Bistro Bar Blog

samedi 28 juillet 2012

Japon, 28 juillet 2012


Japon radioactif : ''Projet pêches junior – Retrouvons de l'énergie grâce aux enfants !'' et sauvons Fukushima !

Que cette sorte d'événement continue 16 mois après le début du pire accident nucléaire du pays est surprenant. Ou non surprenant. Je ne sais plus. Et vous ?
C'est un dépliant pour un événement appelé ''Retrouvons de l'énergie (''Genki'' en japonais) grâce aux enfants !'' L'événement est sponsorisé par une asso à but non lucratif nommée ''Conseil de coordination des acteurs de Fukushima'' (Je ne sais pas s'il existe un nom en anglais, je le traduis donc ainsi) créée en mai cette année. C'est la même entité qui va organiser un séminaire en août sur la manière de ''décontaminer'' votre ''âme'' (cœur, pensée).
Elle est soutenue par le gouvernement préfectoral de Fukushima (département des contremesures de décontamination), le bureau de l'éducation de Date et la coop agricole de Date, et co-sponsorisée par le parti libéral démocrate du conseil municipal d'Ibaraki dans la préfecture d'Osaka.

Ils recherchent 20 élèves de fin d'école primaire d'Ibaraki pour un voyage de deux jours (16 et 17 août) à Date dans la préfecture de Fukushima pour un coût de 4000 yens par enfant. Les 4000 yens couvriront le logement et l'assurance. Les frais de transport seront assurés par les organisateurs.


Que vont-ils faire à Fukushima ?

16 août :Dès leur arrivée à Fukushima après 5 heures de train, ils iront visiter la Place d'Information sur la Décontamination à Fukushima City mise en place par le ministère de l'environnement. Puis, direction Date, et dégustation à gogo de pêches. Ils passeront la nuit à Date.
17 août : Prise de contact avec les élèves de Fukushima, photo de groupe sur la fameuse Place de Décontamination, et retour à Osaka.

L'endroit où ils passeront la nuit à Date est une auberge de jeunesse située à Tsukidate-machi, où on avait détecté 1050 becquerels/kg de césium radioactif dans du riz récolté l'année dernière. Date est fameuse pour ses pêches, mais on y avait trouvé de forts taux de césium radioactif l'année dernière. La ''décontamination'' de l'arbre fruitier en enlevant l'écorce des arbres a dû fonctionner cette année.
Les organisateurs sont assez gentils de faire une séance d'information le 11 août pour expliquer aux participants potentiels (et les parents, je suppose) la situation actuelle de Fukushima et l'effet de la radioactivité.
Qu'en est-il de tout ceci ? Comment cela devrait-il réjouir les habitants de Fukushima ou de Date ? Si j'étais celui qui recevait cette attention bienveillante, j'en aurai la nausée. Il est déjà assez moche que la ville et la préfecture aient été contaminés gravement par l'accident de la centrale de Fukushima. Et voici qu'arrivent des organisations et des hommes politiques bien intentionnés soutenus par leur ville et la préfecture, qui envoient des enfants loin d'Osaka pour que les habitants de Date se sentent mieux.

Le pays est malade.

En passant, le conseiller à la décontamination de Date, Shunichi Tanaka, s'apprête à devenir le premier président de la commission bientôt créée de régulation nucléaire du Japon. Il était aussi ancien président actif de la commission de l'énergie atomique japonaise.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Tout commentaire qui se veut une publicité cachée est refusé.