Bistro Bar Blog

vendredi 29 juin 2012

Japon, 29 juin 2012


Manifestations de vendredi contre le redémarrage de Ooi, à 18h le 29 juin à Tokyo et Osaka

C'est vendredi au Japon, et cela signifie que des manifestations contre le redémarrage de Ooi se déroulent à nouveau à Tokyo et Osaka. Même heure, mêmes endroits à Tokyo (résidence officielle du PM) et Osaka (siège de KEPCO).

D'après certaines personnes à '' @TwitNoNukes":
Date: vendredi 29 juin 2012
Heure : à partir de 18h
S'il vous plaît, évitez de porter des affiches politisées sans rapport avec l'anti-nucléaire et suivez les consignes générales des organisateurs.
Ce vendredi, quelqu'un (je pense que c'est l'équipe deYasumi Iwakami) survole en hélicoptère pour capturer la scène depuis les airs. Pas seulement pour donner un effet spectaculaire, mais aussi pour prouver à ceux qui ont essayé de faire de leur mieux pour se moquer du nombre prétendu par les organisateurs (total 45.000) et minimiser la signification des manifestations. Ils analyseront les images visuelles des hélicoptères et estimeront la taille de la foule.
Pour ceux qui y vont, soyez prudents. Des ''agents provocateurs'' (en français dans le texte) peuvent être là, prétendant être anti-manifestation et pro-nucléaires de droite, avec des dérapages, comme il y a eu la semaine dernière.


La manifestation anti-redémarrage Ooi à Tokyo sera couverte par les 9 chaînes IWJ : ''Projet pour visualiser les voix des citoyens''

(Mis à jour) Un tweet du journal du parti communiste dit que ''30 minutes avant le démarrage officiel de la manifestation, les trottoirs sont déjà plein de monde. Il y a manifestement bien plus de gens que la semaine dernière.''
(UPDATE) Tweet by Japan Communist Party's newspaper "Akahata" (Red Flag) says "30 minutes
La chaîne 5 USTREAM d'Iwakami est déjà prête à montrer les manifestants.

===============================

Le journaliste Takashi Hirose et ses supporters survoleront en hélicoptère pour couvrir l'événement du ciel et le journaliste Yasumi Iwakami et son équipe voleront à ''budget réduit'', comme le tweete Iwakami.
Avec les 9 chaînes USTREAM de IWJ d'Iwakami qui vont couvrir la manifestation sous tous les angles, c'est pour moi du vrai journalisme.

Iwakami l'appelle ''Projet pour visualiser les voix des citoyens''.

La manifestation est commencé depuis plus de 3 heures (à l'heure où je traduis...)




Je ne suis pas d'accord avec des phrases sur certaines questions, mais il a gagné définitivement mon profond respect.
Certains disent que cette manif sera beaucoup plus importante que celle du 22 juin. C'est ce que pense certainement la police, car elle a envoyé plusieurs centaines de policiers pour prévenir des incidents inattendus, selon le Mainichi Shinbun. Selon aussi le Mainichi, c'est le plus grand nombre de policiers déployés pour une manif depuis plus de 10 ans.



La manifestation du 29 juin semble beaucoup plus importante que celle du 22 juin
Suivez-là en live sur les 9 chaînes d'Iwakami :
http://iwj.co.jp/channels/main/

Je voulais juste poster ces captures d'écran des 9 chaînes. La chaîne 2 montre Matsumoto de chez TEPCO dans sa conférence de presse habituelle.


 
Problèmes sur problème sur problème à la centrale nucléaire de Ooi, redémarrage toujours prévu pour le 1er juillet


(Mis à jour) Des alarmes qui ont retenti dans la salle de contrôle central pour la pompe du réacteur 3 dans l'après-midi du 29 juin, selon le Jiji Tsushin. C'est la pompe de circulation du refroidisseur primaire qui pénètre dans la cuve du réacteur 3.

J'ai le sentiment que KEPCO peut se révéler pire que TEPCO sur le plan des économies et d'une maintenance négligente. Après tout, les marchands du Kansai sont connus historiquement pour leur ruse, et les moyens d'économiser pour faire plus de profit.

