Bistro Bar Blog

jeudi 7 juin 2012

Japon, 7 juin 2012

Désolée d'en rajouter une couche sur la situation alarmante de l'unité 4, mais quand on a la possibilité d'écouter Arnie Gundersen, il ne faut pas s'en priver. D'autant qu'il aborde d'autres sujets.

Comme toujours grâce à l'excellent travail de Kna.




*******************************************


Un ponton provenant d'un port de pêche de Aomori s'est échoué sur la côte de l'Orégon près de Newport

avec des espèces marines envahissantes accrochées pendant son trajet dans l'océan Pacifique sur environ 9250 km.



D'après l'AP (6 juin 2012) :

Officiel : le ponton trouvé à Ore est un débris japonais
Par JEFF BARNARD

Un ponton de presque 21 mètres de long qui flottait au large d'une plage de l'Orégon s'est détaché d'un port de pêche du nord du Japon par le tsunami de l'année dernière et a dérivé sur des milliers de kilomètres à travers l'océan Pacifique, a dit mercredi un officiel du consulat japonais.
Une plaque commémorative sur le ponton montre qu'il était l'un des quatre pontons appartenant à la préfecture d'Aomori qui s'est brisé en se détachant du port de Misawa à la pointe nord de l'île principale, a dit depuis Portland le député consul Hirofumi Murabayashi.

L'un des quatre pontons est réapparu plusieurs semaines plus tard sur une île au sud de Misawa, mais les deux autres manquent toujours, a dit Akihisa Sato, un ingénieur, fabricant de ponton basé à Tokyo.

Chaque ponton pèse 165 tonnes, a dit Sato.

Celui qui a flotté vers l'Orégon a été repéré d'abord lundi flottant au large, et a été pris par erreur pour une barge, a dit Chris Havel, porte-paroles du département des parcs de loisirs de l'Orégon. Il s'est échoué mardi matin sur Agate Beach, à 2 km au nord de Newport sur la côte de l'Orégon. Il est fait de béton avec un pont métallique et mesure 20 mètres de long, 5,70 mètres de large et 2,10 mètres de hauteur.

La distance entre le Japon et l'Orégon est en gros de 9200 km.

Une étoile de mer née au Japon se trouvait parmi les animaux marins cramponnés à la structure après le long voyage, a dit Havel.

''C'est un débris du tsunami, pas juste du Japon, mais du tsunami même,'' a dit Havel.

John Chapman, un scientifique chercheur à l'université de l'Orégon a dit que des centaines de milliers d'autres organismes s'étaient accrochées au ponton pendant sa traversée – certaines étant des espèces envahissantes jamais vues auparavant sur cette partie de la côte ouest.

Parmi ces organismes, il y a des sortes de crabes minuscules redevenus sauvages sur la côte est mais non sur la côte ouest, et une sorte d'algues qui vit au sud de la Californie mais pas dans l'Orégon.
''C'est une menace très claire,'' a-t-il dit. ''C'est exactement comme de dire que vous jetez une balle de bowling dans un magasin de porcelaine. Cela va casser quelque chose. Mais est-ce que ce sera quelque chose de précieux ou du verre bon marché. Il est incroyablement difficile de prédire ce qui va arriver ensuite.''

Un contrôle de radiation du ponton s'est révélé négatif, ce à quoi on s'attendait si le ponton s'est détaché avant l'accident nucléaire. Le département des parcs a supervisé les efforts d'identification et de dégagement du ponton.


Japon radioactif : l'hôpital pour les femmes de l'université de Tokyo dit qu'il ne fait pas de test ou de traitement relatifs aux radiations

Quelqu'un a pris une photo de l'affichette placée, on le suppose, à l'entrée de l'hôpital.


L'affiche jaune dit :

À nos patientes,
Actuellement nous ne pratiquons pas de tests pour l'exposition aux radiations ou de traitement pour une exposition aux radiations.
De la part du directeur de l'hôpital
Le journaliste indépendant Hiroki Suzuki a parlé semble-t-il avec une infirmière à l'accueil de l'hôpital, qui lui aurait dit :
''Nous avons ordre de dire que nous ne faisons par de tests pour une exposition aux radiations. Tout ce que nous pouvons dire est que les gens aillent consulter le centre de santé public de leur localité. Les tests pour exposition aux radiations ne peuvent être pratiqués sans rendez-vous. La question de l'exposition aux radiations concerne le gouvernement national...''

Depuis le premier tweet sur le sujet, d'autres en ont parlé. C'est ficelé, apparemment, depuis le 11 mars 2011. L'hôpital a la réputation de bien traiter les maladies de la thyroïde. Tout cela pourrait n'être qu'une ''rumeur sans fondement'', ou bien tout pourrait être vrai. (c'est de plus en plus difficile de croire que plus d'un an s'est écoulé depuis l'accident nucléaire)

1 commentaire:


  1. Il n'y a pas de "vert" bon marché dans la nature, tout est cristal...

    RépondreSupprimer

Tout commentaire qui se veut une publicité cachée est refusé.