Bistro Bar Blog

mercredi 6 juin 2012

Le mode de vie français vu par les américains : à revoir !


Un texte écrit par une rédactrice du site NaturalNews, qui n'a certainement pas récemment vécu en France et nous sert une avalanche d'images d'Épinal sur le mode de vie français, qui avait cours autrefois (il y a quoi, 50 ans ?). Caralmera s'est bien amusée à le traduire et je vous le livre.

Tous les avantages sans les inconvénients : le paradoxe français expliqué *

* L'expression originale en anglais est ''Have your cake and eat it too'', expression populaire qui signifie ''avoir le beurre et l'argent du beurre'', qui ne correspond pas tout à fait au texte ci-dessous.

5 juin 2012 par Carolanne Wright

(NaturalNews) Imaginez vivre dans un monde où tout le monde peut manger ce qu'il veut tout en conservant une silhouette svelte, une santé rayonnante et une approche joyeuse de la vie. Voici le paradoxe français. Culture qui traditionnellement et de façon constante consomme du pain, du vin, du chocolat, des graisses et de la viande mais jouit d'une santé robuste et d’une belle longévité. Le secret de cette combinaison magique de la santé et du plaisir est l'orientation générale des français envers la nourriture et le mode de vie.

Lever le pied et savoir vivre (avec un bon repas)

Un repas typique français comprend toujours trois éléments importants : la qualité, la saveur et la variété. Les Français utilisent les ingrédients les plus frais et de la plus haute qualité possibles, souvent des produits locaux et bio. Ils consomment une variété de fruits et de légumes de saison, des assaisonnements, boivent beaucoup d'eau et savourent un verre ou deux de vin pendant le repas. Une grande saveur contribue à un sentiment de satisfaction avec de plus petites portions. Manger de cette façon est favorable à la santé car enrichi au fil des saisons par un large éventail d'aliments riches en éléments nutritifs.

Les français ont tendance à se délecter d’aliments savoureux qui ne contiennent rien d’artificiel ou qui ne sont pas trop transformés. Ils ne regardent pas la nourriture comme étant utilitaire, mais comme quelque chose à savourer et à apprécier. L’attention est donnée à l'apparence, la texture, l’odeur et le goût. Chaque bouchée est une pleine expérience des sens. Les français mangent normalement trois repas par jour avec de rares grignotages. Les repas constituent un temps social important pour la famille et les amis. Une compagnie agréable, de la nourriture, des conversations, font partie intégrante de la culture française. Regarder la TV (ou participer à toute autre activité qui peut détourner du repas et de la conversation) est un concept qui leur est étranger.

Contraste frappant, l’écrivaine française Mireille Guiliano a observé un phénomène intéressant en se promenant dans l'aéroport International O'Hare de Chicago. Une majorité de gens avalaient leurs repas tout en travaillant sur leurs ordinateurs portables, en lisant ou téléphonant avec leurs mobiles.

« Je ne voyais personne manger avec plaisir. L’alimentation est l’un des plus grands plaisirs de la vie. Nous ne devrions pas manger comme des robots ou en pilotage automatique. Ce n'est pas manger. C'est comme un auto-gavage ».

Il a été démontré que manger hâtivement et sur le pouce en grignotant favorise la prise de poids. Les portions ont tendance à être plus grosses parce que toute la sensation du vécu est interrompue lorsque nous sommes distraits et pressés. Une alimentation riche en graisses déclenche aussi la production de cholécystokinine, qui favorise un sentiment de satisfaction même avec la consommation d'une petite quantité d'aliments gras. Prendre son temps et apprécier pleinement un repas engage tous les sens tout en laissant au cerveau suffisamment de temps pour enregistrer la sensation de satiété.

Soyez un rebelle alimentaire

En cette ère du fast food, d'obésité croissante et de toutes ces maladies de civilisation actuelles, prendre davantage le temps de manger et de vivre n’est rien de moins que révolutionnaire. Au lieu de distraitement vouloir faire un chrono pendant les repas, ou pire, de consommer des aliments tout prêts (soi-disant aussi « sains »), envisagez une orientation plus consciente et délibérée. Pensez slow food, et plaisir simple de créer et d'apprécier un beau et alléchant repas.


