Bistro Bar Blog

jeudi 21 juin 2012

Plaques tectoniques et déplacement des continents


D'incroyables photos sous-marines montrent clairement l'élargissement de la fosse entre l'Europe et les États-Unis
19 Juin 2012
MessageToEagle.com – Pour démontrer comment les plaques tectoniques se déplacent, une préparation a été nécessaire pour des plongées extrêmes.

Un voyage sous-marin étonnant montre certains des inévitables changements de notre planète.
vers l'avenir pour mieux comprendre comment ces mouvements tectoniques modèleront nos continents.

Le rift de Silfra en Islande est un site de rêve pour les plongeurs. Non seulement la visibilité est excellente, mais c'est aussi un endroit où les plaques continentales se rencontrent et dérivent. Plonger là est une expérience sous-marine que peu de plongeurs oublieront.

Le Dr Alexander Mustard, photographe sous-marin, biologiste marin et auteur, a fait une plongée de 2400 mètres dans la fosse entre l'Amérique du nord et l'Eurasie qui révèle un paysage stupéfiant.

''Les photos montrent une plongée dans le monde sous-marin unique de l'Islande, pays qui, comme sur la terre ferme, se compose de paysages volcaniques.

Il y a beaucoup de visiteurs en Islande pour admirer ces caractéristiques sur terre mais elles se continuent aussi sous l'eau.

L'endroit s'appelle Fissure de Silfra, dans le parc national Thingvellir en Islande
Crédit Image & copyright: Alexander Mustard





Les plaques tectoniques se séparent d'environ 2,5 cm par an.
Crédit Image & copyright: Alexander Mustard

Pour un plongeur, ce sont des endroits spectaculaires à visiter – pouvoir survoler des lignes de faille en trois dimensions dans une eau claire.


Alexander Mustard a pris ses premières photos sous-marines à l'âge de neuf ans. Aujourd'hui, on le considère largement comme l'un des photographes sous-marins les plus créatifs, dont les œuvres sont admirées et respectées dans le monde. Le photographe britannique a pris des photos dans des zones parcourues de failles, vallées, volcans et sources chaudes, produits par l'écartement des plaques de 2,5 cm par an.
Crédit Image & copyright: Alexander Mustard
J'ai plongé partout dans le monde et de tous les endroits où je suis allé, on trouve ici presque certainement les eaux les plus claires. Beaucoup de gens ressentent un certain vertige auprès des parois à pic dans cette eau claire,'' raconte Alexander Mustard.




Les canyons Silfra, Nes et Nikulasargja, ont une hauteur de 6100 mètres. Crédit Image & copyright: Alexander Mustard




Le parc national Thingvellir a été déclaré comme site d'Héritage Mondial par l'UNESCO, aussi bien pour sa signification culturelle et historique que pour sa singularité naturelle et géologique.




Les masses terrestres de la Terre n'ont pas toujours été ce qu'elles sont aujourd'hui. Les continents se sont formés par les renversements et collisions des plaques de l'écorce terrestre sur de très longues périodes de temps. Cette vidéo montre comment on pense que les continents actuels ont évolué sur les dernières 600 millions d'années et comment ils évolueront d'ici les 100 prochaines millions d'années. Imagerie paléogéographique de l'histoire de la Terre établie par Ron Blakey, professeur de géologie, université d'Arizona.

La Terre sera un endroit très différent d'ici 250 millions d'années.

L’Afrique va s'enfoncer dans l'Europe tandis que l'Australie va migrer vers le nord pour fusionner avec l'Asie. Pendant ce temps l'océan Atlantique va continuer de s'élargir pendant un certain temps avant de renverser sa course et disparaître ensuite.




Une carte du monde comme il pourrait apparaître d'ici 250 millions d'années. Remarquez l'encastrement de presque toutes les masses terrestres en un seul super-continent, la ''Pangée ultime'', avec une mer intérieure – tout ce qu'il reste de l'ancien puissant océan Atlantique. Image de Christopher Scotese.

''Nous ne connaissons pas vraiment l'avenir avec certitude,'' a dit Scotese. ''Tout ce que nous pouvons faire, ce sont des prévisions sur la manière dont les plaques se déplacent, quelles nouvelles choses peuvent se produire et à quoi cela peut aboutir.''

Parmi ces prévisions : L'Afrique va probablement continuer sa migration vers le nord, refermant la mer Méditerranée par étranglement et faisant émerger une montagne de la taille de l’Himalaya en Europe du sud.

L’Afrique entre lentement en collision avec l'Europe depuis des millions d'années, a dit Scotese. L’Italie, la Grèce et presque tous les pays méditerranéens font partie de la plaque africaine, et elle entre en collision avec l'Europe depuis 40 millions d'années.''

Cette collision a repoussé les Alpes et les Pyrénées vers le haut et est responsable des séismes qui frappent la Grèce et la Turquie de temps à autre, ajoute Scotese.

