Bistro Bar Blog

lundi 18 juin 2012

Vulnérabilité et honte

Deux conférences passionnantes et agréables à écouter de Brené Brown sur TED Talks.

Apprendre à exprimer notre vulnérabilité (à ne pas confondre avec de la faiblesse) et comprendre ce qu'est la honte (ceux qui n'éprouvent pas de honte n'ont pas d'empathie).

La vulnérabilité :





La honte (conférence qui évoque la précédente sur la vulnérabilité) :

12 commentaires:

  1. une beauf ..
    Mais elle y crois vraiment ,et c'est cela qui m'interpelle,cette sincérité à 1 étage..

    RépondreSupprimer

  2. Merci pour votre attention.
    suis pas votre compagnon .
    Oui ok MERCI,ici ce que vous proposez me plaît beaucoup et correspond à mes connections..

    Bon ok..
    Je VOUS félicite aussi.
    cela me gratte ,mais je le dis..

    RépondreSupprimer
  3. Il y a un coté New-Age

    C'est un peu "déjà-vu" ou évident pour certains lecteurs qui cherchent un peu de vérité dans ce monde de mensonge, la redécouverte du "Ne faites pas autres, ce que vous ne voudriez pas que l'on fit à vous même"

    Mais j'imagine que ça doit servir à son public, car ce petit rappel ne fait de mal à personne, et certains en auraient bien besoin.

    Asca.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. ouais

      quel mensonges ?
      ce qu'elle dis correspond à l'attente ..
      si mentir contribue ou est la déviance ?

      Supprimer
    2. Salut à toi "Anonyme" du 18 juin 2012 23:10

      Tu as peut-être lu trop vite ou mal compris mes propos, alors je prends 2 minutes pour balayer la zone d'ombre.

      Ce qu'elle dit, correspond à l'attente ..de son public, et c'est louable, mais apporte finalement peu à ceux qui sont déjà éveillés et qui cherchent plus de réconfort et plus de certitudes, dans un monde où les médias mentent en permanence, d'où le terme "monde de mensonge" . Ce que je dénonce c'est qu'au delà, au states, c'est le royaume du moutonisme, on pose un révérend et hop messe est dite; mais il est possible que les gens ailleurs, fassent de même.
      Faut-il vraiment participer à des colloques de masses, pour se rendre compte que notre humanité a été spolié de son humanisme ? Faut il mettre les gens face à une décharge publique pour parler d'écologie ?

      Si tu ne vois pas de quoi je parle, je n'insiste pas.

      Si tu commences à grogner envers ceux qui cherchent à s’émanciper, par un détail , t'as pas fini de tirer sur les vrais enculés au pouvoir !!! ;) ;) ;)

      Enfin bon , je comprends que parfois, on en a ras le cul de tout et qu'on rale sur le premier message qu'on comprend mal, et le lendemain .... "pourquoi j'ai dit ça ... "

      Et bonne soirée ;)


      Asca.

      Supprimer
    3. suis sensible à ton message reçu 5/5...
      merci.

      Supprimer
    4. Pas de soucis ! ;)

      Asca.

      Supprimer
  4. "La Vulnérabilité..."




    " Si nous devons trouvons un moyen de nous rapprocher les uns des autres, la vulnérabilité en est le chemin. Et je sais que c’est alléchant de rester en dehors de l’arène, parce que je l’ai fait toute ma vie, en pensant, Je vais botter le cul à tout le monde quand je serai blindée et parfaite. Et c’est alléchant. Mais la vérité est que ça n’arrive jamais. Et même si vous arrivez à être aussi parfait que possible et aussi blindés que possible en rentrant dans l’arène, ce n’est pas ce que vous voulez voir. Nous voulons que vous y rentriez. Nous voulons être avec vous et en face de vous.
    Et nous voulons, pour nous-mêmes et pour les personnes auxquelles nous tenons et pour ceux avec qui nous travaillons, « Oser avec audace »."

    "A travers l'¿uvre-vie de Robert Schumann, Frida Kahlo, Blaise Pascal, Jean-Jacques Rousseau, Fedor Dostoïevski, Joë Bousquet, Helen Keller, Démosthène et de bien d'autres figures souvent mythifiées, Charles Gardou donne à voir la place de la vulnérabilité dans toute vie et les ressorts nécessaires pour la surmonter. Comme tant d'anonymes, ces femmes et ces hommes font subir un renversement, un retournement au handicap. Ils composent, peignent, écrivent, créent, certes pour s'exprimer, mais avant tout pour s'emparer de leur vie et lui rendre sa hauteur. Leurs itinéraires singuliers témoignent d'une réalité paradoxale : le handicap impose de multiples limitations et impuissances, d'indicibles détresses, des sentiments d'infériorité. Il contraint à renoncer à des aspirations, il réduit parfois en poussière des désirs et des projets, il restreint certaines capacités, mais en aucun cas, il n'obère l'ensemble des possibilités d'un être. Certaines peuvent même s'accroître. A l'heure où l'on exalte la facticité, où s'affiche la loi de la force avec indécence, l'auteur rappelle combien l'oubli des valeurs de la fragilité génère mépris et exclusion. A l'instar de Fragments sur le handicap et la vulnérabilité (érès, 2005), il montre que l'homme est d'autant plus fort qu'il se connaît et s'assume vulnérable. Il ouvre ainsi à une intelligence de la fragilité." -ou quand la Vulnérabilité devient force- de Charles Gardou http://antahkarana.forumzen.com/t2821-le-pouvoir-de-la-vulnerabilite?highlight=La+Vuln%E9rabilit%E9

    RépondreSupprimer
  5. arrête de déconner svp..
    je te copie

    Je vais botter le cul à tout le monde quand je serai blindée et parfaite. Et c’est alléchant. Mais la vérité est que ça n’arrive jamais. Et même si vous arrivez à être aussi parfait que possible et aussi blindés que possible en rentrant dans l’arène, ce n’est pas ce que vous voulez voir. Nous voulons que vous y rentriez. Nous voulons être avec vous et en face de vous.

    Ici sur cette poussière il n'y a que ce que permet la visibilité ok..
    Rien de + rien de -

    faut pas en faire un plat des CONNAISSANCES svp..merci..

    RépondreSupprimer
  6. et puis je me lâche ,J'AIME PAS SA JUPE ROSE BONBON et si c'est pour cela que vous êtes fâchés c'est normal,une preuve de mauvais goût me terrorise comme explication vous rassure ?
    à pluche les amis

    RépondreSupprimer
  7. jsuis déja remplacé par les électeurs de mes connections ,ceux qui profitent de ma dépendance à l’alcool ,encore heureux que je me drogue pas ,je fume plus et les connections usurpent quand même mes pensées,mais rassurez vous sans dommages car je veille ,mais des x ils sortent des profondeurs cachées ce que je ne sais pas toujours et la je me roule pour les aplatir..

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Anonyme, Je ne comprends pas tout mais ce que tu exprimes me parle. Comme un lointain murmure englouti sous les eaux. Tu vois ce que je veux dire ? Alors, peut-être, pourrais-tu éclairer un peu mieux ma lanterne ?
      Merci si tu veux bien.
      Atmosphère.

      Supprimer

Tout commentaire qui se veut une publicité cachée est refusé.