Bistro Bar Blog

lundi 27 août 2012

Le nucléaire en France

Pas de billet d'Ultraman pour l'instant. Je traduirai si besoin.

Hier soir j'ai parlé en commentaire des dizaines de séismes qui se sont produit et se produisent toujours en Californie. 
Il y a eu également un séisme de 7.3 au Salvador qui a généré une petite vague de 10 cm (info par le centre d'alerte des tsunamis à Hawaï).

En France, j'ai relevé hier soir quelques infos sur Romandie News concernant le nucléaire en France :


Montebourg: le nucléaire est une filière d'avenir


PARIS - Arnaud Montebourg, ministre du Redressement productif, a assuré, dimanche sur BFM TV que le nucléaire est une filière d'avenir tout en reconnaissant qu'il fallait qu'il soit rééquilibré.

Avec une augmentation continue de la consommation des ménages et industrielle, même en maintenant notre parc de centrales actuel, la question est de savoir si nous allons continuer à investir, a-t-il indiqué. Pour ma part, je considère que le nucléaire est une filière d'avenir.

Cependant, le ministre a reconnu que s'il ne s'agit pas d'abandonner le nucléaire, il faut le rééquilibrer.

Interrogé sur les promesses du candidat François Hollande de réduire le nucléaire en France, Arnaud Montebourg a affirmé que la réduction (du nucléaire) se conjugue dans une équation à deux chiffres: la quantité de ce que l'on consomme chaque année, qui augmente, et l'offre.

Nous avons besoin d'énergie et pas trop chère, a-t-il dit, et la France a un atout extraordinaire entre ses mains (avec ses centrales nucléaires, ndlr) qui lui a permis de bâtir son industrie.

Grâce au nucléaire, l'industrie française a pu passer les épreuves, y compris les chocs pétroliers, la crise..., a-t-il ajouté, c'est une énergie abordable.

Notre choix d'avoir une énergie pas chère, abordable et en quantité est stratégique, a-t-il insisté rappelant que plusieurs pays européens revenaient vers le nucléaire, même le Royaume uni, droite, gauche confondues.

Nous participerons aux appels d'offres, a-t-il assuré.

Réponse d'EELV :

Arnaud Montebourg sur le nucléaire : des propos isolés


PARIS - Europe-Ecologie-Les Verts a fait part dimanche soir de son étonnement après les déclarations d'Arnaud Montebourg, ministre du Redressement productif, affirmant que le nucléaire est une filière d'avenir, le parti écologiste y voyant des propos isolés.

Il s'agit de propos isolés, nos interlocuteurs restent le Premier ministre, le président de la République et le PS, a déclaré à l'AFP Jean-Philippe Magnen, porte-parole d'EELV.

Nous réagissons en n'attachant pas plus d'importance que cela au propos d'Arnaud Montebourg que nous connaissions déjà comme étant pro-nucléaire, a-t-il ajouté précisant que le président (de la République) a annoncé un grand débat national sur l'énergie. Il a pris un certains nombres d'engagements de réduire la part du nucléaire.

Pendant sa campagne, le candidat Hollande n'a eu de cesse de répéter son engagement à réduire à 50% -contre 75% actuellement- la part du nucléaire dans la production d'électricité, à l'horizon 2025.

En revanche il n'avait pas repris dans ses 60 engagements le volet de l'accord de gouvernement PS-EELV prévoyant la fermeture progressive d'une vingtaine de réacteurs nucléaires. Le président a déclaré qu'il fermerait durant son quinquennat une seule centrale, celle de Fessenheim (Haut-Rhin), doyenne du parc nucléaire hexagonal.

Pour M. Magnen, les propos d'Arnaud Montebourg, sont en décalage par rapport aux réalités que ce soit concernant les prix des carburants ou la situation en Europe. Selon lui, le prix de l'électricité va augmenter, nucléaire compris.

