Bistro Bar Blog

mercredi 25 juillet 2012

Japon, 25 juillet 2012


Une autre alarme à la centrale de Ooi, mais la production de courant continue sans interruption

Je doute que quoi que ce soit puisse interrompre le fonctionnement d'une centrale nucléaire au Japon en ce moment, malgré ce qui est arrivé à la centrale de Fukushima.


D'après NHK News (25 juillet) :

Après le réacteur 3 le 9 juillet, le réacteur 4 de la centrale de Ooi a atteint son rendement maximum à 1h le 25 juillet avec la présence dans la salle de contrôle centrale de responsables dont l'ancien vice-ministre de l'économie Makino.

Pourtant une alarme s'est déclenchée dans le réacteur 4 à 5h30 le 25 juillet. C'est l'un des thermomètres de surveillance de la température du refroidisseur primaire du réacteur qui a déclenché l'alarme.

Ce thermomètre surveille la température du refroidisseur primaire et si la température atteint 336 ° C il entraîne une alarme. Le matin du 25 juillet, cette température a été momentanément dépassée [selon KEPCO].

Les autres thermomètres de surveillance du refroidisseur primaire affichent des températures normales et il n'y a pas de donnée anormales comme la pression du réacteur. KEPCO pense que l'arlarme du thermomètre est due à une augmentation temporaire de température à cause du circuit d'eau et dit que la compagnie continue à surveiller la situation sans diminuer pour autant la production.

Avec les réacteurs 3 et 4 de Ooi, qui ont les plus importantes capacités de rendement de tous les réacteurs exploités par KEPCO, en plein rendement, le gouvernement national supprimera de nombreuses cibles d'économie de courant dans les zones desservies par Hokuriku Electric, Chubu Electric et Chugoku Electric [à qui on avait demandé d'envoyer du courant vers KEPCO en cas de panne dans les zones de KEPCO]
Les réacteurs 3 et 4 de Ooi sont des réacteurs à eau pressurisée.

En passant, les organisateurs de la manifestation du vendredi à la résidence officielle du premier ministre à Tokyo disent qu'ils ne vont pas en faire cette semaine pour concentrer leurs efforts sur le grand événement du 29 juillet autour du bâtiment de la Diète Nationale. Ils ne semblent plus particulièrement inquiets pour la centrale de Ooi et l'un des organisateurs continue de critiquer ''la gauche désuète'' qui soit vient aux manifestations avec des drapeaux de syndicats soit argumente avec la police.

(J'ai entendu parler de rumeurs comme quoi des gens vont faire de toutes façons une ''manif Kantei'' (à la résidence du PM) vendredi. Cela serait intéressant...)

******************************************************
Fukushima Diary


Des ingénieurs de Fukushima à la retraite demandent de l'aide aux US

24 juillet 2012

[Yomiuri/Jiji] 25 juillet
Des ingénieurs japonais à la retraite sont sur le point de s'embarquer pour une visite d'un mois aux US pour leur demander un soutien pour réaliser leur désir d'aider à contenir la crise nucléaire de Fukushima.

Le groupe veut travailler à la centrale de TEPCO à la place d'ouvriers plus jeunes qui se sont engagés dans le travail d'un contrôle de la crise. Les membres du Corps Expert des Vétérans pour Fukushima, avec à leur tête un ingénieur à la retraite de 73 ans, Yasuteru Yamada, prévoient de reprendre à leur compte les risques d'exposition aux radiations.

Mais l'organisation a fait face à un rejet de la part de TEPCO et du gouvernement. Le groupe espère que la visite aux US plaidera leur cause.

Yamada et un autre membre du groupe s'envolera pour San Francisco samedi. Ils iront aussi en visite à Chicago, Washington et Los Angeles avant de rentrer le 21 août.

Durant leur visite, il est prévu que les deux hommes fassent des discours, assistent à des séminaires, donnent des interviews et rencontrent des législateurs américains.

Yamada a formé le groupe en avril 2011 juste après le séisme et le tsunami du 11 mars.

''Des professionnels à la retraite avec une connaissance et de l'expérience qui sont moins susceptibles d'être affectés par les radiations reprendraient à leur compte les risques encourus par les ouvriers plus jeunes.,'' voilà l'idée du groupe. Il a proposé que les membres prennent part à la décontamination et à d'autres travaux dans un rayon de 20 km autour de la centrale et travaillent à contenir la crise à l'intérieur des bâtiments de réacteurs.

