Bistro Bar Blog

lundi 25 juin 2012

Japon, 25 juin 2012

Ultraman n'a pas posté de billets hier.

Kna a sous-titré une courte vidéo qui montre les taux de radiations près d'une rivière de la ville de Fukushima, à 55 km de la centrale, le 23 juin :



**********************************************

Enenews


D'autres problèmes aux réacteurs japonais : deux alarmes ont retenti à la centrale de Ooi récemment redémarrée – on accuse une ''atmosphère instable''

Une alarme s'est activée toute seule à la centrale de Ooi dans les premières heures de dimanche (24 juin).
L'exploitant de la centrale a annoncé qu'un problème avec des câbles électriques dans les réacteurs 3 et 4 a pu causer l'alarme. (Tass)
La salle de contrôle centrale des réacteurs 3 et 4 ont enregistré deux alarmes indiquant des problèmes de câbles électriques pendant la nuit de samedi à dimanche, mais aucune anomalie n'a été découverte, selon l'exploitant, KEPCO.
L'exploitant a dit que l'erreur du système d'alarme aurait été causée par le fait qu'un signal radio, qui contrôle les conditions de connexion des câbles, a été temporairement interrompu à cause d'une atmosphère instable.(Kyodo News)

***************************

Fukushima Diary (25 juin)

[...]
Je me suis penché cette semaine sur le rapport d'enquête en interne de TEPCO. Ils sont supposés publier bientôt la version anglaise mais je ne sais pas quand. De toutes façons, comme on l'imagine sur cette planète, le rapport a été une arnaque totale, bien qu'il ait 352 pages, avec seulement 2 pages concernant le réacteur 4. Ils ont passé leur temps à s'auto-justifier. TEPCO est le pire parasite au monde (ils ont toujours 3 milliards de yens de budget pour des réceptions et des loisirs).
Bien que j'ai posté beaucoup de choses sur leurs rapports à propos du réacteur 4, je ne l'ai pas écrit sur chaque billet. C'est ma propre hypothèse.
On suppose que le réacteur 4 a subi une explosion et deux incendies, mais ils n'ont pas vu l'explosion, ils ont juste observé le bruit et le choc. D'autre part, un choc a été détecté à 6h12 le 15 mars, mais TEPCO rapporte que l'explosion est à 6h14 le 15 mars.
Je pense que ce n'était pas l'explosion du réacteur 4, que c'était une explosion hydrovolcanique souterraine. Le combustible du réacteur 1 ou 3 ou plus probablement du 2 s'est enfoncé dans le sol et a touché l'eau souterraine. C'était le bruit du syndrome chinois.
Le bâtiment du réacteur 2 n'a pas été endommagé. Je pense que c'est parce que le combustible a explosé sous terre.
Ces deux incendies à suivre ont détruit le bâtiment du réacteur 4.
Ils ne révéleront jamais ce qui est vraiment arrivé. Ils ne mentionneront pas le ''syndrome chinois'', comme le fait qu'ils aient mis des mois à admettre le fait d'un meltdown.
C'est Fukushima.
Nous ne savons pas quoi faire. De plus, nous ne savons même pas ce qui s'est réellement passé et un ''quelque chose'' est toujours en cours.
Chaque fait suggère la possibilité d'une éruption du Mont Fuji. Je pense qu'il entrera en éruption d'ici deux ans. C'est pourquoi Fukushima Diary suit aussi les événements du Mont Fuji.
Le Japon va démarrer bientôt une guerre contre la Chine ou la Corée du nord ou ailleurs. Le Japon bien sûr perdra mais elle ne s'arrêtera qu'à épuisement.
Le massacre des radiations, l'éruption du Mont Fuji, la guerre et la conscription. La question est de savoir ce qui arrivera en premier.
La conscription aura 3 buts. L'un est pour une guerre. Un autre est pour faire aller travailler des jeunes à Fukushima et encore un autre pour contrôler le taux de chômage.
Cela semble une grande idée pour certaines personnes.
C'est aussi l'une des raisons qui m'a fait partir du Japon.
Pourtant les japonais commencent à se lever. 100.000 personnes sont attendues pour se joindre à la manifestation du vendredi 29 juin. Ils essaient vraiment de se battre contre le pouvoir en place. Le 11 mars a changé le Japon.
Mais je suis inquiet, parce qu'ils ne savent pas ce qui doit être changé. Ils n'ont pas d'idéal ou de principe car ils ont reçu trop de pré-mâché. À moins de le découvrir eux-mêmes, ils dépenseront toute leur énergie pour faire tomber le premier ministre et le système bureaucratique, qui est la racine de tous les maux et il n'y aura pas de changement. Le premier ministre, le président, ils font comme s'ils avaient du pouvoir mais ils ne sont vraiment rien d'autre que des boucs émissaires.
La Tunisie a fait sa révolution appelée révolution des jasmins, mais ils ont juste changé impulsivement de président, ont fini par s'emparer d'un système bureaucratique pourri et rien n'a changé. Leur économie empire aujourd'hui et a gâché l'énergie de la société. Ils leur a manqué un programme, quoi faire après la révolution et un principe. Le problème n'est pas de tuer les ennemis, mais de savoir ce qu'on veut faire de la liberté.
Un idéal et des principes sont le plus important. Tuer son ennemi peut faire ressentir un renouveau, mais historiquement cela n'a rien changé. Les pouvoirs peuvent mettre à bas internet, ils peuvent prendre notre arme, mais ils ne peuvent tuer notre idéal et nos principes.
On ne peut plus contrôler Fukushima. Nous ne pourrons jamais contrôler le Mont Fuji, mais nous pouvons arrêter le fascisme, le manque d'information et le redémarrage de centrales nucléaires et heureusement on peut aider les gens à se décider à évacuer. Je veux aussi expliquer aux ouvriers du nucléaire qu'ils peuvent se mettre en grève (?). De même qu'un mot peut changer l'histoire, j'espère rendre la société assez mature pour qu'elle se change elle-même.
''Quel est le parasite le plus contagieux ?''
''Une idée.''
(du film Inception)

