Bistro Bar Blog

mardi 3 juillet 2012

Japon, 3 juillet 2012 + ajout centrale Ooi


Bâtiment de turbine du réacteur 6 de Fukushima : de la fumée sur le panneau du système à air comprimé

Un autre incident mineur à la centrale de Fukushima, cette fois dans le sous-sol du bâtiment de turbine du réacteur 6, l'un des deux seuls réacteurs gardé en arrêt à froid dans le vrai sens du terme (et non la définition de l'administration Noda) après l'accident.

(Le réacteur 4 ne possédait pas de combustible en raison d'une maintenance importante pour remplacer l'enveloppe du cœur, mais les réacteurs 5 et 6 avaient déjà du combustible dans le cœur des réacteurs car ils sortaient juste de maintenance et étaient prêts au redémarrage.)

Comme il semble que TEPCO a stoppé la publication de communiqués quotidiens pour la presse en anglais qui résument la condition de la centrale, voici ma traduction extraite d'un communiqué en japonais du 2 juillet. (S'il y a des correspondants étrangers au Japon qui sont toujours intéressés par ce que TEPCO a à dire sur la centrale de Fukushima, pourquoi ne pas demander que TEPCO continue de publier ces communiqués en anglais?)

2 juillet 2012, 10h08. Après l'entretien du déshumidificateur d'air pour le système d'air comprimé (IA system) situé au niveau du premier sous-sol du bâtiment de turbine du réacteur 6 et sa remise en service, nous avons remarqué de la fumée blanche provenant du panneau de contrôle du IA system.
Nous avons immédiatement disjoncté le panneau de contrôle du déshumidificateur d'air. Nous avons alerté les pompiers à 10h21. À 10h25, nous avons confirmé qu'il n'y avait plus de fumée blanche. À 10h26, nous avons découvert du brûlé sur le transformateur à l'intérieur du panneau de contrôle. Le département incendie de Namie et de Tomioka ont ensuite fait une inspection, mais l'inspection visuelle de l'extérieur du transformateur n'a pas permis d'identifier la cause. Nous enlèverons le transformateur et enquêterons. Cet incident n'a aucun effet sur l'environnement en terme de radioactivité.


Des hommes politiques du Parti Démocrate Libéral (PDL) veulent construire un robot ''Gundam'' (sérieusement)



Je pense qu'ils en sont encore au stade de l'école primaire. (Regardez-les et vous verrez ; on dirait qu'ils n'ont pas évolué depuis le CM1)


Kotaku,com rapporte (26 juin), ironique, le programme qui devait être diffusé le 28 juin sur internet chez Nico Nico (je ne m'occupe pas de l'émission. C'est moi qui souligne) :

Des hommes politiques japonais pensent à construire un Gundam. Un Gundam identique, réel, fonctionnel.
On voit les ''conneries'' des hommes politiques partout – mêmes chez ceux qui pensent à construire un robot géant en état réel de marche. Dans une diffusion prochaine de la plate-forme vidéo de Nico Nico en direct, des membres du PDL vont apparemment discuter de l'idée de construire en vrai un Gundam.
Le PDL, qui a gouverné le Japon pendant plus de 50 ans après la seconde guerre mondiale, n'est pas finalement ''libéral''. Ce parti serait plutôt conservateur. Comme l'a souligné ANN, les membres de ce parti Masaaki Taira et Hideki Niwa ont prévu de discuter de la manière dont le PDL ''envisage sérieusement la création d'un Gundam.''
En 2008, on estimait qu'un Gundam fonctionnel en grandeur réelle coûterait 725 millions de dollars pour les pièces et les matériaux. Non compris la main d’œuvre ou le coût de la folie exigé pour construire une telle machine.
Ces hommes politiques ne veulent probablement pas dire qu'ils veulent fabriquer une réplique de Gundam de 18 mètres de haut et de 43 tonnes, mais plutôt de grands engins robots qui pourraient être utilisés, on le suppose, par les forces d'auto-défense. À l'âge des attaques de drones, pourtant, un robot ne semble pas exactement idéal sur un champ de bataille.
La société et l'économie japonaises sont en mauvaise posture. Le pays est profondément endetté, la population vieillissante et le Japon n'a pas de ressources naturelles. Et avec un yen fort et la dégradation de l'économie mondiale, le Japon ne peut exporter de manière prospère. Il peut envoyer ses produits manufacturés en Chine et creuser son déficit.
Voici une époque importante. Elle demande des conversations sérieuses par des dirigeants sérieux. Et le PDL, qui espère regagner du pouvoir après l'implosion du Parti démocratique japonais actuel, semble aller à la pêche d'un vote nul en se montrant chez Nico Nico et en parlant de construire des robots Gundam comme un moyen valable de promouvoir l'industrie et de protéger la nation.

Et ils pensent battre le parti démocrate aux prochaines élections. Citoyens et habitants du Japon, vos impôts enrichissent ces gens-là.

Réacteur 3 de la centrale de Ooi : problème de turbine, le démarrage de la production de courant retardé d'un jour au 5 juillet

Des mauvais sorts les uns après les autres. Fuites d'eau, alarmes qui se déclenchent dans les lignes de transmission électriques, manifestants empêchant le ministre du gouvernement d'arriver à la centrale par voie de terre et maintenant ceci.

La turbine du réacteur 3 vibre trop.


D'après le Jiji Tsushin (3 juillet) :

Le démarrage de la production de courant retardé jusqu'au 5 juillet pour le réacteur 3 de la centrale de Ooi de KEPCO

Le vice-ministre Makino a annoncé le 3 juillet que le démarrage de la production de courant sera retardé jusqu'au matin du 5 juillet. C'était programmé pour le matin du 4 juillet. Selon KEPCO, la vibration d'une turbine dépasse la valeur recommandée par le fabricant.


Le journal britannique, Guardian, publie une photo de l'AP sur les manifestants, la police et la centrale. L'accès final à la centrale par voie de terre semble se faire par un tunnel.





********************************************
Fukushima Diary nous parle d'un séisme cette nuit de 5.4 dont l'épicentre se trouve dans la baie de Tokyo.

Et de la centrale envahie d'un brouillard "noirâtre" sur cette vidéo. La centrale devient invisible sur la webcam en une heure de temps le 2 juillet :

2 commentaires:

  1. Ce "spectacle" devient de plus en plus angoissant
    pour les japonais et nous autres "cobayes" du nucléaire civil et militaires. ARRETONS LE MASSACRE...et les écolos français on ne les entends pas???prêt à adouber ce gouvernement.Bravo
    la Duflot$$$

    RépondreSupprimer
  2. http://spread-the-truth777.blogspot.fr/2012/07/evacuez-fukushima-video-et-petition.html?utm_source=feedburner&utm_medium=email&utm_campaign=Feed:+blogspot/vRGh+(SPREAD+THE+TRUTH)

    RépondreSupprimer

Tout commentaire qui se veut une publicité cachée est refusé.