Bistro Bar Blog

dimanche 24 juin 2012

Japon, 24 juin 2012


Les ministres de l'APEC veulent que le Japon partage les leçons de Fukushima, l'importance de l'effort de l'énergie nucléaire pour la croissance économique et les contremesures du réchauffement climatique

Il est certain qu'à l'heure actuelle ces deux énoncés peuvent s'exclure mutuellement, parce que le Japon (le gouvernement) n'a manifestement pas appris de leçon, que l'économie mondiale peut sombrer vers une autre ''grande récession'' et que le réchauffement climatique (celui causé par l'homme sur lequel les activistes travaillent depuis dix ou vingt ans) peut être imaginaire.

L'APEC (Asia Pacific Economic Cooperation), constitué de 21 pays du pourtour Pacifique, est néanmoins aussi enthousiaste que jamais pour l'énergie nucléaire, se gargarisant de grands mots sur l'accident de Fukushima et la sécurité nucléaire.

Après tout, les grands exportateurs nucléaires sont tous membres de l'APEC : les US, le Canada, le Japon, la Chine, la Russie. Et un grand exportateur d'uranium (l'Australie), également.

D'après le Jiji Tsushin (24 juin) :

Une contribution est demandée au Japon concernant la sécurité des centrales nucléaires, ainsi qu'un partage des leçons de l'accident de Fukushima, selon l'avant-projet de déclaration de l'APEC

(St Pétersbourg, Jiji) La conférence sur l'énergie des ministres de l'APEC débutera ici le 24 juin. Le 23, l'avant-projet de déclaration qui sera adopté pendant la conférence a été révélé. La déclaration demanderait au Japon de ''partager sa connaissance et son expérience de l'accident de la centrale de Fukushima avec la communauté internationale'' et de jouer un rôle majeur dans la prévention des accidents nucléaires et les mesures de sécurité mises au point.

L'avant-projet de la déclaration a reconnu l'importance d'une centrale nucléaire du point de vue d'une demande croissante en énergie dans la région asiatique du Pacifique et du réchauffement climatique. Pour pouvoir gérer ces questions, l'avant-projet a souligné que ''l'importance de la sécurité dans un usage pacifique de l'énergie nucléaire doit être reconnue.''

Voyons. Les membres de l'APEC veulent continuer à construire et utiliser (et vendre pour certains) des centrales nucléaires parce qu'une région a besoin d'un complément d'énergie et qu'on doit combattre le réchauffement climatique (créé par l'homme). Donc, les centrales nucléaires doivent être sûres. Mais l'avant-projet dit que l'APEC ''reconnaîtra l'importance de la sécurité dans un usage pacifique de l'énergie nucléaire.''


Donc, tout ce qu'elle fera sera de ''reconnaître'' ? Importance de la sécurité ? Et ce sont des nouvelles ?

********************************************************

Fukushima Diary


TEPCO arrête les conférences de presse le samedi

[Après des conférences de presse de plus en plus courtes], TEPCO a annoncé le 23 juin qu'il n'en fera plus le samedi (à partir du 30 juin).


Cela a été décidé parce qu'ils n'ont plus assez de matière à rapporter à propos des centrales de Fukushima et pas assez de travail les samedis.
Ben voyons !!! Restez tranquillement chez vous le samedi, la centrale ne risque rien !

*****************************************
Allez aussi lire le dernier article de Pierre Fetet, avec de nombreuses photos et l'état d'avancement de l'unité 4.

*****************************************

Enenews

Un journaliste japonais indépendant : personne ne peut plus arrêter ce mouvement – une révolution faite par les citoyens

Extrait du Journal de Ryusaku Tanaka du 22 juin 2012, traduit par Dissensus Japan :

La Terre gronde avec l'opposition au redémarrage des centrales nucléaires, ''Révolution des hortensias'' devant le bureau du premier ministre

[...]
Personne ne pourra plus arrêter ce mouvement. Même si la police fait des contrôles, les gens se rassembleront. Ce sont finalement 45 .000 personnes qui ont participé à la manifestation de juin. Il ne serait pas étonnant qu'il y ait 100.000 personnes la prochaine fois. Certains manifestants ont appelé cette manifestation ''la révolution des hortensias'', comme le printemps arabe a été nommé ''Révolution des jasmins''. ''Noda démission !'', ''Opposez-vous au redémarrage des centrales nucléaires !'' étaient entendus autour du bureau du PM et dans le palais des congrès. Ce seront les citoyens encerclant le bureau du PM qui feront tomber le gouvernement Noda, et non la levée de rébellion du groupe d'Ozawa. C'est déjà une révolution faite par les citoyens.
Vu à la TV japonaise :
Des écrevisses provenant d'une zone fortement contaminée ont été apportées dans une classe d'élèves pour jouer – pas de problème de sécurité après rinçage sous l'eau

Les produits de la mer de Fukushima sans danger pour la consommation

La fédération préfectorale des associations de coopératives de pêche a annoncé samedi 23 juin que trois sortes d'échantillonnages de tests choisis ont montré que les niveaux de radiations étaient trop bas pour être détectés par radioscopie.
[...]
C'est le premier test de tous les échantillons de produits de la mer provenant de la région depuis l'accident de Fukushima en mars l'année dernière.
Le poulpe et les crustacés seront bouillis et transformés avant d'être vendus dans les supermarchés de la ville la semaine prochaine.
La fédération de pêche prévoit de faire si possible une autre tournée de pêche avant la fin du mois pour vendre les prises à Tokyo et dans d'autres marchés importants.


À la TV canadienne :
Un souvenir sinistre et personnel des milliers de vie perdues dans le séisme et le tsunami japonais dérive vers la côte ouest – des chaussures.
Certaines par paires, d'autres toute seules, des chaussures de toutes les pointures déferlent aujourd'hui sur les plages de l'état de Washington et du Canada.
[...]
Sur l'île canadienne de Haida Gwaii, où certaines plages se sont littéralement transformées en décharges des débris du tsunami, des montagnes de chaussures s'échouent avec les vagues déferlantes.

1 commentaire:

Tout commentaire qui se veut une publicité cachée est refusé.