Bistro Bar Blog

vendredi 5 octobre 2012

Barbarie médicale américaine


À quand la même chose en France, si ce n'est pas déjà pratiqué ?

Nous vivons une époque barbare : des médecins encouragent maintenant des patients à se faire enlever des parties du corps pour ''prévenir un cancer''



Glorifié comme une vogue préventive réconfortante par les médias dominants, des médecins, en se basant sur des tests génétiques, recommandent aujourd'hui à des patients découverts comme davantage sujets à certains cancers de se faire enlever chirurgicalement des parties du corps pouvant être touchées. Cela semble insensé et au-delà de toute barbarie, mais la communauté médicale dans son ensemble pense que c'est un exploit tout à fait héroïque d'accomplir une mutilation physique au nom d'une prévention bidon d'un cancer.

Dans un récent article de CNN intitulé ''Ma mastectomie préventive : rester en vie pour mes enfants,'' une mère fait enlever ses seins et ses ovaires bien qu'elle n'ait pas été testée positive au cancer des ovaires. Déclarant qu'elle a fait ainsi sur la recommandation pressante de son gynécologue, Allison Gilbert a fait enlever chirurgicalement ses ovaires en 2007 et ses seins au début de cette année. Elle explique comment elle s'est décidée pour ces opérations après que son médecin lui ait chaudement recommandé de le faire bien que la nutrition et le mode de vie puissent en fait modifier de manière spectaculaire l'expression des gènes.


''La décision d'une opération chirurgicale sans avoir de cancer n'a pas été facile, mais elle m'a semblé logique. Ma mère, ma tante et ma grand-mère sont toutes mortes d'un cancer du sein ou des ovaires, et j'étais testée positive pour le gène du cancer du sein.''

La nutrition est connue pour affecter de manière spectaculaire l'expression des gènes

Cette nouvelle mode indique l'échec complet et absolu de la reconnaissance de la science légitime concernant une prévention efficace du cancer par la nutrition et l'hygiène de vie. En fait, la recherche a montré à plusieurs reprises que ce que vous mangez affecte directement vos gènes. Comme une information de l'université norvégienne des sciences et de technologie le montre, la nutrition peut créer ou réduire des inflammations par un changement dans l'expression génique. Une inflammation, bien sûr, a été reliée à une longue liste de maladies, y compris le cancer. Comme l'explique un directeur de recherche de l'étude :



''Cela touche non seulement les gènes qui causent l'inflammation dans le corps, ce qui était le but de l'étude à l'origine, mais également les gènes associés au développement de maladies cardiovasculaires, de cancers, de démence et de 2 types de diabète – toutes maladies liées au mode de vie.''

Par delà cette information, nous savons que des substances naturelles sans nombre sont très efficaces à tous les niveaux dans la prévention du cancer. De super nutriments comme la vitamine D, des épices comme le gingembre et le curcuma, et de super-aliments riches en antioxydants ont tous montré qu'ils combattaient le cancer à un niveau génétique. Comme l'ont découvert des chercheurs du centre anti-cancéreux de Kimmel, les antioxydants aident autant à prévenir qu'à combattre le cancer :

''Nous avons aujourd'hui une preuve génétique que le stress oxydatif mitochondrial est important pour le pilotage de la croissance d'une tumeur,'' a dit le médecin chercheur Michael Lisanti.

Le gynécologue d'Allison Gilbert méconnaissait apparemment cette recherche, ou peut-être les quelques autres milliers d'éléments sur le sujet. Mais il n'y a malheureusement pas que le médecin d'Allison Gilbert qui recommande à ses patients de se faire trancher les seins, les ovaires et d'autres zones du corps présentant un ''risque génétique'' de cancer. Cette tendance n'est pas juste lourde de conséquences mais elle est vantée dans les médias par des sources risibles du style de CNN comme une manifestation d'affection touchante et qui fait chaud au cœur envers les amis et la famille.



Le paradigme actuel de santé encourage la maladie, la chirurgie et la mort

Et même pour des patients comme Allison Gilbert qui font les frais de leur confiance à leurs médecins ignorants et complètement non qualifiés qui ont insisté au départ pour qu'ils mutilent leurs corps sans nécessité, ils continuent malheureusement à se rassurer qu'ils ont pris la bonne décision.


C'est psychologiquement similaire au fait que de nombreuses arnaques par courriel réussissent où de faux princes et de fausses princesses vous demandent de leur envoyer de l'argent à l'étranger. Une fois que des milliers de dollars ont été envoyés au faux prince Jean, on est presque obligé de croire au mensonge. Si vous acceptez après tout que c'est un mensonge, alors vous avez perdu. Il est beaucoup plus facile de croire que le prince Jean existe et qu'il a des problèmes pour vous envoyer les millions promis que d'accepter que vous avez été arnaqué.

