Bistro Bar Blog

lundi 22 octobre 2012

Japon, 22 octobre 2012

D'abord une information alarmante : Arnie Gundersen confirme que l'unité 4 s'enfonce bien dans le sol. Suite à la vidéo de l'ambassadeur Murata Arnie a écrit à M. Murata. Voici la traduction d'une partie de la transcription de l'audio trouvée sur le site Enenews :

Gundersen : Nous avons reçu une foule de questions sur notre messagerie cette semaine à propos des paroles de l'ambassadeur Murata sur le fait que l'unité 4 semblait davantage s'enfoncer. Jusqu'ici je n'avais pas réagi parce que je n'étais sûr de rien avant d'avoir contrôlé la source de l'info. Mais j'ai écrit à l'ambassadeur Murata et il m'a répondu, confirmant que l'unité 4 continue de s'enfoncer. Laissez-moi vous lire un passage de son email :

"J'ai parlé d'un sol inégal s'enfonçant de 0.80 mètre, ce qui m'a été révélé par Mitsuyo Matsuda, ancien secrétaire du premier ministre Kan" [...]

Donc l'ambassadeur Murata poursuit en disant, "Je lui ai téléphoné et il a confirmé que le sol s'enfonçait. La source de l'info étant un officiel de haut rang à l'agence de sécurité nucléaire qui a été démis pour avoir suggéré la possibilité d'un meltdown.''

J'ai donc pu confirmer qu'il y a un enfoncement inégal à l'unité 4, pas juste le fait que le site s'est enfoncé de 90 cm immédiatement après l'accident, mais aussi que l'unité 4 continue de s'enfoncer de quelque chose de l'ordre de 80 cm. [...]

Maintenant ceci bien sûr rend la situation encore plus inquiétante parce que le bâtiment pourrait ne pas s'enfoncer de manière parfaitement horizontale, il pourrait commencer à basculer sur le côté, ce qui est encore plus inquiétant [...]

********************************


Toujours sur le site Enenews, un ingénieur à la retraite et fondateur du Corps des Vétérans spécialisés de Fukushima (qui avait proposé son aide à TEPCO, qui avait refusé), Yastel Yamada a dit lors d'une conférence le 18 octobre :

"Maintenant il faut stocker l'eau en excès (l'eau traitée qui refroidit les réacteurs, NdT). Elle augmente de jour en jour. On peut voir des citernes ici, où est stockée l'eau en excès.

Des citernes ne sont pas suffisantes maintenant. TEPCO a creusé une fosse et l'a tapissée de bentonite et isolé avec du polyéthylène et a stocké l'eau en dessous et puis l'a recouverte.

Mais s'il y avait un séisme à nouveau ici, une fissure se produirait, je pense. Et je ne sais pas pourquoi TEPCO a décidé d'enterrer cette eau en excès. Elle peut très bien se répandre dans la nappe d'eau souterraine.

 ********************************


Une autre vidéo de Kna :

Masaki Kito est un avocat de Tokyo, spécialiste de la défense des droits des consommateurs, des victimes de sectes et de l'Internet. Il nous explique ici que les cadres de TEPCO et du gouvernement Japonais auront à répondre de leur négligences ayant concouru à la catastrophe nucléaire de Fukushima, dans le cadre de plusieurs actions en justice. Il nous rappelle que malgré les mensonges criminels de certains responsables, par ailleurs félicités par la communauté internationale, le désastre de Fukushima est loin d'être terminé. Exemple, la contamination de la chaîne alimentaire marine qui ne cesse d'augmenter avec le temps, ne laissant pratiquement aucun espoir aux pêcheurs Japonais touchés par la crise de retrouver un jour leurs anciennes zones de pêche, et une activité rentable.
C'est certes difficile à accepter, mais comme le dit Mr. Kito, "Une fois qu'un accident nucléaire s'est produit, tout est fini". C'est la réalité du nucléaire d'aujourd'hui, que Fukushima, une fois de plus, nous jette à la figure.

Maigre consolation pour ceux qui ont tout perdu, mais au moins, tout ou partie des responsables de cette tragédie devraient avoir à répondre de leurs actes devant la justice. Quand on pense que je ne sais plus quel politique Japonais se permettait d'affirmer, l'an dernier, "qu'il n'y aurait pas de coupables pour Fukushima"...





Et une autre que j'ai appelée "La cigale japonaise" que je vous laisse découvrir :


3 commentaires:

  1. Quelques réactions de Janett Seemann, compagne de Stan Maillaud, l'ex-gendarme en cavale, chasseur de pédophiles et disparu dans le Doubs:

    http://www.pedopolis.com/blog/quelques-nouvelles-de-janett-seemann-22-octobre-2012.html

    RépondreSupprimer
  2. Les matheux peuvent se jeter sur leur calculette pour nous annoncer dans combien de temps le bâtiment va basculer, sachant qu'il met 18 mois pour s'enfoncer de 80 cms soit à la vitesse ahurissante de 4,5 cms par mois ou si vous préférer 1,5 mm par jour.
    Après le problème de baignoire qui fuit, voici en plus celui des sables mouvants. Vu la quantité de combustible en stock, adieu la vie sur cette planète.
    alan

    RépondreSupprimer

Tout commentaire qui se veut une publicité cachée est refusé.