4 commentaires:

  1. Rappelons que la dose maximum retenue par la Commission Internationale de Protection Nucléaire est de 0,11 μSv/h en moyenne.
    Les relevés effectués au bord de cette rivière sont plus de 900 fois supérieurs à la dose maximum.

    Sans rapport avec le sujet :

    Suite au billet de Chantalouette du 24 juin, le blog de P.Jovanovic fait état ce matin d’un certain nombre de problèmes bancaires liés aux retraits ou aux virements.
    Sans vouloir tomber dans le catastrophisme immédiat, il convient d’être conscient des gros nuages qui se profilent à l’horizon économique indépendamment des préoccupations sanitaires.

    RépondreSupprimer
  2. En effet, il y a des nuages et pas que dans le ciel.
    J'ai été voir sur le blog de l'apocalypse et c'était bien "nuageux".

    Ma paie est arrivée ce matin, et certains collègues ont vu arriver leur virement hier (ce que je trouve un peu curieux de la part des banques).

    RépondreSupprimer
  3. Les relevés effectués au bord de cette rivière sont plus de 900 fois supérieurs à la dose maximum.

    Cela n'empêche pas que le riz de fukushima soit bon pour la consommation !

    Ils ont pollué la planète entière ! Alors qu'ils se démerdent, faut pas compter sur eux pour la dépolluée !!!Bé

    RépondreSupprimer
  4. Avant tout, ce que dit Iori est la thèse qu'il soutient depuis le début, de plus en plus de voix de scientifiques de tous bords se rangent peu à peu à cette thèse :
    Nous avons été très impressionné par le devenir possible de la piscine du #4 et ça a été l'arbre qui cache la forêt !
    Fukushima ce n'est pas une histoire de pollution généralisée, aussi grave soit-elle mais bien de savoir si oui ou non, une explosion hydro-volcanique en lien avec le ou les coriums est envisageable !
    Il y a déjà plus de 8 mois qu'un sismologue japonais a parlé de ça et Iori s'en est fait l'écho.
    Parce qu'alors le relâchement de radionucléides serait incomparablement plus important et il s'agirait de Pu et de ses dérivés, tandis que le Cs est le plus à redouter en cas d'effondrement ou de fuite de la piscine...
    Iori fait le lien depuis plusieurs mois avec le réveil de l'activité du Mt Fuji à moins que ce soit le risque d'une éruption souterraine qui soit le vecteur de l'apocalypse ???
    En tout état de cause, Fukushima, ce n'est pas fini et il ne s'agit aucunement de parler de décontamination qui est de toute façon un leurre !

    RépondreSupprimer

Tout commentaire qui se veut une publicité cachée est refusé.