Bistro Bar Blog

jeudi 30 août 2012

Fukushima, créer une carte de la contamination radioactive


Encore un joli travail de Kna60 (effectué pendant ses congés). 1h30 de traduction et sous-titrage. Grand merci pour ta contribution.

Introduction :
Publiée le 29 août 2012 par
Pendant les deux premiers mois après l'accident à la centrale nucléaire de Fukushima Daiichi et devant le manque d'informations officielles, les deux scientifiques Shinzo Kimura et Masaharu Okano (84 ans) ont parcouru 3.000 km dans la région affectée de Fukushima pour établir une carte de la contamination radioactive.
Ils ont ainsi découvert de nombreux "points chauds" où la radioactivité s'est concentrée selon les conditions météo et la nature des lieux. Les autorités, qui surveillaient déjà certains de ces points, ayant occulté leur localisation pour des raison fallacieuses, certaines personnes ayant fui la proximité de la centrale nucléaire se sont ainsi réfugiées, sans aucune assistance pour survivre, dans un hébergement provisoire plus éloigné mais 3 fois plus contaminé que leur lieu d'origine.
De nombreuses familles ont tout perdu : leur travail, leurs biens, leurs terres, leurs animaux. Ils témoignent soit de leur incrédulité devant cette catastrophe qu'ils n'auraient jamais cru pouvoir arriver, soit de leur colère impossible à exprimer et de leur désespoir de voir leur confiance en leur pays, leur vie et leur avenir ruinés.
Devant la modification à la hausse de normes de protection radiologique ambiguës, qui manifestement ne servent que quand tout va bien et qu'on en a pas besoin, certaines associations citoyennes se battent sans succès pour la sécurité des enfants. Des écoles contaminées sont toujours fréquentées par les élèves, qui ne peuvent plus sortir jouer et faire du sport dans la cour.
------------------------------------------------------------------------
[* Note personnelle] : depuis cette enquête des premiers jours, il semble qu'en fait suite à l'explosion de l'unité 3 de Fukushima Daiichi, une partie du combustible présent dans la piscine de désactivation, donc en dehors du confinement primaire, ait été expulsée à l'extérieur, et que du plutonium ait été retrouvé également en dehors de l'enceinte de la centrale.
Voir à ce sujet les vidéos d'Arnie Gundersen traduites dont voici les liens :
http://bit.ly/OJdRF5
http://bit.ly/OqaZwb
------------------------------------------------------------------------

Sources : documentaire original de la NHK World, dans la série "NHK Special" : Collaborating to create a radioactive contamination map (Collaborer pour créer une carte de la contamination radioactive), diffusé en Juin 2011 : http://bit.ly/kxZneg

Etant d'une qualité d'image moyenne, j'ai utilisé autant que possible les meilleures images d'une version Chinoise de ce même documentaire, mais avec un montage vidéo différent, "Mapping Fukushima" (Cartographier Fukushima) diffusé par HKaTV le 12 Mars 2012 : http://bit.ly/SQiUr7

Il existe des divergences notables entre ces deux films, particulièrement des valeurs d'analyse de contamination 10 FOIS PLUS IMPORTANTES dans les 15 premières minutes de la version originale NHK !
HKaTV m'a confirmé après vérification que leurs chiffres dix fois moindres sont bien les bons. Je n'ai pas encore eu de réponse de NHK.
Il est possible que la version originale NHK, faite dans l'urgence, comporte quelques erreurs (de date également), corrigées par la suite.

Cette vidéo est donc un montage de ces deux docs, pour conserver l'intégralité de la première version, avec autant que possible les meilleures images de la seconde.
Traduction, montage & sous-titrage par mes soins.


Note légale : Les droits sur les composantes de cette vidéo appartiennent à leurs détenteurs respectifs.
La présente traduction ne constituant ni un détournement mal intentionné, ni une exploitation commerciale abusive de leur produit, ils voudront bien considérer que ce travail bénévole, respectueux de l'original, relève d'un "usage loyal" (fair use), dans l'unique but d'informer un plus large public.
Références mentionnées ci-dessus.

1 commentaire:

  1. Pauvres japonais devant vivre au milieu d'une zone contaminée. C'est une honte pour ceux qui cachent les informations. Heureusement qu'il y a des personnes qui décident de ne pas obéir aux ordres pour tenir informé ceux qui sont dans l'ignorance totale du danger.
    Ou va s'arrêter la folie humaine pour toujours plus de profit?

    RépondreSupprimer

Tout commentaire qui se veut une publicité cachée est refusé.