Bistro Bar Blog

mercredi 18 juillet 2012

Japon, 18 juillet 2012


Japon radioactif : un garçon de 16 ans travaillait à la centrale de Fukushima en mai l'année dernière

TEPCO dit qu'ils ne l'ont découvert que ce mois-ci.

Mais ce qui est plus gênant est ce que rapporte le Jiji Tsushin dans l'article ci-dessous : que la candidature pour le travail a été déposée par un parent du garçon. L'article ne dit pas quelle relation ce parent a avec le garçon.

D'après le Jiji Tsushin (17 juillet) :

Un garçon de 16 ans travaillait à la centrale de Fukushima, en infraction avec les convention du travail, dit TEPCO

TEPCO a révélé le 17 juillet qu'un garçon de 16 ans avait travaillé de fin mai à début juillet l'année dernière à la centrale de Fukushima. Il est illégal selon les conventions du travail d'employer des gens en-dessous de 18 ans [ce n'est pas tout à fait correct, voir plus loin], et c'est le deuxième cas de ce genre à la centrale depuis l'accident.

Selon TEPCO, quand un parent du garçon a fait une demande pour ce travail par l'intermédiaire d'un sous-traitant de Kajima, le parent a falsifié l'âge en disant qu'il avait 18 ans.

Le travail du garçon à la centrale était de démonter les véhicules endommagés par le tsunami. Il a fait cela pendant 6 jours et le taux de radioactivité était de 0,45 millisievert, aussi bien pour l'exposition externe qu'interne. La falsification a été découverte ce mois-ci quand TEPCO [ou Kajima?] a demandé une copie de la carte d'assurance maladie au parent pour annuler l'enregistrement du travail à la centrale.
Au Japon, l'assurance maladie est obligatoire et la carte d'assurance maladie sert souvent de pièce d'identité.
En vertu de la convention de travail japonaise, les sociétés peuvent employer des gens en-dessous de 18 ans, à condition que :
  1. L'entreprise ait reçu un certificat du demandeur du registre de recensement pour vérifier l'âge ;
  2. Le demandeur lui-même conclue un contrat de travail, et non un parent pour le compte du demandeur ;
  3. Le parent du demandeur ne peut recevoir de salaire pour le compte du demandeur ;
  4. Le demandeur ne fasse pas d'heures supplémentaires.


L'éducation scolaire obligatoire au Japon se termine au collège. À la fin des études, la plupart des élèves ont 16 ans et sont autorisés à travailler. Donc la violation dans ce cas ci-dessus peut être que :

  1. Le parent ait falsifié l'age du demandeur de manière à ce qu'il n'y ait aucune demande de vérification de l'âge (le sous-traitant recruteur a pu être complice ici);
  2. Le parent a pu conclure un contrat de travail pour le compte du demandeur, ce qui est illégal ;
  3. Le parent a pu recevoir le salaire, ce qui est illégal ;
  4. Le demandeur a pu faire des heures supplémentaires à la centrale, ce qui est illégal.

Il n'y a pas d'informations concernant la situation de famille du garçon, mais elle a dû être désespérée pour que la famille dépende du travail du garçon à la centrale avec de faux papiers.

Le club des correspondants étrangers du Japon invite le nouveau président Hirose et le responsable général Matsumoto à une conférence de presse le 19 juillet à 13h30

J'espère qu'il y aura un journaliste étranger qui est également un lecteur de ce blog et qu'il/elle demandera au nouveau président de TEPCO pourquoi ils empêchent toujours le journaliste indépendant Ryuichi Kino d'assister aux conférences de presse régulières parce qu'il avait diffusé le 27 juin la réunion des actionnaires de TEPCO via un audio par son smartphone.

Des journalistes indépendants assistant aux conférences de presse régulières de TEPCO ont commencé à demander pourquoi TEPCO avait choisi Kino et l'avait écarté des conférences de presse, tout en ignorant (ou en faisant semblant de ne pas le savoir) que des stations importantes de TV avaient diffusé une vidéo prise à la même réunion d'actionnaires. J'ai même vu un journaliste d'un grand journal poser la question. Selon TEPCO, la vidéo et l'audio enregistrés sont interdites (par eux et non par une quelconque loi ou règlement).

D'après le calendrier des activités du club des correspondants étrangers du Japon, une annonce plutôt dramatique de l'événement :


P/C Naomi Hirose, President of TEPCO

Event Type :
PAC
Summary :
PRESS CONFERENCE Naomi Hirose, President, Tokyo Electric Power Co., Inc.(TEPCO) Junichi Matsumoto, General Manager, Nuclear Power and Plant Siting Division (Corporate Communications)
Language :
The speech and Q & A will be in English and Japanese with English interpretation
Description :
PRESS CONFERENCE
Naomi Hirose,
President, Tokyo Electric Power Co., Inc.(TEPCO)
Juichi Matsumoto, General Manager,
Nuclear Power and Plant Siting Devision (Corporate Communications)

13:30-14:45 Thursday, July 19, 2012
(The speech and Q & A will be in English and Japanese with English interpretation)

Vient de paraître : TEPCO a enlevé un des assemblages de combustible de la piscine du réacteur 4 à la centrale de Fukushima


Gros titre uniquement sur Kyodo News (18 juillet) :


TEPCO a enlevé un assemblage de combustible non usagé de la piscine du réacteur 4, en tant que test.

Photo aérienne de NHK, avec des ouvriers en tenue blanche. Cela ressemble presque à une sorte de cérémonie religieuse.



(Iori nous précise qu'un autre assemblage sera enlevé demain et que le temps est orageux sur la région de Fukushima.)
Iori diffuse aussi des photos de plantes mutantes :
Un bouillon blanc (une seule tige florale normalement ) :


Un pissenlit à deux têtes :

4 commentaires:

  1. Nous ne sommes pas au bout de nos surprises avec l'atome. Dans quelques milliers d'années, nous aurons peut-être deux cerveaux, dont au moins un dira d'arrêter les frais !...

    RépondreSupprimer
  2. bon si c'est 0.12 microsivestre alors c'est comme à annecy ,alors c'est une erreur de la nature comme cela arrive parfois, mais qui confirme la règle.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. ben oui mais si c'est comme à Annecy, ou ailleurs, en France, c'est nous qui devrions aller fouiner dans la nature, ce genre d'erreur pourrait être arrivé aussi ici, chez nous en France ...
      bon j'ai vérifié chez mon mari, il en a tjrs deux, mais c'est normal ;-)))

      Supprimer
  3. Ouf ! donc récapitulons ! celui qui en a 1 est un cryptorchide, celui qui en a 2 est un normal (ouf), celui qui en a 3 est un phénomène, celui un qui en a 4 est un enc...... OUPS ;-)) ♥

    RépondreSupprimer

Tout commentaire qui se veut une publicité cachée est refusé.