vendredi 13 avril 2012

SHTF : guide de survie pur et dur (Deuxième partie)

La partie 1 est ICI.


13. Apprendre à se cacher. Il viendra presque certainement un temps après une vilaine catastrophe où vous voudrez éviter d'être remarqué. Apprendre à vous camoufler est un bon début. Pour éviter d'être détecté est vous cacher de la vue, du bruit et de l'odeur des autres. Toute activité engagée par quelqu'un peut être décuplée plusieurs fois quand les bruits normaux d'une ville affairée se sont maintenant tus. Un grand soin doit être pris quand une personne veut rester inconnue des autres afin de ne pas subir de mal. Rester discret peut s'avérer difficile dans certains cas, mais cela peut se faire.
14. Conserver une hygiène. C'est une des mesures prioritaires parce que la maladie peuvent mettre à bas le plus coriace des soldats et y parvient. Les gens doivent réaliser qu'après une terrible catastrophe ce n'est pas comme aller faire du camping, revenir sale et prendre une bonne douche ou un bain chaud. Après SHTF l'eau des robinets, ainsi que le chauffe-eau peuvent ne pas fonctionner. Se laver au moins une fois sur deux par rapport à avant est nécessaire pour éviter que toute sorte de bactéries ne se développent sur la peau et ne causent diverses affections de santé qui devront ensuite être traitées. Les gens devraient prévoir comment rester propres, même en pensant à se laver au gant.
15. Comment éliminer les déchets et avoir un assainissement correct. Dans les pays du tiers monde et l'avènement des toilettes, l'une des principales causes de maladies et de mort a été et est toujours les déchets éliminés non correctement. Si les toilettes ne fonctionnent pas parce qu'il n'y a pas d'eau, les déchets humains vont devenir un immense énorme problème pour des gens essayant de survivre. Le fait d'enterrer imparfaitement les excréments humains peut apporter des maladies. Des toilettes mobiles, du papier toilette et un produit de désinfection (eau de Javel) devrait figurer parmi les objets de tout kit de survie, en quantité. De même éliminer d'autres déchets est un problème car pouvant amener de dangereux animaux affamés attirés par la puanteur. Brûler les déchets peut être un choix, des sacs poubelle en plastique et les moyens de s'en débarrasser est une autre alternative.
16. Apprendre à contrôler les insectes nuisibles et autres vermines. C'est un problème qui a conduit environ la moitié de l'Europe à mourir il y a plusieurs centaines d'années de la peste. Les puces et les tiques peuvent transporter de terribles maladies. Même les gens qui restent à l'intérieur de leurs propres maisons auront à gérer ce problème. Les gens en plein air devront affronter les puces, les tiques, les mouches, les moustiques, les souris, rats, etc, etc, etc. Il y a plusieurs répulsifs dans la nature qui peut beaucoup aider, tel que la citronnelle, même l'odeur d'ail que la plupart des vermines détestent. Stocker des répulsifs à insectes et autres est toujours une excellente idée. Il suffit d'une morsure pour faire mourir quelqu'un.
17. Comprendre les radiations et les retombées et comment se protéger. C'est l'une des dernières choses comprises dans les précautions de survie. Il y a des centaines de centrales nucléaires qui pourraient tomber en panne et il y a toujours des dizaines de milliers d'armes nucléaires disponibles pour la guerre si les pays décidaient de s'en servir. Les retombées est quelque chose que vous ne pourriez même pas voir jusqu'à ce que vous soyez malade sans même savoir que vous avez été contaminé. Acheter un dosimètre qui est protégé sur le plan électromagnétique est une sage idée. Et même construire ce qu'on appelle un détecteur de radiations Kearny (http://www.ki4u.com/kfm.htm) est faisable et ne coûte pas cher. Comprendre le dosage cumulé des radiations et comment s'en protéger est de la première importance.
18. Apprendre à prévoir le temps. Si on ne sait pas quoi regarder avant une tempête, on peut être piégé et mourir enseveli sous la neige ou le mur d'eau d'une inondation surprise. Même l'une de ces stations météo de poche qui peut être achetée dans les magasins de sport est un bon départ. D'autres livres de prévision du temps sont disponibles pour aider quelqu'un à avoir une meilleure idée du temps à venir sur un lieu donné. La météo est l'un des plus mortels tueurs de l'âge moderne. Cela prendra de l'ampleur quand les gens n'auront plus les avertissements météo par radio ou autre source. Il faudra faire les prévisions soi-même.
19. Connaître les premiers soins. Vous soigner vous-même ou les autres sera probablement la seule chose à faire car les professionnels de la médecine vont se raréfier ou être trop loin. De nombreux endroits offrent des cours gratuits sur les premiers soins parce qu'ils veulent que les gens des communautés soient préparés. Un bon livre sur les soins d'urgence avec un kit de premiers soins est quelque chose que chaque maisonnée devrait avoir avant, pendant et après une catastrophe. Des conditions primitives sont probables quand on aide quelqu'un après une catastrophe. Une réserve d'antibiotiques est toujours une bonne idée. Acquérir la technique pour faire ses propres antibiotiques peut sauver des vies lorsque une infection peut se transformer en épidémie, surtout avec de petites coupures et des abrasions qui sont sûres d'être abondantes.