Traduit par Caralmera

13 commentaires:

  1. Bannière d’accueil :
    Nouvelle variation des jeux thèmes sur l’air du Casse-Noisette de Tchaïkovski.
    Existe-t-il une Caisse dans ce monde où la seule offre d’épargne serait celle d’économies de destructions, de trahisons, de massacres, de ruines et autres perfidies ?

    Pour la note joyeuse et gustative et pour faire plaisir à nos aimables traductrices, je serai ce soir un rebelle alimentaire.
    Sous des trombes d’eau avec un ciel bas, raclette dorée et jambon de pays, avec jovial cornichon et blanc oignon, avec sémillant Saint Estèphe parfumé, avec infiniment de brumes à venir et de montagnes pour uniques cathédrales, avec un ciel si gris qu'il faut lui pardonner et des chemins de pluie pour unique bonsoir...
    Bref, délices du jour et du temps à 1200m et clin d’œil vers le plat pays.

    RépondreSupprimer
  2. """"Contraste frappant, l’écrivaine française Mireille Guiliano a observé un phénomène intéressant en se promenant dans l'aéroport International O'Hare de Chicago. Une majorité de gens avalaient leurs repas tout en travaillant sur leurs ordinateurs portables, en lisant ou téléphonant avec leurs mobiles."""

    Je ne suis pas si sûr que ce texte date de 50 ans !a cause des ordis portable et des mobils ! ! !
    Alan

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Alan, je n'ai jamais écrit que ce texte datait de 50 ans !!!

      Tu as lu trop vite. Je disais que les américains, de loin, pensent que nous vivons encore comme il y a 50 ans, mais c'est bien pour cela qu'il est amusant, nous faisons comme eux...

      Supprimer
    2. Bonsoir Hélios! Je ne suis pas certaine qu'elle est soit si loin de la vérité encore aujourd'hui. Je suis québécoise donc de l'Amérique et j'ai été en couple plus de 10 ans avec le père de mes enfants...un français...eh oui! Après plusieurs voyages en France, ma belle famille qui est venue ici plusieurs fois aussi et ma fille qui y est retournée il y a 2 ans, nous avons réalisé que vous avez une toute autre approche face à la nourriture et aux repas. Bref...ici on a maximum 1 heure pour le dîner (repas du midi) et ça c'est si on est chanceux parce que parfois certains ont 45 minutes et même 30 mins. Il y en a plusieurs qui doivent manger sur le coin du comptoir lorsqu'ils sont à la réception et sont continuellement interrompu. Nous avalons nos repas en dixième vitesse...n'avons pas le temps de digérer, et à la limite on se fout bien de ce qu'on mange parce que de toute façon on a pas le temps de savourer. Le vin aux repas du midi et à presque tous les soirs...n'en parlons pas...on serait vu comme des alcooliques. Pain ultra moelleux, même après 3 semaines, ultra blanchi (pain de plâtre qu'on le surnomme), fromage ultra maigre, pasteurisé (ici le fromage au lait cru est non recommandé) et sans goût.C'est certains que nous avons aussi du bon fromage et du bon pain mais la majorité des gens ne les achète pas parce qu'ils ne se conservent pas longtemps. De plus la grande majorité de personnes mange devant la télé, cuisine devant la télé...les télés sont omniprésentes dans plusieurs maisons. Télé dans la cuisine, intégrée au réfrigérateur même, dans les chambres de chacun et dans le salon. Chacun a soit un
      i pad, un i phone, un blackberry sur lequel il joue en mangeant...
      Je demande à chaque année à mes élèves (7-8 ans)
      ''Lève la main si chez toi vous mangez tous le même repas ensemble assis à table.'' Drôle de question? Non! Sur vingt élèves il y en a toujours seulement 2 ou 3. Les autres mangent seuls ou par petits groupes, des repas congelés, ou différents repas selon les goûts (oubliez la gastronomie),n'importe où dans la maison, personne ne se parle, etc. Le repas du soir (souper) est pour la quasi totalité des gens entre 17 heures et 18 heures, maximum 18 heures trente. Le repas dure entre 10 et 20 minutes...(le temps pour servir et déservir compris).
      Il doit y avoir au moins 99 % des gens qui font leur épicerie 1 fois par semaine, alors tout va au congélateur. Très peu de gens font des repas de A à Z avec des ingrédients frais et naturels. Il y a beaucoup de nourriture toute faite (avec produits de conservation chimique, de colorant,etc.)De plus la malbouffe est tellement moins cher.
      Pour terminer, il y a une réelle différence entre le Québec et la France (concernant les habitudes alimentaire,culinaire,heure et temps du repas...).Ouf!!!
      il est tard...Bonne nuit :)
      Sophie