Allison Gilbert détaille les suites de sa chirurgie ''préventive'' par laquelle elle a fait enlever ses seins et a été projetée dans une ménopause à l'âge de 37 ans avec de sévères effets secondaires, elle explique pourtant qu'elle croit toujours que la chirurgie était la bonne décision :

''La partie la plus pénible de l'opération est venue dans les mois qui ont suivi : j'ai été précipitée dans la ménopause à 37 ans. Malgré des sueurs nocturnes et des bouffées de chaleur sans rapport avec mon âge, j'étais soulagée d'avoir eu l'opération...''

Ce que cette pratique est en réalité, c'est pourtant le résultat d'un système médical horrible qui a submergé les US. Coûtant dix fois plus cher qu'en 1980, les frais de santé américains ont coûté près de 2,6 trillions de dollars en 2010 par l'augmentation continuelle des maladies et l'espérance de vie chez les pauvres qui mangent des aliments transformés qui se réduit de façon généralisée. Il est temps d'échapper au vieux paradigme de la maladie, à l'enlèvement barbare de parties du corps et à la médication pharmaceutique.

SOURCE

Traduit par Hélios

15 commentaires:

  1. Navrant ! D'autant plus que , quand il n'y a plus d'organes cibles, que fait notre cerveau biologique ? en cas de sur-stress ? Là ça risque fort de déraper dans le n'importe quoi et sans solutions de guérisons .
    Mais "ce n'est pas grave" le chirurgien aura touché son "salaire " !

    RépondreSupprimer
  2. ça se fait déjà en France justement pour d’hypothétiques cancers du sein ou du col... avec une bonne grosse chimio en prime !

    lecture suivante pour infos

    http://pharmacritique.20minutes-blogs.fr/archive/2008/11/26/taux-eleve-de-regression-spontanee-en-cancer-du-sein-selon-u.html

    cervesia

    RépondreSupprimer
  3. Il y 50 ans les canadiens se faisaient enlever toutes leur dents pour ne pas avoir de carie !
    Bientôt pour ne pas risquer la crise cardiaque on va se faire retirer le coeur !!
    Alan

    RépondreSupprimer
  4. On se fait enlever nos libertés et pourquoi pas se servir de nos cellules ,rien qu'un don et je suis certain que des gens serons sauvés..
    Pourquoi pas ?
    100 € POUR MON CŒUR?QUI DIS MIEUX ,GARANTIE ,30 Ans + ou -.

    Les Reims 1 par 1 ,mais l'ensemble avec une réduction de 20 % ,50 € pour 1 ,75 € pour 2..
    Ne venez pas vous plaindre car moins cher c'est du vol..

    Performances sexuelles de l'outil est au enchères pour les connaisseuses.
    25 cm ,et je suis modeste,bref avant de le faire sortir ..
    C'est moi qu'on vas sortir
    bisous les gars..

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Commentaire limite, attention...

      Supprimer
    2. oui je sais ,pardon..

      Supprimer
  5. Il y a une sélection naturelle : ces gens stupides ne pourront plus se reproduire puisqu'elles se font enlever les ovaires, ouf !

    Denis

    RépondreSupprimer
  6. Pourquoi ne pas se faire harakiri tout de suite comme ça on ne risquera plus rien et surtout pas de se faire tuer. Je rejoins l'humour de l'anonyme de 18:12.

    RépondreSupprimer
  7. la seule chose à comprendre est que nous n'avons que LE CHOIX de subir la contemplation du cui cui de l'Univers ..

    RépondreSupprimer
  8. et bien avec çà ,
    la dépopulation est en "bonne voie"...les moutons vont d'eux mêmes à l'abattoir

    RépondreSupprimer
  9. Comme un cancer a comme cause de départ les pensées.. en remettre une couche avec la peur suivie de l'ablation.. il va se développer ailleurs point.
    Tonino

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Comme je signalais dans le premier commentaire , pour qu'"il" se développe ailleurs il est nécessaire qu'il y ai un lien possible tant au niveau embryologie et les 4 types de tissus associés aux différentes couches du cerveau que d'organe cible possible !

      Supprimer
    2. http://www.wikistrike.com/article-cancer-un-seul-medicament-fait-regresser-la-plupart-des-tumeurs-116629238.html

      Les médecins "oublient" la dimension spirituelle et si vous leur en parlez..ben, vous passez pour un(e) frapadingue.

      Supprimer
  10. http://www.youtube.com/watch?feature=player_embedded&v=05TFJN4uw4U#!

    vidéo sylvie SIMON

    RépondreSupprimer

Tout commentaire qui se veut une publicité cachée est refusé.