Bistro Bar Blog

vendredi 27 juillet 2012

Japon, 27 juillet 2012 + ajout


Le premier ministre Noda à propos des manifestations du vendredi à Tokyo : ''J'entends les voix...''

Le texte ci-dessous est extrait du blog officiel du PM Yoshihiko Noda (traduit officiellement en anglais, probablement par une agence de relations publiques qui a rafraîchi la page d'accueil) en date du 11 juillet 2012, intitulé ''À l'écoute soigneuse d'une variété de points de vue''.

L'effort du traducteur pour suivre aussi près que possible le japonais original rempli de clichés est évident. Je sympathise. Mais M. Noda ne fait que continuer la bonne tradition du gouvernement japonais, surtout depuis l'accident nucléaire de Fukushima, de mentir comme un arracheur de dents.

D'après le blog officiel (en anglais) du bureau du premier ministre, avec mes commentaires en bleu entre crochets, en italique :


J'entends aussi les voix d'un grand nombre de gens exprimant leurs sentiments anti-nucléaires devant le bureau du PM chaque vendredi soir. [Oui, c'est le ''bruit'' (certains bloggers ont parlé de ''vacarme'', comme il l'aurait dit.] Et j'entends aussi les voix de ceux qui sont très contrariés à l'idée de coupures de courant et des mesures drastiques d'économie d'énergie, notamment chez les anciens dans les maisons de retraite, les propriétaires de magasins, et les employés des petites et moyennes entreprises. [Les seuls que j'ai entendu dire ces choses étaient des hommes politiques – le maire d'Osaka, entre autres.] Il y a aussi la triste réalité que le redémarrage du réacteur 3 de la centrale de Ooi a permis d'assouplir de 10 % l'objectif d'économie d'énergie pour la région du Kansai. [La ''triste réalité'' est qu'aussitôt le réacteur 3 de Ooi en service malgré de nombreuses alarmes qui ont été en fait ignorées par KEPCO, KEPCO a mis hors service 8 centrales thermiques. Il a été aussi révélé qu'il n'y aurait pas eu de coupures de courant, car les ''calculs'' de KEPCO étaient basés sur l'été 2010, qui était plus chaud que l'été de 2011.] Ce que nous avons à faire maintenant est d'assurer avec vigilance la sécurité, en prenant tous les moyens possibles à cet égard. [Comme quoi ? En plaçant un vice-ministre d'expérience à la centrale qui s'est exclamé ''Une méduse ne stoppera jamais un centrale nucléaire moderne !''?]


De plus, le problème du difficile approvisionnement et de la situation de demande pour passer l'été, grâce au redémarrage de la centrale de Ooi est fondamentalement différent de celui pour réussir à réduire de manière concrète notre dépendance à l'énergie nucléaire d'un moyen terme à un long terme. [C'est votre problème, M. Noda, pas celui des manifestants. Les manifestants ne veulent pas le redémarrage de Ooi ni d'aucune autre centrale nucléaire jusqu'à ce que l'accident de Fukushima soit vraiment terminé. La dépendance à l'énergie nucléaire a été en partie ''fabriquée'' en mettant délibérément hors service des centrales thermiques et en calculant un coût de production de courant qui a apparemment été fait en faveur d'un courant nucléaire.]


Récemment, le Conseil de l'énergie et de l'environnement a présenté trois scénarios pour la composition de l'énergie japonaise en 2030. J'ai l'intention d'avancer un débat public national concernant la composition de notre énergie à moyen terme vers un long terme, en prenant honnêtement en compte les points de vue de diverses personnes. [''Prendre en compte honnêtement'' ? Et bien votre ministre de l'environnement, Goshi Hosono, a dit la même chose et devinez quoi ? Ce n'est pas Goshi Hosono qui lit les points de vue de diverses gens mais une agence de relations publiques avec laquelle votre administration a passé contrat (Hakuhodo). Vous avez sous-traité l'activité de ''prise en compte honnête''.]


C'est de nouveau vendredi, MAIS il n'y aura pas de manifestation à la résidence officielle du PM à Tokyo cette semaine
parce que les organisateurs de l'événement hebdomadaire disent qu'ils se concentrent sur le grand événement de l'encerclement du bâtiment de la Diète Nationale pour manifester contre l'énergie nucléaire.

Selon les organisateurs (ou devrai-je dire ceux qui ont donné particulièrement de la voix sur Twitter), leur mouvement à ''enjeu unique'' a réussi à attirer ces nombreuses personnes vers une manifestation chaque vendredi, et si quelqu'un a un problème avec leur point de vue ou leur politique (pas de drapeau, ne pas parler de la contamination radioactive, etc.) ils disent de manière plutôt désobligeante, ''Sentez vous libre d'organiser une manifestation vous-même, si vous pensez pouvoir le faire''.

Ils pensent ainsi qu'ils l'ont ''organisé''.

Je ne sais pas si quelqu'un va aller manifester à la résidence officielle du PM. Sur le site web de IWJ de Yasumi Iwakami, un groupe manifeste contre la nomination de la commission de régulation nucléaire à la résidence officielle du PM à 17h30 et un autre groupe manifeste contre le redémarrage de la centrale de Ooi devant le bâtiment annexe du ministère de l'économie (où est située la NISA) à 18h30. Il semble que les organisateurs donnent une conférence de presse à 18h.

La manif devant le siège social de KEPCO à Osaka est en route, comme d'habitude.


Je ne suis plus très enthousiaste à promouvoir cette manif du vendredi à la résidence officielle du PM par ces organisateurs particuliers (''Coalition métropolitaine contre le nucléaire''), mais je sens néanmoins qu'il est important de continuer à faire entendre sa voix (ou le vacarme, ou le bruit, quoi que ce soit pour le premier ministre).
Je viens d'attraper au vol un tweet d'un des organisateurs qui parle, disant effectivement, ''Il est vrai que l'un de nous travaille pour une société qui coordonne l'événement. Donc ?''


Manif du vendredi à la résidence officielle du PM à Tokyo, quoi qu'il arrive



Les gens se rassemblent, sans avoir tenu compte de ce que les organisateurs habituels des manifs du vendredi ont dit (qu'il n'y a pas d'événement organisé cette semaine, parce qu'ils ont des choses plus importantes à organiser pour dimanche).

Yasumi Iwakami a tweeté cette photo :





Live video by Ustream
Je vois de nombreux hommes et femmes d'âge moyen, et des plus âgés – la génération même qui a été ridiculisée par certains organisateurs des manifs des vendredis d'avant (sauf aujourd'hui)

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Tout commentaire qui se veut une publicité cachée est refusé.