      Supprimer
    3. Merci Sophie de ton commentaire très révélateur du mode de vie.Je pense que chacun peut prendre la liberté d'acheter, de cuisiner et de déguster comme il l'entend, de même qu'élever ses enfants avec bon sens sur ce plan.

      Misère, le monde devient fou...

      Supprimer
  3. Bonsoir, bonjour, :)

    Merci les filles.

    Carolanne Wright. Faudrait venir voir sur place ...


    Le mode de vie français vu par les américains. Et a l'envers cela donne: le mode de vie américain vu par les français.

    Pays de toutes les libertés, eldorado et tralala. ^^

    Merde! il est 3.33. Un signe?

    :)))

    RépondreSupprimer
  4. Américains ? Vous voulez parler de qui des canadiens des mexicains des états-uniens des américains du sud ? Attention aux translations sémantiques qui favorisent inconsciemment les impérialismes et le nouvel ordre mondial.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. on parle des rédacteurs des articles originaux, nos cousins d'outre-atlantique , en sachant que le site Natural News est des USA à la base, mais que nous ne connaissons pas la nationalité de la rédactrice de cet article précisément....
      en outre voici les définitions d'américain dans le dictionnaire :
      américain

      Adjectif masculin singulier
      relatif à l'Amérique ou lié à ce continent

      Nom masculin singulier
      originaire des États-Unis ou lié à ce pays
      (linguistique) langue anglaise spécifique aux États-Unis
      originaire d'Amérique

      Caralmera

      Supprimer
  5. Pas d’accord ! Le dictionnaire ((lequel ?) ne fait qu’entériner une domination. Le terme ETATS-UNIEN existe et il est ce qu’il y a de plus correct alors pourquoi ne pas l’utiliser à la place d’américain qui revient à accepter inconsciemment l’impérialisme yankee au détriment des autres américains et plus. C’est ainsi que le NOM (nouvel ordre mondial) établit son pouvoir tous les jours sur chacun de nous insidieusement par la linguistique entre autre.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. vous avez le droit de ne pas l'être ...voici le dictionnaire en question
      http://www.le-dictionnaire.com/definition.php?mot=am%E9ricain
      ou encore celui là
      http://www.cnrtl.fr/definition/am%C3%A9ricain

      ou aussi
      http://dictionnaire.tv5.org/dictionnaire/definition/americain/1

      bon, je vais pas y passer ma journée, on a tous les deux raison, ça vous va, illustre inconnu?

      Caralmera

      Supprimer
  6. « Illustre inconnu » parce qu’anonyme. Je ne peux me connecter que sous cette appellation n’adhérant à aucun autre profil proposé par votre blog et ayant volontairement pris soin de souscrire le moins possible aux fallacieuses offres d’Internet qui se traduisent toujours par l’inscription sur un compte. Dépassant le débat de ce matin et l’incluant par là même à un autre niveau d'être je reviendrai sur cette prise insidieuse dans notre vie quotidienne du poison mondial dénommé american way of life et dont sont très souvent victimes de pseudo opposants tels alter mondialistes, gauchistes anciens ou actuels et nombreux « écologistes ». C’est d’ailleurs pour cela entre autre que toutes les résistances présentes sont humainement, inexorablement vouées à l’échec. Bonne soirée à vous.

    RépondreSupprimer
  7. http://realinfos.wordpress.com/2013/03/14/comment-on-nourrit-le-monde-les-moissons-du-futur/

    RépondreSupprimer

Tout commentaire qui se veut une publicité cachée est refusé.