L’Australie va probablement fusionner aussi avec le continent eurasien.
''L'Australie se déplace vers le nord, et entre déjà en collision avec les îles australes de l'Asie du sud-est,'' continue-t-il.

''Si nous prolongeons le mouvement, l'épaulement gauche de l'Australie se retrouvera coincé et ensuite l'Australie pivotera et entrera en collision avec Bornéo et le sud de la Chine – un peu comme celle de l'Inde il y a 50 millions d'années – et viendra se coller sur l'Asie.''

Pendant ce temps, les Amériques s'éloignent de l'Afrique et de l'Europe pendant que l'Atlantique s'agrandit régulièrement.

Le plancher océanique de l'Atlantique est parcouru du nord au sud par une chaîne montagneuse sous-marine de laquelle jaillissent de nouveaux matériaux rocheux de l'intérieur de la Terre.

Les deux parties du plancher océanique s'écartent lentement en même temps que la chaîne accumule de nouveaux matériaux, obligeant l'Atlantique à s'élargir.

Le futur monde lointain semblera entièrement différent...

SOURCE
Traduit par Hélios

14 commentaires:

  1. Je me disais bien que le fossé entre les Etats-Unis et l'Europe s'accentuait...

    Delphin

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Pour compléter votre commentaire je dirais qu’il est bon que l’on s’éloigne un peu plus de l’american way of life.

      Supprimer
  2. Je ne sais pas pour vous, mais personnellement je trouve que la théorie de la dérive des continents est assez stupide. Je préfère largement la théorie de l'expansion de la terre qui montre bien que la planète est un être vivant, qui grandit et se développe.

    RépondreSupprimer
  3. 100% d'accord. les continents ne dérivent pas, c'est la terre qui grossit. Mettez une couche de peinture sur une balloune, laisser décher la peinture puis gonflez d'avantage le ballon... dérive des continents à petite échelle!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. 100% OK avec toi!ca c est logique...la derive oui...mais pourquoi?....parce qu expansionisme!

      Supprimer
  4. Dégouté ...
    Chaque années j'ai de multiples nichées dans mon jardin et la cours, ramiers, bergeronnette printanière, Troglodyte mignon et biensur les moineaux en grand nombre.

    Mais cette année, c'est l'hécatombe ...
    Le couple de bergeronnette vient de se faire voler sa deuxième nichée (5 petits) ils avaient a peine trois jours!!!
    Il y a deux semaines je ramassais les morceaux du dernier ramiers...

    Je vais abattre toutes les pies qui trainent dans mon jardin, pas le choix.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. salut

      il existe des nichoirs avc l'ouverture adaptable à la taille des oiseaux
      chez moi,c'est plutôt les chats des voisins qui les butent
      :'(

      Supprimer
    2. Salut Geap, oui tu as raison, la prochaine nichée, je m'en vais leur expliquer qu'ils doivent déménager dans une habitation "sécurisée" ... MDRRR

      Bon blague a part, je les prendrai sous le bras et je les bourrerai dans le nichoir.

      AH AH AH AH AH ........

      Supprimer
    3. Petite question pour les connaisseurs:
      Si je surprend un nid pas très sûr, puis-je prendre les petits et les "fourrer" dans une niche a peu près au meme endroit que leur nid d'origine??

      D'avance merci.

      P.S: en me relisant, "oui je peux" mais vont-ils survivre??

      Supprimer
    4. Cui cui,

      Si vous savez d’où provient le nid

      Avant de replacer un nid, il faut s’assurer de l’état de santé des oisillons.

      Afin de pallier à un retour tardif des parents auprès des jeunes, ils doivent être vifs et chauds s’ils sont encore peu emplumés. En revanche, si leur plumage est fortement développé ils doivent bien évidement être chauds mais peuvent être prostrés au fond du nid, stressés par votre présence.

      S’ils semblent non réactifs à vos stimulations, consulter votre vétérinaire.

      S’ils sont froids, réchauffez-les chez vous avec une bouillotte (bouteille d’eau chaude non brûlante entourée d’un torchon), puis replacer le nid dehors, avec la bouillotte. Celle-ci permettra aux oisillons de garder leur température le temps que les parents osent revenir. Si les parents reviennent, ne les dérangez pas, laisser la bouillotte sur place même si elle s’est refroidie. Vous pourrez revenir la chercher discrètement dans quelques jours.

      Le site d’accueil du nid doit respecter certaines conditions :

      le plus près possible du nid d‘origine (si possible moins de 10-15 mètres mais certaines espèces peuvent accepter des distances nettement plus importantes)
      le plus tranquille possible dans les heures qui suivent le déplacement
      le nid ne doit pas être en plein soleil ou trop exposé aux intempéries

      Cependant ces conditions peuvent être difficiles à respecter. Il est alors possible de placer le nid dans un nichoir improvisé sur un support artificiel. Le nid peut, par exemple, être placé sur le rebord d’une fenêtre hors de portée des prédateurs. Les mouvements derrière la fenêtre doivent alors être évités.