Le groupe compte 2300 membres et supporters.

En juillet 2011, Yamada et autres membres ont visité un site de la centrale.

Yamada et ses collègues ont eu ensuite une conversation avec un membre du gouvernement et des responsables de TEPCO et ont expliqué comment les membres du groupe pourraient se charger de décontamination et autres travaux.

Mais leur proposition a été rejetée. Le gouvernement a dit qu'il avait informé TEPCO à propos du groupe, mais la compagnie a dit à l'organisation qu'il y avait suffisamment d'ouvriers à la centrale.

Yamada étant sans espoir, un groupe de citoyens américains lui a demandé le mois dernier s'il serait intéressé par un échange concernant l'ambition du groupe. Il a accepté l'offre.

Le groupe de Yamada appelle à la stabilisation de la centrale, qui devrait prendre des décennies à se réaliser, et qu'elle soit traitée comme un projet national.

Durant la visite, Yamada pense à insister sur le besoin d'établir une équipe indépendante de TEPCO pour le travail et à rechercher la coopération d'experts et de professionnels techniciens autour du monde, révèle le groupe.

Yamada espère gagner le soutien du public américain pour son groupe et voudrait que cela conduirait finalement le gouvernement américain à faire pression sur le gouvernement japonais pour permettre au groupe de travailler à la centrale.

TEPCO prévoit de redémarrer les réacteurs 5 et 6 et Daini

Je ne suis pas sûre de l'information source. Je ne sais pas si Iori parle des réacteurs 5 et 6 de Daiichi d'une part et de tous les réacteurs de Daini d'autre part. C'est tellement gros.

TEPCO est en train de planifier le redémarrage des réacteurs 5, 6 et Daini (12 km au sud de Daiichi). Daini avait un niveau 3 sur l'échelle INES, mais la plupart des faits à son sujet sont toujours dissimulés (Daini aurait été submergé).

M. Sato appartenant à une organisation citoyenne, le réseau anti-nucléaire de Fukushima, a affirmé que Nishizawa, l'ex- président de TEPCO, réunissait des sociétés de sous-traitance et commentait qu'ils allaient redémarrer la centrale de Fukushima Daini. Ces sociétés de sous-traitance étaient sollicitées pour préparer le redémarrage de Daini.

Un journaliste anonyme d'une société de journaux importants commente que TEPCO a inclus le manque à gagner des réacteurs 5 et 6 et de Daini dans l'augmentation de la facture d'électricité pour le redémarrage.

M. Sudan, un journaliste japonais analyse que c'est pour une raison financière. ''TEPCO compte sur le pétrole et le gaz naturel en ce moment mais ils sont en train d'assassiner TEPCO financièrement.''

Shimokobe, le directeur de TEPCO et Hirose, l'actuel président de TEPCO ont visité la centrale (Daini, sûrement) le 4 juillet.


Pendant cette inspection, ils ont lancé aux journalistes que ''Fukushima Daini était totalement sorti d'affaire. Ils ont mis plein de sacs de sable, les cuves peuvent résister à un tsunami de 15,40 mètres.''

3 commentaires:

  1. ATTENTION ! Les heures sombres approchent. A lire cette nouvelle du blog « Les moutons enragés » une action en justice est engagée contre un site pour…incitation au suicide suite à la publication de « nouvelles alarmantes » ! Le net sera bientôt sous contrôle avant la fin de l’année au plus tard. La boucle est bouclée.

    http://lesmoutonsenrages.fr/2012/07/25/fermeture-forcee-du-blog-attention-crash-mondial-les-autres-pour-bientot/
    Faites suivre.

    RépondreSupprimer
  2. http://fr.mg41.mail.yahoo.com/neo/launch?.rand=2co3cn023rp5p

    RépondreSupprimer
  3. Business toujours
    Au moins on sait où se trouveront les prochaines guerres


    http://www.lemonde.fr/planete/article/2012/07/26/malgre-fukushima-la-demande-d-uranium-va-augmenter-tres-fortement_1738364_3244.html

    Bonne journée

    Cassandre

    RépondreSupprimer

Tout commentaire qui se veut une publicité cachée est refusé.