Bistro Bar Blog

dimanche 15 juillet 2012

Japon, 15 juillet 2012

La suite de la série de Ian Thomas Ash, "En confinement", dont Kna a fait la version française.

Épisode 3/5 :



Kna a également traduit une vidéo qu'il a intitulée : Les élèves de Tokyo apprennent à vivre avec la radioactivité.

Enseigner la radioactivité, extrait d'un documentaire de NHK World "Today's close-up" (Le gros-plan d'aujourd'hui), diffusé le 12 Octobre 2011

Après une interruption de 31 ans, les collèges au Japon vont officiellement reprendre l'enseignement sur la radioactivité selon les nouvelles lignes directrices du programme de sciences dès 2012.
Depuis l'accident de la centrale nucléaire de Fukushima Daiichi, les écoles ont déjà commencé l'élaboration de programmes d'études qui les aideront à éradiquer les craintes et familiariser les élèves avec la science des rayonnements d'une façon qui se rapporte à leur vie quotidienne.
Le problème est que la plupart des enseignants n'ont pratiquement aucune expérience dans l'enseignement de ce sujet, et simplement comprendre les bases des unités de mesure de radioactivité - le becquerel, le sievert, et le gray - est difficile.
Ce programme examine leurs efforts jusqu'à présent.




**************************************


Je vous poste tout de suite le dernier billet d'Ultraman, car il présente une vidéo en live d'une manifestation à Chiba. On est en début d'après-midi au Japon (7 heures de décalage avec la France) :


Une manifestation anti-nucléaire, anti-Noda à Funabashi, Chiba, a démarré

Il semble que ce soit une belle journée ensoleillée à Funabashi, circonscription du premier ministre Noda. Les gens sont de bonne humeur.

Diffusion en direct par IWJ Chiba :


Live streaming by Ustream


À la différence de la manifestation devant la résidence du PM à Tokyo, les gens semblent libres ici de dire ce qu'ils veulent. Le chef du Parti Communiste japonais vient de parler devant une foule de citoyens qui l'acclame.
*********************************************
Allez lire ce billet de Romandie News et regardez ensuite la vidéo diffusée par NHK World sur les inondations au sud du Japon.

*********************************************

Dernières vidéos des étages supérieurs du réacteur 3 de la centrale de Fukushima, prises le 5 juillet 2012

Les vidéos (il y en a quatre) ont été prises par une caméra attachée à une grue, durant les opérations d'échantillonnage de l'air.

D'après la bibliothèque photos et vidéos de TEPCO (13 juillet) :


Pour chacune des 4 directions indiquées dans l'image ci-dessus, TEPCO a publié 4 courtes vidéos.

1. Partie nord-ouest du niveau opératoire

2. Partie est du niveau opératoire

3. Quatrième niveau

4. Troisième niveau



Le FMI et la Banque Mondiale veulent aider au renouveau du Japon en tenant leur réunion annuelle à Tokyo en octobre


Comme c'est gentil de leur part.


Le Japon est probablement un bon choix, parce que le pays est le seul endroit au monde où aussi bien le FMI que la Banque Mondiale peuvent se réunir en paix, sans manifestations contre eux et leurs responsables et sans brutalités policières.
En fait, des gens très idéalistes (lisez ''naïfs''), jeunes et moins jeunes, disent sur Twitter ''Oh, peut-être que nous pouvons recourir à ces dirigeants mondiaux à propos de notre mauvais gouvernement qui redémarre des centrales nucléaires contre notre volonté !''

Désolé les gars. Le FMI ou la Banque Mondiale sont probablement le dernier endroit auquel recourir pour un monde sans nucléaire.

Comme le secrétaire général du Secrétariat japonais pour les réunions annuelles 2012 du FMI et du groupe de la Banque Mondiale, le ministère des Finances se souvient avec fierté dans la déclaration ci-dessous, de la dernière fois où Tokyo avait été sélectionné pour accueillir la réunion annuelle FMI/Banque Mondiale en 1964, l'année des Jeux Olympiques à Tokyo. Un moment de fierté pour la nation (au moins ce fut le cas pour les JO). Le secrétaire général Naka dit que le Japon veut bien renouveler l'opération.

