Bistro Bar Blog

samedi 2 juin 2012

Japon, 2 juin 2012


L'exposition aux radiations des enfants va être mesurée à Miyagi pour voir si le travail de décontamination est efficace

Des chercheurs de l'université de Tohoku vont faire un suivi de l'exposition aux radiations d'enfants dans une ville de la préfecture de Miyagi en bordure de la préfecture de Fukushima. Ce n'est pas qu'ils soient particulièrement inquiets sur l'effet négatif potentiel des radiations sur la santé des enfants. Ils veulent évaluer la qualité d'efficacité de la décontamination et veulent utiliser les enfants comme indicateurs (si je puis me permettre d'être aussi cynique).
NHK News (1er juin 2012) :
Un groupe de chercheurs diplômés de l'université de Tohoku va mesurer pendant 4 ans les taux d'exposition aux radiations d'enfants pour voir si le travail de décontamination est efficace à Marumori-cho dans la préfecture de Miyagi où le travail de décontamination va démarrer.
Marumori-cho est située près de la frontière avec la préfecture de Fukushima, et montre des taux relativement élevés de radiations. Elle est désignée comme zone où le gouvernement national va financer la décontamination du sol.
La décontamination va commencer cet été et prendra 3 ans et demis. Un groupe de recherche conduit pa Hiroko Yoshida, conférencier à l'université de Tohoku, a mené un contrôle d'exposition aux radiations à Marumori-cho. Son groupe va suivre des enfants pour vérifier l'efficacité de la décontamination.
Les sujets seront constitués de 1300 enfants et de leurs parents vivant dans cette ville. Le groupe se réunira bientôt avec les habitants et demandera des volontaires.
Yoshida dit, ''Le travail de décontamination démarrera par des bâtiments publics comme les écoles, mais les enfants ont tendance à être chez eux plus longtemps. Nous aimerions étudier la manière dont le travail de décontamination peut réduire l'effet des radiations sur les enfants.''
D'autres nouvelles indiquent que la ville de Koriyama commence à prêter des dosimètres personnels aux femmes enceintes pour qu'elles puissent voir leur exposition cumulée aux radiations durant leur grossesse.
Mais comme le dit le moine Rinzai, les enfants résistent bien mieux aux radiations. Donc les enfants pas encore nés dans le ventre de leur mère doivent être encore plus forts (si je peux me montrer aussi cynique).

La ''poussière noire'' de Soma est également fortement radioactive, 56,3 microsieverts/h
Il existe un journal publié par un groupe de citoyens de Soma en Fukushima, pressant les résidents anciens, surtout les mères avec leurs enfants, à retourner à la ville. Soma est située juste au nord de Minami Soma où la fameuse ''poussière noire'' a été rapportée en premier par un membre de l'assemblée.
Il s'avère (sans grande surprise, mais...) que Soma possède aussi de la ''poussière noire'' très fortement radioactive. Le journal qui bouscule les mères pour qu'elles reviennent publie cet article dans son numéro de mai 2012 :

Il dit :
S'il vous plaît, faites attention !
Sur les routes et près des fossés sur les trottoirs de Minami Soma et Soma, nous avons commencé à voir une substance noire qui ressemble à de la poussière. Il y a eu des reportages de médias sur cette substance et on dit que c'est une sorte de bactérie qui s'est desséchée. Elle est connue comme très radioactive et il existe une possibilité qu'elle affecte le corps humain. Ne vous en approchez pas, s'il vous plaît. Nous avons placé un dosimètre sur la substance. Le dosimètre montre 56,3 microsieverts/h. Les jeunes enfants en particulier devraient faire attention.
De nouveau un groupe veut que des mères avec leurs enfants qui ont évacué de la ville reviennent. La raison pour laquelle le groupe publie un journal est, selon le site :

Nous voulons protéger nos enfants.

Nous voulons garder un espoir dans l'avenir.
Pour ce faire, nous changerons notre mode de vie.
Nous transformerons la ville en ville saine.
Comment vont-ils réaliser cela ? En mesurant les radiations, d'après ce que je peux lire sur leur journal.

******************************************
Pierre Fetet propose de nombreuses vidéos remontant au début des catastrophes à la centrale. LIEN.

2 commentaires:

  1. L'exposition aux radiations des enfants va être mesurée à Miyagi pour voir si le travail de décontamination est efficace

    Cela s'appelle ce foutre de la gue....ule du monde

    RépondreSupprimer
  2. oui,
    ""Mais comme le dit le moine Rinzai, les enfants résistent bien mieux aux radiations""

    Merci au blog .

    RépondreSupprimer

Tout commentaire qui se veut une publicité cachée est refusé.