Bistro Bar Blog

jeudi 21 juin 2012

Japon, 21 juin 2012

Ultraman nous présente une photo d'un nuage particulier à côté du Mont Fuji après le passage du typhon Guchol :

Centrale nucléaire de Ooi : KEPCO a attendu 10 heures avant d'annoncer une alarme et une fuite, avec l'approbation de la NISA

Certaines choses ne changeront jamais, accident nucléaire ou pas.

D'après le Jiji Tsushin (21 juin) :

En réponse à la critique sur le délai d'annonce à propos de la centrale de Ooi, la NISA dit que si une alarme se met en marche, ce sera rapidement annoncé

Concernant le retard pour annoncer l'alarme sur le système de refroidissement du réacteur 3 de la centrale de Ooi, exploitée par KEPCO, qui est sur le point d'être redémarrée, la NISA a décidé d'un nouveau règlement le 21 juin, ''si une alarme inattendue sonne, ce sera rapidement annoncé quel que soit son effet concernant la sécurité''.
À la centrale, une alarme a sonné à environ 21h50 le 19 juin, indiquant que le niveau d'eau avait diminué dans le réservoir du système de refroidissement. KEPCO a décidé qu'il n'y avait aucun effet concernant la sécurité et après avoir obtenu le consentement de la NISA a annoncé l'événement le matin du 20 juin, plus de 10 heures après les faits.
Il y a eu aussi le 19 juin une fuite sur une pompe du système de refroidissement du réacteur 3 et KEPCO a attendu aussi le 20 pour l'annoncer. Selon le Sankei Shinbun (21 juin) :


KEPCO a annoncé le 20 juin qu'il y avait une légère fuite d'eau d'une partie de la pompe qui transfère l'eau du réservoir du système de refroidissement. [Selon KEPCO], la fuite n'a eu aucun effet sur une diminution du niveau d'eau du réservoir pendant la nuit du 19 juin, et aucun effet sur l'environnement.

Selon KEPCO, un ouvrier inspectait la zone autour du réservoir du système de refroidissement du réacteur 3 aux environs de 22 h le 19 juin quand il remarqua une minuscule fuite.

La fuite provenait d'un tube qui enlève des matières extérieures de l'eau qui traverse la pompe.

KEPCO a resserré le boulon à la connexion du tube et envisage de le remplacer.

Selon le communiqué de presse de KEPCO, la fuite faisait 0,02cc/seconde. Le communiqué possède un PDF avec un diagramme du système, mais j'ai du mal à me représenter quoi est quoi. L'emplacement de la fuite n'est pas immédiatement clair et il n'y a pas de photo. On dirait que KEPCO a besoin d'apprendre un petit peu de TEPCO quand il s'agit de communiquer avec le monde extérieur. Les talents de communication de TEPCO se sont améliorés depuis l'an passé en raison des circonstances malheureuses.


Ultraman formule une prière :
(Je ne veux pas devenir trop familier des réacteurs à eau pressurisée. Je ne veux pas m'infliger un cours intensif là-dessus, comme je l'ai fait sur les réacteurs à eau bouillante de Fukushima quand ils ont explosé. Ne démarrez pas la centrale de Ooi. Je n'ai pas le temps de me familiariser avec un nouveau type de réacteur. Ne le faites pas. En apprendre un peu sur les générateurs à vapeur de Mitsubishi est déjà trop...)

2 commentaires:

  1. http://www.romandie.com/news/n/_Japon_10_secondes_pour_evaluer_la_radioactivite_de_30_kg_de_riz65210620121239.asp

    Caralmera

    RépondreSupprimer
  2. Cette photo au sujet du nuage, OVNI bien discret dans ce nuage lenticulaire, du fait que des fous redémarre la centrale,ce n'est pas étonnant!!!!!!!!!!!!

    RépondreSupprimer

Tout commentaire qui se veut une publicité cachée est refusé.