Bistro Bar Blog

mardi 10 juillet 2012

Japon, 10 juillet (suite)

Un ajout tardif d'Ultraman. On en apprend encore de belles sur la sécurité du Japon.


Japon nucléaire : la préfecture de Fukui a donné une carte noircie d'une simulation SPEEDI à Green Peace Japon pour ''montrer'' l'effet d'une libération d'iode radioactif dans le cas d'un accident sévère de la centrale de Ooi

(Si vous pouvez la voir, c'est à dire)

Si vous pensez que TEPCO cachait quelque chose quand la société a produit d'abord un document qui était presque complètement noire pour la commission d'investigation de la Diète en septembre dernier, attendez de voir cette carte-ci.

C'est une carte d'une simulation SPEEDI, faite sur la requête de la préfecture de Shiga pour simuler le risque d'un accident sévère à la centrale de Ooi et partagée avec la préfecture de Fukui, où se situe la centrale de Ooi. La préfecture de Shiga est sous le vent de la centrale. Green Peace Japon a demandé la carte à la préfecture de Fukui dans le cadre de la liberté d'information et c'est ce qu'a donné le gouvernement préfectoral de Fukui à Green Peace le 9 juillet.


La carte est toute noire sauf pour la préfecture de Shiga, préfecture qui à l'origine a demandé une simulation SPEEDI, même si la demande de Green Peace concernait une carte SPEEDI qui montre la préfecture de Fukui, située à l'ouest de Shiga. La carte est supposée montrer en différentes couleurs, l'équivalent-dose pour la thyroïde pour la préfecture de Fukui dans le cas d'un accident sévère à la centrale de Ooi qui relâcherait une forte quantité de matériaux radioactifs y compris de l'iode-131.

D'après l'article de Green Peace Japon du 19 juin 2012, peu après que le gouvernement ait décidé de redémarrer la centrale de Ooi :

Voici la carte que le gouvernement préfectoral de Fukui a dévoilé aux habitants de Fukui : une carte noircie qui ne montre même pas la préfecture de Fukui.
Pourquoi ?

L'article de Green Peace Japon a un document scanné provenant de la préfecture de Fukui qui donne une raison du noircissage :

C'est une information qui a à voir avec des mesures en réponse à une catastrophe à entreprendre par les préfectures de Shiga et Fukui, et il y a une possibilité que l’exécution correcte des mesures puissent être entravées par le fait de rendre l'information publique.

D'accord, donc la préfecture de Fukui doit au moins avoir de telles contremesures en place pour un ''accident sévère'' comme celui arrivé à Fukushima, correct ? Non, disent Green Peace et la préfecture de Fukui. Dans un autre document du site, la préfecture de Fukui dit :

Comme nous n'avons pas fait de simulation pour un ''accident sévère'' qui relâcherait de l'iode-131 entre 10^16 et 10^ 17 becquerels/heure, il n'y a aucune information à divulguer.
Qu'a donc FAIT le gouvernement préfectoral de Fukui ? Le Tokyo Shinbun de juin cette année publiait cet article (je ne connais pas la date exacte, mais cela concerne la requête de Green Peace Japon en vertu de la liberté d'information à la préfecture de Fukui). L'article dit, vers la fin :
Pendant l'année fiscale 2011, le ministère de l'éducation et de la science a donné à la préfecture de Fukui 24 cartes de simulation SPEEDI, toutes pour les centrales de Ooi et Mihama. La quantité de rejets de matériaux radioactifs prise pour les calculs de simulation de SPEEDI était la même qu'avant l'accident de Fukushima, environ un millionième de la quantité d'iode-131 rejetée par heure à Fukushima.
Donc l'administration Noda toute entière a menti effrontément lorsque le premier ministre Noda et ses ministres ont dit que la centrale de Ooi et KEPCO pouvaient sans problèmes gérer un accident semblable à celui de Fukushima. L'accident de Fukushima était un ''accident sévère'', mais ils n'ont même pas fait de simulation d'accident sévère pour la centrale de Ooi. Comment sauraient-ils qu'ils pourraient facilement gérer un accident sévère sans l'avoir prévu ?

Le PM Noda a répété encore et encore qu'il serait personnellement responsable de la sécurité du fonctionnement de Ooi. Aujourd'hui, je ne peux le traduire que par une responsabilité aussi longtemps que la centrale fonctionne correctement, mais qu'il n'est pas responsable dans le cas contraire.

Mais cette carte, c'est le pompon ! Allez, circulez, il n'y a rien a voir ici, au sens propre.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Tout commentaire qui se veut une publicité cachée est refusé.