Quant à l'Europe, elle s'oriente vers une diversification des sources, a assuré le porte-parole d'EELV.

Arnaud Montebourg a déclaré que plusieurs pays européens revenaient vers le nucléaire, même le Royaume-Uni, droite, gauche confondues.

Il faut raison garder, le débat va seulement s'engager avec tous les acteurs concernés, un débat qui doit avoir lieu de façon sereine, souligne le porte-parole de EELV pour qui les investissements d'avenir sont dans les énergies renouvelables.

La conférence environnementale est programmée pour la mi-septembre.

Dernier épisode en date ce matin :

Nucléaire: Mamère (EELV) dénonce une provocation de Montebourg


PARIS - Noël Mamère (EELV) a vu lundi une provocation dans la déclaration pro-filière nucléaire du ministre Arnaud Montebourg, ce qui peut conduire les écologistes à s'interroger sur la validité des accords qui les lient au PS.

Je pense qu'il s'agit là d'une provocation, a déclaré sur Europe 1 le député-maire de Bègles. C'est très inquiétant de voir ces déclarations de quelqu'un qui n'est pas isolé, qui est un membre important du gouvernement, qui est le ministre de l'industrie qui a la responsabilité de tout ce qui concerne le secteur de l'énergie, a insisté le responsable Europe Ecologie-Les Verts.

S'il n'y a pas d'explication et s'il n'y a pas de remise en cause des déclarations de M. Montebourg, nous serons en droit, nous, écologistes, de nous interroger sur la validité des accords que nous avons passés dans cette majorité, a encore dit M. Mamère.

Arnaud Montebourg a assuré dimanche sur BFMTV que le nucléaire est une filière d'avenir tout en reconnaissant qu'il fallait qu'il soit rééquilibré.

Pour finir, le porte-paroles du PS, David Assouline, a déclaré que ce qu'avait dit Montebourg, c'était "un sentiment personnel"...





3 commentaires:

  1. L'activité principal d'un politique c'est de retourner sa veste !
    Ce charlot est le roi de sa catégorie !!!
    Nunu

    RépondreSupprimer
  2. Et le communiqué du parti de gauche:
    "Après la polémique déclenchée par Arnaud Montebourg c'est au tour de la Ministre de l'écologie Delphine Batho d'attiser le feu. Loin de penser à l’urgence nécessité à changer nos modes de vie et leurs gaspillages, la nouvelle ministre sombre dans tous les pièges du capitalisme vert !
    Selon la ministre, nous continuerons donc "d'avoir durablement besoin" du nucléaire et le projet d'aéroport de Notre Dame des Landes est "une infrastructure dont nous aurons besoin". Dans un contexte de crise sociale et environnementale, pourquoi le Parti Socialiste aux manettes ne s'interroge-t-il pas plutôt sur les "besoins" réels du peuple français tels que la hausse du Smic, le refus de l'austérité, et la transition énergétique ?
    Interrogée sur les "différences" avec la composante écologiste du gouvernement sur ces deux sujets, la Ministre déclare que ces différences sont "une richesse". Gageons que certains ministres doivent à ce compte là être en passe de devenir milliardaires ! Le Parti de Gauche a une autre conception de la répartition des richesses...
    Le Parti de Gauche réaffirme son opposition au projet inutile, coûteux et nuisible de l’aéroport de Notre Dame des Landes, comme il le fait depuis plus de trois ans aux cotés de la coordination des opposants, et sa défense d'une sortie progressive du nucléaire, rendue possible par la planification de la transition énergétique, qui passe par la sobriété et l'efficacité énergétique et le développement des énergies renouvelables."

    RépondreSupprimer
  3. http://www.wikistrike.com/article-incident-a-la-centrale-nucleaire-de-fessenheim-des-blesses-109774304.html

    ....no comment !!

    RépondreSupprimer

Tout commentaire qui se veut une publicité cachée est refusé.