Bistro Bar Blog

mercredi 26 septembre 2012

Ultraman, 26 septembre 2012


Japon radioactif : l'étrange cas d'une pomme d'ornement avec 1660 Bq/kg de césium à Abiko City, Chiba



En lisant un certain tweet, j'ai pensé à un autre canular. Le tweet avait un lien vers un document PDF sur de hauts niveaux de césium radioactif pour un arbre dans le jardin d'un habitant d'Abiko situé dans le corridor ouest de Chiba avec une contamination relativement élevée. L'adresse web du lien indiquait que cela venait du gouvernement de la ville, mais il n'y avait aucune mention de la ville dans le document. Je suis donc allé sur la page d'accueil d'Abiko pour voir si je pouvais trouver le même document à partir des liens de la page d'accueil.


Bon, ce fut possible. Après 4 clics, j'ai atterri sur la page.
La pomme en question avait été apportée par un habitant de la ville et testée le 20 août à l'aide du dosimètre à scintillation de la ville. Comme le chiffre était extraordinairement élevé, la ville envoya des officiels à la maison de l'habitant pour recueillir d'autres échantillons et les tester avec le détecteur semi-conducteur au germanium plus précis. Le résultat avec le détecteur au germanium était encore plus élevé.

La ville dit qu'il fallait être prudent en publiant l'information, par crainte de créer des ''rumeurs sans fondement''. Le taux de césium radioactif des pommes, feuilles et branches de cet arbre particulier était extrêmement élevé et ne pouvait s'expliquer en le comparant avec les échantillons récoltés la même année et dans le voisinage.

Voici ce que dit le document non daté de la ville :


Le pommier est un pommier d'ornement, bien que le fruit en soit comestible. Il a été planté par le propriétaire de la maison il y a environ 6 ans à son emménagement. L'habitant a apporté une pomme au labo de la ville et le test a été fait le 20 août 2012.
Résultats du test (césium radioactif total) :

          Pomme
  • Avec le dosimètre à scintillation de la ville : 1500 Bq/kg
  • Avec le dosimètre du bureau de l'éducation : 1300 Bq/kg
  • Avec le détecteur au germanium :1,660 Bq/kg
Sol où le pommier a été planté
  • Avec le dosimètre du bureau de l'éducation : 2,900 Bq/kg
Feuilles et branches du pommier en question
  • Test de la ville : plus de 10,000 Bq/kg
Feuilles et branches d'autres arbres du même jardin, dont une variété différente de pommier juste à côté du pommier fortement contaminé
  • Test de la ville : entre 48 et 111 Bq/kg
Pommes de la même variété que cultivent les voisins
  • Test de la ville : moins de 100 Bq/kg
La ville a demandé au bureau d'horticulture du ministère de l'agriculture et à un laboratoire du gouvernement d'enquêter, mais ils n'ont pas réussi à trouver une explication plausible de cette étrange contamination. La ville a aussi demandé à l'institut des sciences radiologiques.
La ville a décidé de publier l'information avec l'avertissement que la pomme provenait d'un jardin privé et n'était pas vendue commercialement, pour que les gens ne paniquent pas sans raison.
Donc personne ne sait pourquoi ce pommier en particulier s'est retrouvé avec un tel niveau élevé de contamination et pas l'arbre juste à côté. Mais les scientifiques ne sont-ils pas curieux ?


Le parti libéral japonais choisit l'ancien premier ministre Shinzo Abe comme dirigeant du parti et Goshi Hosono démissionne de son poste de ministre chargé de l'accident nucléaire pour se préparer à l'élection du parti démocrate


Si le parti libéral gagne les prochaines élections (à la Chambre Basse, l'année prochaine), Shinzo Abe sera premier ministre du Japon pour la deuxième fois.

Il y a 5 ans, il a simplement démissionné de son poste de premier ministre et de dirigeant du parti libéral après avoir rencontré des difficultés mineures dans une négociation avec l'opposition (parti démocrate). Il est l'élite d'une famille politique qui a produit des premiers ministres et des conseillers. Son propre père fut ministre des affaires étrangères sous le premier ministre Nakasone.

Le fils du gouverneur Ishihara n'a pas fait grand-chose (j'espère qu'il va se retire dans les îles Senkaku, en emmenant son papa avec lui)

Au cas où vous ne seriez pas au courant, malgré le nom officiel, le parti n'est pas ''libéral'', juste comme le parti démocrate de Noda s'est montré ne pas être ''démocratique''.
Aujourd'hui, le premier ministre Noda en tant que dirigeant du parti démocrate élu par une majorité écrasante du parti a nommé Goshi Hosono président du nouveau bureau politique, en remplacement de Seiji Maehara (nommé par beaucoup comme marionnette des US). De ce fait, Goshi Hosono a démissionné de son ministère chargé de l'accident nucléaire pour se focaliser sur la stratégie électorale du parti.

C'est autant pour sa décision de ne pas concourir pour l'élection de dirigeant du parti démocrate parce qu'il voulait se concentrer sur l'accident de la centrale de Fukushima et l'effort de nettoyage.

Le ministre des finances, Jun Azumi, va également démissionner car il devient le secrétaire général du parti. Pas une grande perte, car c'est un amateur sur le plan de la finance et de l'économie.

Donc, concernant les hommes politiques japonais, l'accident de la centrale nucléaire semble totalement derrière eux. Ils sont vraiment dans la ''phase post-accident'', comme l'a dit l'autre jour le directeur général de l'IAEA Yukiya Amano. Nonobstant 1660 Bq/kg de césium radioactif dans des pommes à Chiba.



Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Tout commentaire qui se veut une publicité cachée est refusé.