Bistro Bar Blog

samedi 28 juillet 2012

Nourriture et eau, non - vaccins, ouuiiii !


Nourriture et eau, sûrement pas. Des vaccins, affirmatif !


Introduction par Zen
On va parler de choses complètement décalées. Cette belle photo d'enfants avec un air de reproche est une rencontre directe avec la réalité infâme du retour de promotion des vaccins par Bill Gates en Afrique, avec en toile de fond des individus pleins d'amour qui donnent totalement d'eux-mêmes pour alléger les vrais problèmes et besoins de leur prochain.
Je ne pourrai imaginer plus bel exposé.
Par Gianelloni
Avant d'aller en Ouganda, je savais tout sur Bill Gates et sa campagne de vaccination à coup de milliards de dollars. J'avais lu des récits sur lui allant dans des villages africains perdus et vacciner des enfants contre la rougeole au pistolet. Je connaissais les milliers de cas d'enfants en Inde qui devenaient paralysés après injection d'un vaccin polio. J'avais fait des recherches sur des enfants africains atteints de la ''maladie du hochement de tête'' (http://www.rue89.com/2012/03/01/la-maladie-du-hochement-de-tete-touche-les-enfants-de-louganda-et-du-soudan-229831) immédiatement après une vaccination. J'ai écouté les interviews où Bill Gates nomme sa campagne de vaccination ''contrôle des populations''.
Mais comme pour beaucoup de choses, nous n'y croyons vraiment que quand nous le voyons de nos propres yeux.


Pendant le temps passé en Ouganda, je l'ai vu.
Cela ne faisait pas dix minutes que nous avions quitté l'aéroport que j'ai vu les grandes banderoles suspendues. La campagne de vaccination de Bill Gates était passée dans la ville la semaine précédente. On lisait sur de grandes affiches ''Tout enfant de moins de 5 ans peut venir se faire vacciner gratuitement contre la polio et la rougeole''. Aië. Bon, ai-je pensé. Ça s'est passé la semaine dernière. Je ne voulais pas en être témoin.

Et j'en ai été témoin ensuite.
Nous avons passé une journée dans un village d'une zone éloignée, chez une jeune dame qui élève 26 enfants orphelins. Elle s'occupe aussi d'une école avec environ 96 gamins.

Voici le pays, la maison et l'école :


Les élèves nous ont accueilli avec un sketch. Ils tenaient des affiches représentant leur épidémies d'enfance actuelle. Fièvre jaune, malaria, HIV, diarrhée, etc... puis le sketch montrait comment le corps combat la maladie grâce aux globules blancs. L'un des enfants était ''un globule blanc garde du corps'' qui protégeait le corps. C’était un sketch très sympa et intéressant.
Aucun enfant ne tenait d'affiche qui parlait d'autisme ou d'asthme ou d'allergies ou de troubles d'hyperactivité. Ou d'aucun trouble auto-immune qui affecte actuellement 1 enfant américain sur 6.
Le "sketch"


Les enfants ougandais ne reçoivent pas non plus 49 doses de 14 vaccins. [sous-entendu : comme les petits américains]
Ils ne brandissaient pas non plus d'affiches qui disaient 'coqueluche' ou rougeole ou polio ou varicelle ou hépatite B. Non, rien de tout ça.
Les enfants de ces villages écartés sont malades et meurent de malnutrition et de conditions de vie sans hygiène. Ils ne meurent pas de sous-vaccination et ils ne sont pas victimes d'une sur-vaccination.
Ils manquent tout simplement de nourriture, d'eau et de soins d'hygiène.

D'eau...
Ils boivent la même que celle dans laquelle ils se lavent.
De soins d'hygiène...
Cette eau provient de sources d'eau sale stagnantes. Ils se lavent sur un sol sale. Ils mangent dehors sur le même sol sale.
De nourriture...
La photo ci-dessous montre une cuisine à ciel ouvert où les enfants ne mangent qu'UN seul repas par jour.

Et une petite fille toute nue souffrait de rougeole. J'ai demandé pourquoi.

On m'a dit que quelqu'un était venu dans le village deux semaines auparavant et avait fait des vaccinations contre la rougeole. Maintenant la fillette a la rougeole. Ils l'ont laissée dans une bassine d'eau pour lutter contre les démangeaisons. Cela fendait vraiment le cœur de la regarder.

Sans moyens médicaux pour les soigner, ils doivent se débrouiller par la suite avec ce que nous appelons ''les soins préventifs''. Ha !




Je me fiche de qui vous êtes ou quelle est votre philosophie sur les vaccins, il n'y a pas de logique au monde qui peut expliquer qu'en allant dans un village perdu avec des enfants qui ne font qu'un seul repas par jour et n'ont jamais eu d'eau potable correcte...on leur fasse une vaccination. Sérieusement ?