      En l’absence d’une meilleure solution, un simple escabeau bien situé, à l’abri des intempéries, peut se révéler utile.

      Le moment de l’intervention peut être crucial pour le devenir des oisillons.

      Afin de donner le maximum de chance aux oiseaux déplacés, l’intervention ne doit pas s’effectuer trop tard dans la soirée, au minimum 1 heure avant le coucher du soleil. Lors de fortes pluies, les oisillons ne doivent pas être laissés à ciel ouvert, le mieux est alors d’attendre des heures plus clémentes ou d’avoir un nichoir fermé pour une espèce ayant fait son nid dans une cavité (trou d’arbre, de mur,…).

      Pour les espèces cavernicoles (mésanges, pics, chouettes,…)

      Avant de placer la nichée dans le nichoir, laissez-là quelques minutes à côté, à la vue directe des parents afin qu’ils la repèrent. Puis placez les jeunes dans le nichoir sur une serviette ou de la paille. Le coton est à proscrire ; les filaments s’entourent autour des doigts et créent des lésions.

      Créer un nichoir temporaire

      Fermez une boîte en carton puis créez une ouverture sur le côté de taille suffisante pour le passage des parents.

      En cas d’intempéries importantes, pensez à protéger votre nichoir pour qu’il ne s’affaisse pas avec l’eau par une planche, une bâche tendue et bien fixée (elle ne doit ni bouger, ni faire du bruit pour ne pas effrayer les parents).

      Pour les autres espèces (merles, pinsons, tourterelles, pigeons, pies,…)
      Les jeunes peuvent être installés dans le nichoir sur une serviette ou de la paille. Le coton est à proscrire ; les filaments s’entourent autour des doigts et créent des lésions.

      Créer un nichoir temporaire.


      Utilisez un carton ou une boîte dont le couvercle est enlevé. Les bords doivent être inférieurs à 15 cm de haut et le fond du carton assez grand proportionnellement à l’oiseau. Si les bords sont trop hauts ou le carton trop étroit, les parents ne reviendront pas nourrir les jeunes par peur de s’introduire dans un piège.

      Supprimer
    5. Suite cui cui

      En cas de fortes intempéries, protéger votre nichoir et les oisillons par une planche ou une bâche au dessus. Attention toutefois à respecter une distance minimale de 30 cm entre la boîte et la protection.

      Comment se rendre compte que les parents reviennent ?
      Pour les mésanges : Eloignez-vous complètement pendant 2 heures, puis revenez observer à distance importante. En 20 à 30 minutes, vous devriez voir les allers-retours des parents.

      Pour les pics : Eloignez-vous 2-3 heures, puis revenez voir s’ils sont toujours aussi vifs. Vous n’aurez que peu de chance de voir directement les parents, sauf si vous avez la patience d’attendre plusieurs heures dans un calme absolu en respectant une distance importante.

      Pour les chouettes : Laissez les jeunes tranquilles. Vous pouvez revenir le soir ou le lendemain afin de voir si elles sont toujours aussi vives. La présence de souris mortes le lendemain vous confirmera la venue des parents. Les pelotes de rejection indiqueront qu’elles ont été nourries durant les dernières 48 heures. Chez les chouettes, les jeunes sont repérés par les parents, à leurs cris nocturnes plutôt qu’à leur vue.

      Pour des merles, grives, pinsons,… : Laissez les jeunes tranquilles 2 heures. Puis revenez voir discrètement et à distance importante si les parents reviennent nourrir les jeunes ; un délai de 30 minutes devrait être suffisant pour les apercevoir.

      Pour les pigeons, tourterelles, pie,… : Laissez le jeune tranquille. Vous pouvez revenir le soir ou le lendemain afin de voir s’il est toujours aussi vif. Vous avez peu de chance de voir directement les parents.

      Salutations,

      Supprimer
  5. Cela ne reflète en rien la réalité de la géophysique terrestre. Le problème, c'est que la modellisation ne tient aucun compte des mouvements verticaux de la croûte terrestre. C'est ainsi que de nombreuses zones ont été submergées par effondrement (cf. la Lémurie, les Iles Atlantes, l'Eden de la Bible etc), alors que d'autres ont émergé, puisque cela entraîne forcément des déplacements des masses océaniques.
    Quant à la nouvelle configuration de la Terre, elle ne ressemblera en rien à l'image proposée. La Terre doit retrouver un équilibre en masses terrestres et masses océaniques. Les océans se trouveront dans les deux extrémités du globe, séparés par une bande continue de terres émergées allant d'un tropique à l'autre. Ceci va bien sûr considérablement modifier nos climats. Mais qui vivra, verra, ne le dit-on pas? En tout cas, certains d'entre nous le vivront.
    Je vous embrasse
    Malou

    RépondreSupprimer

Tout commentaire qui se veut une publicité cachée est refusé.