques nocifs qu'elle ne peut même pas en faire don à la ville. En dehors de la ville, près des terrains possédés par la société sur lesquels je jouais au baseball, ''des lagunes de déchets'' construites par la société et alimentés par des canalisations qui passaient sous la rivière laissaient fuir de l'arsenic, du chrome, du plomb, du manganèse, du cuivre, du zinc, du mercure et autres composants toxiques dans la rivière.'' Malgré tout, seules deux personnes ont mis un commentaire sur ce que j'ai posté. Si un billet concerne d'anciens éléments de futilités ou le magasin de sandwichs local, les membres se précipitent pour faire une remarque stupide. Mais quelque chose d'aussi important rencontre le silence.

Malheureusement, un membre de la famille est un gestionnaire chez Babcock Wilcox. Je me suis toujours demandé comment il pouvait faire ça. La division de la société dans laquelle il travaille est enfoncé jusqu'aux genoux dans les entrailles du système militaro-industriel. Elle ''gère des opérations complexes, à fortes conséquences, nucléaires et de sécurité nationale, y compris des installations de production nucléaire et de réserves stratégiques pétrolières de la nation''. Autrement dit, elle fait partie de la machine de guerre US, gagnant de l'argent en aidant le gouvernement à tuer des gens, juste comme elle a tué des gens plus directement à Apollo.

Des milliers de gens ont grandi à et près d'Apollo. Ils ont appris combien étaient malfaisantes les corporations qui les employaient mais eux et leurs proches et amis l'ont fait et continuent de le faire. Des hommes, des femmes et des enfants ont été empoisonnés par cette usine d'uranium et cette usine de verre. Pourtant, pour la plupart, ils l'ignorent, se contentant à la place de se rappeler les bons souvenirs, comme une personne l'a mis sur ma page locale de facebook. Et plusieurs centaines de milliers d'hommes et de femmes travaillent comme responsables pour d'horribles corporations de criminels comme Babcock Wilcox sans jamais remettre en question leurs actes. Peut-être que ceci nous dit quelque chose sur ce à quoi sont confrontés ceux qui élèvent la voix en protestation. Y compris les plaignants qui attaquent Babcock Wilcox. Je leur souhaite de réussir.
L'auteur a publié un article de suivi le 20 octobre 2012, décrivant comment Babcock & Wilcox attaque les gens qui osent intenter un procès à la société.
(Merci à John Noah)

5 commentaires:


  1. Disparition de Stan Maillaud chasseur de pédophiles - FRANCE3 20/10/2012

    http://www.youtube.com/watch?v=NYqL8Aycqn8&feature=player_embedded

    RépondreSupprimer
  2. Une vue sattelite de la ville:

    https://maps.google.fr/maps?q=apollo+pennsylvania&ie=UTF-8&hq=&hnear=0x8834b097244a9f13:0xc836025ce6003160,Apollo,+Pennsylvanie,+%C3%89tats-Unis&gl=fr&ei=Pu6DUJntHqie0QW-ioCQBA&ved=0CDIQ8gEwAQ

    Saurez vous retrouver le site?

    RépondreSupprimer
  3. Un grand classique
    Proposez aux habitants de Feissenheim de fermer la centrale !
    Malgré le nombre de cancer dans les environs, pas un ne vous dira oui.
    Alors !!!!!!!!!!!!!!!!!!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. c'est pas vraie Anonyme ? je te crois pas , c'est

      hallucinant ,mais bon ,les mougeons vont toujours nous étonner ,je rêve de m'expatrier ,OU ? Amérique Latine ?Cuba ?
      en tout cas Anonyne tu fais que confirmer mes doutes ,les carottes sont cuites ,la grenouille aussi
      bonne soirée a toi mon cher ami

      Supprimer
  4. Cett planete et toutes ses inhabitants sont foutus, il n'y a pas d'avenir, heuresment que je crois en Christ et je sais qu'il reviens bientot pour juger le population de cette terre qu'il a faconner pour nous, et que l'homme a detruite, even so come LORD JESUS!!!

    RépondreSupprimer

Tout commentaire qui se veut une publicité cachée est refusé.