Pensez-y. Pouvez-vous imaginer aller vers cette précieuse petite fille et lui dire : ''Je sais que tu meurs de faim, mais voici à la place un vaccin contre la rougeole. Je te promets que cela va te donner une meilleure santé que la nourriture ou l'eau.''


On vit une époque terrifiante où la simple logique n'existe plus.
Nourriture et eau, non. Vaccins, oui.
Et d'innocents enfants souffrent des conséquences.

C'est absurde.

Voici ce que nous avons fait. Nous leur avons montré à quoi ressemblait vraiment l'hygiène.

Nous leur avons donné un système pour l'eau.(montré ci-dessus).

Et nous leur avons apporté une vache et du riz et des haricots pour une année.

Et nous avons mis du vernis à ongles. Parce que les petites filles veulent se sentir appréciées et jolies.





Et nous sommes tombés amoureux de la fillette avec la rougeole et avons tenté d'arrêter ses démangeaisons. Ils veulent se rendre compte que des gens prennent soin d'eux.

Ils ne veulent pas errer affamés autour de leur village perdu et les seules personnes qui se présentent sont des gens qui sont là pour leur enfoncer une aiguille dans le bras et les rendre malades.


De temps en temps, quand j'écris un billet, ça me rend fou. J'aime y penser comme à une juste colère.
C'est un billet de juste colère...
''Parlez pour ceux qui ne peuvent le faire par eux-mêmes,
pour le droit de tous les indigents.
Parlez et jugez équitablement ;
défendez les droits des pauvres et des nécessiteux''
Proverbes 31:8-9

Voici une photo de la famille Gianelloni qui s'est occupée de ce village en Ouganda (extraite de leur site):

SOURCE


Traduit par Hélios

9 commentaires:

  1. Bonsoir,

    Terrible ... Merci. Tout est dit dans le titre.

    Bien a vous, Léa.

    RépondreSupprimer
  2. merci .

    priez , oui pour ne pas mourir de pleurer ...
    bises a tous et toutes.
    je vous aime ,
    Hélios , prends soin de toi avec douceur , douce soeur

    RépondreSupprimer
  3. trouvé çà comme info ce soir (à vomir, ca promet, quel monde de cinglés)
    http://www.zegreenweb.com/sinformer/un-poisson-a-trois-yeux-decouvert-pres-dune-centrale-nucleaire-en-argentine,43304

    bises du soir,
    cat

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. euh ca date de 2011, fatigue de la fin de semaine, arf

      Supprimer
  4. VACCINS, comme armes silencieuses... travesties de "protection contre les maladies", pour detruire l'immunitè naturel que tous les etres humains et animals ont.... pour exterminer aux mieux et reduire la population mondiale.
    BRAVO HELIOS...il faudrait, aussi en Europe, se rendre compt des plus grosses saltèes cachèes a l'interieur d'un vaccin....mais on touches à l'argent del multi national.... Quelle honte une nation qui ne defend pas les enfants. Dossier, enorme celui de vaccins....aussi sur les militaires super vaccinès

    RépondreSupprimer
  5. temoignage insoutenable...........quoi faire?????

    se recentrer sur le quotidien et s'interroger car c'est l'implication de chacun sur son propre ressenti ........et alors peut-être on peut resister au fascisme d'idée au conditionnement .....

    le pouvoir de la Pensée

    xavier

    RépondreSupprimer
  6. Une petite image humoristique qui n'est pas hors sujets pour le coup:

    http://www.lelombrik.net/images/47572/leau-vue-par-les-africains.html

    RépondreSupprimer
  7. Que faire... quelle impuissance... pauvres enfants, petits innocents. Inhumain!

    RépondreSupprimer
  8. Hélène Delafaurie17 septembre 2012 à 12:55

    Bill Gates appelle sa campagne de vaccination "contrôle des populations". Est-ce que ça veut dire qu'il lutte contre la surpopulation à grands coups de vaccins?
    Dans le même ordre d'idée du titre, j'ai reçu un coup de téléphone me demandant des sous pour une campagne de vaccination. J'ai dit "Oui... naturellement... mais seulement si avant vous leur donnez de quoi manger. Parce que les vacciner pour les laisser mourir de faim, ça ne me paraît pas logique." Je me suis fait traiter de sans coeur parce que je ne voulais pas raquer à leur business.
    Pour rappel: "Qui aime bien vaccine peu" par un groupe de médecins suisses, "la santé des enfants non-vaccinés" par Berthoud (sous-titre:" les bienfaits de l'abstention vaccinale").
    Et pour les aider, on peut peut-être aller sur le site de la famille et FAIRE quelque chose!...

    RépondreSupprimer

Tout commentaire qui se veut une publicité cachée est refusé.