En l'espace de quelques jours, la centrale de Ooi s'est débrouillée pour avoir trois problèmes mineurs indépendants et deux d'entre eux ont déclenché des alarmes. D'abord cela a été dû à une mauvaise maintenance et ensuite c'était une erreur humaine, ensuite probablement un autre cas de maintenance négligente.

D'abord l'action d'un joint caoutchouc qui a causé un court-circuit, d'après le Sankei Shinbun, version locale de Fukui (29 juin) :
Court-circuit temporaire sur le réacteur 3 de la centrale de Ooi, causé par une fuite d'eau de pluie

KEPCO a annoncé le 28 juin qu'un court-circuit temporaire à la station électrique du réacteur 3 avait été causé par de l'eau de pluie qui avait fui dans l'équipement qui contrôle le système d'apport de courant de la station.
Selon KEPCO, après contrôle des 108 pièces qui gèrent le système, la compagnie en a trouvé une remplie d'eau. KEPCO pense qu'un joint caoutchouc était détérioré, permettant à l'eau de pluie de fuir dedans. La société dit qu'elle va prendre des contremesures comme le remplacement du joint.
Puis une alarme s'est déclenchée dans la salle de contrôle central sur le panneau électrique du réacteur 3, comme rapporté par KEPCO le 28 juin.
À propos de l'alarme ''Attention panne de courant dans le panneau'' qui s'est déclenchée au réacteur 3 (annonce)

Le réacteur 3 de Ooi est actuellement prêt au redémarrage. À 15h58 le 28 juin, une alarme s'est déclenchée sur le panneau électrique du réacteur 3.

L'alarme a été réinitialisée à 16h05.

L'alarme s'est déclenchée quand notre opérateur a tourné accidentellement l'interrupteur en essayant de mettre en marche l'écran du moniteur.
Il n'y a aucune panne de l'équipement.
L'incident est inclus dans les règlements de sécurité et ce n'est pas un souci comme défini par la loi et les règlements. Cela n'a rien à voir avec le travail actuellement entrepris pour le redémarrage du réacteur, et il n'y aura aucune conséquence sur le travail.
De même, il n'y a aucune fuite de radiations dans l'environnement.
C'est ce que font les règlements du gouvernement. Tant que c'est compris dans les lois et règlements mandatés par le gouvernement, ce n'est pas un problème. Personne ne sera en faute.
Mais attendez, il y a plus. Une autre alarme s'est déclenchée le 29 juin, cette fois au réacteur 4.

D'après le Jiji Tsushin (29 juin) :
NISA : alarme au réacteur 4 de Ooi, panne possible d'une pompe qui échantillonne le refroidisseur

La NISA a annoncé le 29 juin qu'une alarme s'est déclenchée sur une pompe du condenseur de vapeur. La pompe sert à échantillonner le refroidisseur pour s'assurer qu'aucune eau de mer n'y soit mélangée. La NISA et KEPCO vont démonter la pompe et chercher.

Selon la NISA, l'alarme a retenti avant 10h le 29 juin. Elle se déclenche quand il y a une trop grande pression dans la pompe. Il y a une possibilité que l'échantillon d'eau ne se soit pas écoulé correctement ou qu'il se soit bloqué.

4 commentaires:

  1. Que pensez vous de ce court métrage?
    http://www.koreus.com/video/i-pet-goat-ii.html
    Faut il être sous acide pour bien en saisir le sens?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour,

      http://lesmoutonsenrages.fr/2012/06/30/i-pet-goat-ii/#comments

      Supprimer
  2. Je suis tout coeur avec ces manifestations. Je leur souhaite de parvenir à leurs fins.

    RépondreSupprimer
  3. "L'alarme s'est déclenchée quand notre opérateur a tourné accidentellement l'interrupteur en essayant de mettre en marche l'écran du moniteur."

    Comment peut-on tourner accidentellement un interrupteur dans une salle de contrôle aussi sophistiquée (en principe) d'une centrale nucléaire ! ... en essayant de mettre en marche l'écran du moniteur.
    Il sont vraiment forts ces Japonais ! ! ! !

    RépondreSupprimer

Tout commentaire qui se veut une publicité cachée est refusé.