Bistro Bar Blog

samedi 30 juin 2012

Japon, 30 juin 2012

Kna a traduit et sous-titré une vidéo sur le danger toujours d'actualité de la piscine du réacteur 4, suspendue à 30 mètres du sol et endommagée par le séisme et le tsunami :



******************************************************************

Manifestation contre le redémarrage de la centrale de Ooi : entre 17.000 et 200.000 personnes rassemblées à la manif du 29 juin à Tokyo, selon qui on interroge


17.000 est ce que la police a annoncé, 200.000 est ce que TBS TV News a dit, en citant probablement les organisateurs.

La photo ci-dessous est prise d'un hélicoptère (loué par des groupes de citoyens et IWJ) par le photographe professionnel Maki Ishii. C'est un scène à un coin de rue. Les manifestants, dont une bonne partie savait par Twitter et autres médias sociaux qu'il y aurait des hélicoptères avec à bord des journalistes indépendants et des groupes de citoyens, avaient apporté des lampes-crayons et des flashs pour les brandir vers les hélicoptères.


Quelqu'un a tweeté sur cette photo, ''Au moins 3000. Et alors ?''

Un blog propose un résumé des reportages des médias japonais sur le nombre de manifestants ayant participé au rassemblement du 29 :


TBS TV : 200.000, citant les organisateurs
Les organisateurs : 150.000
Asahi Shinbun : entre 150.000 et 180.000 citant les organisateurs, 17.000 citant la police
Asahi TV : entre 40 et 50.000
NHK : ''Plus que la dernière fois''
Police métropolitaine : 17.000
Mainichi : citant à la fois les organisateurs (150.000) et la police (17.000)
Yomiuri : (il n'y a pas d'article)

De nombreux organes de presse citent le PM Noda lorsqu'il a quitté la résidence officielle et que la manifestation était autour de lui. Selon le Jiji Tsushin, le PM a dit :
''Oui, beaucoup de bruit''
Du bruit ?
Voici une autre photo prise par un journaliste d'un journal du parti communiste japonais :

Si on se fie à ce qu'a dit la police, il n'y aurait eu que 17.000 manifestants au total.


Manifestation à Funabashi, Chiba (ville natale de Noda) de nouveau, le 30 juin à partir de 14 h, demandant l'arrêt du redémarrage de Ooi et la démission de Noda
Désolé pour l'info de dernière minute pour les lecteurs du Japon.

Inspiré par la marche de manifestation sympathique et réussie à travers la cité de Funabashi à Chiba le 24 juin organisée par un groupe anti-nucléaire de Tokyo, un autre groupe est en train de manifester dans la ville natale de Noda.

Les organisateurs disent qu'ils manifesteront contre le redémarrage de Ooi et demanderont la démission du PM.

La manifestation se déroulera autour de la gare de Funabashi, entre 14 h et 16 h.

Apparemment M. Noda est vraiment consterné que les manifestations se passent dans sa ville natale.







Video streaming by Ustream

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Tout commentaire qui se veut une publicité cachée est refusé.