Ses phrases font un écho à ces bizarres publicités à côté de la plaque faites par le ministre des finances pour faire appel au monde sur la manière dont le Japon a ressuscité du séisme du 11 mars 2011 (pas de mention du tsunami ou de l'accident nucléaire).

Depuis le site web mis en place par le ministère des finances japonais, ''Rencontres annuelles 2012 de Tokyo – Groupe FMI Banque Mondiale'', introduction :


Avec une incertitude grandissante face à l'économie mondiale, la coopération et le partenariat mondial parmi les pays n'ont jamais été aussi importants. Les rencontres annuelles du FMI et du groupe Banque Mondiale, qui doivent se tenir à Tokyo en octobre 2012, viseront à promouvoir une stabilité économique mondiale et à délivrer la promesse d'un nouveau départ.
À la suite des premières rencontres annuelles de Tokyo en 1964, ceci marquera la deuxième fois de ces réunions à Tokyo.
Avec les JO de Tokyo qui se passaient la même année, les rencontres annuelles de 1964 furent une opportunité de promotion pour le Japon vis à vis du monde et l'une des forces directrices derrière le nouveau départ japonais d'après guerre.
Un demi-siècle a passé.
Le Japon s'est présenté comme nation candidate pour accueillir les rencontres annuelles 2012 dans l'espoir de réaliser encore une fois un nouveau départ.
Nous voulons que les peuples du monde voient une nation dans un processus d'un puissant renouveau à la suite du séisme dévastateur.
Nous voulons démontrer le pouvoir sous-jacent de l'économie japonaise par ses avancées technologiques et services uniques et en organisant cet événement mondial avec une parfaite efficacité.
Lors des rencontres annuelles ici au Japon, où l'importance du partenariat et de la solidarité est bien comprise et appréciée, nous voulons renforcer les liens entre les pays et forger une résolution mondiale pour balayer l'incertitude autour de l'économie mondiale.

Octobre 2012 : depuis Tokyo, la promesse d'un nouveau départ pour le Japon et l'économie mondiale

Hiroshi Naka

Secretaire Général
The Japan Secretariat for the 2012 Annual Meetings of the International
Monetary Fund and the World Bank Group,
Ministry of Finance, Japan
Je suis embarrassé à lire ce dégueulis...Le japonais d'origine est aussi embarrassant. Il se lit comme s'il avait été écrit par le rédacteur d'un quelconque torchon. C'est peut-être le cas...)

2 commentaires:

  1. Quelle aubaine !
    Mettre à genoux une des puissances financières de la planète-monnaie...
    Jamais ils n'auraient osé en rêver, cependant c'est l'objectif du FMI, contraindre chaque pays à s'endetter toujours plus à des taux très élevés ( 5 à 7 % )auprès de banques privées ( je ne vois pas le Japon emprunter à la Chine )et ainsi avoir les résultats escomptés : appauvrissement généralisé par la baisse des salaires et donc des cotisations sociales ( que l'on a la mauvaise habitude de nommer "charges sociales" )la réduction drastique des dépenses publiques ( qui aboutit évidemment à la suppression des services publics ) donc la suppression des employés d'État et un accroissement spectaculaire des profits obscènes des entreprises privées.
    Une aubaine qui fait qu'un accident nucléaire, aussi dramatique soit-il, est une source de profits à l'image de votre cancer ou de la mort de votre Mamie dans un accident de voiture...
    Vous n'en avez pas marre de vous faire mettre et de payer le beurre ???
    Dites, au lieu de délirer sur une quelconque alliance secrète des puissants de ce monde, si on se révoltait... VRAIMENT !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Un excellent entretien avec le Président du Comité pour l'annulation de la dette du tiers-monde qui nous explique très clairement le système de fonctionnement qui change un peu des délires paranoïdes...

      http://bellaciao.org/fr/spip.php?article129061

      Ah ke ciao !

      Supprimer

Tout commentaire qui se veut une publicité cachée est refusé.