20. Apprendre la nutrition. Les carences en vitamines et minéraux ne sont pas des choses insensées. Il n'y a qu'à regarder ce que peut donner le scorbut, un manque de vitamine C. De nombreux survivalistes et des gens qui se préparent font l'erreur funeste de n'être concerné que par les calories. Les vitamines, A, B de 1 à 12, C, D, E, K, les minéraux ; le calcium, le cuivre, l'iode, le fer, le magnésium, le manganèse, le phosphore, le potassium, le sélénium, le zinc et des oligoéléments sont nécessaires pour garder le corps en état. De nombreux aliments de survie possèdent certains des besoins de votre corps, mais manquent sacrément d'autres. Chacun a besoin de quantités différentes et aucun aliment de survie ne tient compte de ce besoin aussi important que la nourriture elle-même. Des compléments de vitamines et minéraux devraient être stockés avec la nourriture en cas de doute. Les oligoéléments liquides offrent davantage et sont un bon ajout à toute provision d'urgence.
21. Apprendre à garder la température du corps uniforme. Ni trop chaud, ni trop froid, mais juste bien. Votre corps devrait rester aussi proche de ses habitudes que possible. C'est non seulement inconfortable d'être gelé ou rôti, cela apporte de nombreux stress au corps le rendant plus sensible aux maladies. Tenter de garder la fraîcheur demande beaucoup d'eau et essayer de conserver la chaleur utilise plus de calories. Prévoir de bons vêtements chauds et des couvertures pour le froid. Trouver des endroits qui sont plus frais pendant les étés chauds. Se garder des éléments où vous vous trouvez est essentiel et devrait être bien réfléchi. En vivant dehors, avoir un bon abri est plus qu'important. L'isolement est une notion avec laquelle il faut impérativement se familiariser.
22. Comment démarrer un feu et le conserver. C'est pour tout le monde. Faire du feu et le garder allumé si besoin a été essentiel pour les toutes premières personnes de la planète à survivre. Cuire des aliments, chauffer de l'eau, vous garder au chaud, stériliser des objets et donner de la lumière. Avoir un briquet, des allumettes, ce qu'il faut pour allumer est une chose, mais entretenir le feu en est une autre. Assurez-vous que le feu ne fasse aucun dégât à votre maison ou abri est une chose à laquelle on ne pense pas. Brûler du bois toxique ou d'autres matériaux est à ne jamais faire. Garder un feu pas trop visible aux autres est une chose à laquelle il faut penser parce que normalement un feu signifie de la NOURRITURE pour une personne affamée. Alors que tout le monde pense que faire du feu est l'enfance de l'art, c'est bien plus que cela.
23. Trouver de l'eau et la purifier. C'est un des sujets de survie les plus rabâchés mais probablement le plus important. La plupart des gens supposent juste que les robinets vont continuer à couler et que l'eau sera là. Ceux qui se préparent et considèrent l'eau comme extrêmement urgente oublient souvent que l'eau est lourde et que faire des aller-retour à une source peut être difficile autant que risqué s'il est plus sage de rester à l'intérieur pour une quelconque raison. Les gens doivent savoir que sauf si l'eau provient d'une source ils devront probablement la purifier et ceci veut dire des filtres fiables ou faire bouillir ce qui nécessite la chaleur d'un feu, ainsi que des récipients. En dehors de la boisson, l'eau sert à réhydrater la nourriture, à faire du lait à partir de la poudre et bien sûr à vous laver. Nous avons besoin d'une certaine quantité d'eau journalière et des jus et autres boissons suffisent mais l'eau est quelque chose d'indispensable pour garder le corps en bonne santé et fonctionnel, ainsi qu'un nettoyeur des toxines du corps. Les besoins en eau et la quantité utile sont souvent très sous-estimés par beaucoup.
24. Apprendre à faire pousser de la nourriture ou en trouver. Les réserves ne dureront qu'un temps et il deviendra finalement nécessaire pour l'auto-suffisance d'acquérir de la nourriture. De nombreuses personnes pensent à entreposer des graines et dans de nombreux cas faire pousser votre propre nourriture nourrira la famille. C'est pourtant une opération qui comporte des inconvénients qu'il faut connaître. L'eau est un problème dans les zones sèches et l'irrigation demande de la main-d’œuvre ou la dépendance à un animal. Il faut aussi prendre en compte le climat local. Les parasites et insectes sont des problèmes et les pesticides naturels ne vont pas être forcément à disposition. Il faut aussi penser au rendement car n'avoir que deux jambes peut se révéler un plus gros problème qu'une infestation de doryphores. Les gens affamés verront la nourriture et la prendront 24 heures par jour. Personne ne peut cultiver suffisamment pour nourrir tous les affamés. Sur un plan pratique, ce pourrait être une très bonne idée de faire une approche en la matière.
25. Apprendre à se défendre et à être prêt à le faire. Ceci veut dire surtout de posséder une arme à feu et savoir s'en servir et vouloir l'utiliser pour se protéger et protéger les autres. De nombreux documentaires de survie télévisés montrent des gens qui sentent pouvoir se défendre avec des couteaux, des matraques, quoi que ce soit, mais en réalité face à quelqu'un avec une arme à feu ils vont perdre 95 % ou plus de leur temps. Une arme à feu est le prolongement d'une arme qui possède vitesse et force derrière. Même le humble calibre 22 peut arrêter quelqu'un. De nombreuses personnes pensent qu'elles ne peuvent utiliser une arme contre une autre personne mais ce sentiment change soudain quand elles voient l'un des membres de leur famille en danger. Certains ne peuvent toujours pas utiliser une arme à feu et dans ce cas devraient penser à une autre forme d'auto-défense comme des appareils non mortels comme des matraques électriques, des vaporisateurs à poivre, des TASERS, même des battes. PERSONNE ne devrait se considérer comme hors de danger après un événement SHTF, JAMAIS. Les gens peuvent penser que quelqu'un viendra avec d'autres pour rebâtir la société, de nombreuses gentilles personnes, mais il existe plein de mauvaises personnes dans ce monde. Cela peut s'imposer à vous comme à eux. Chacun a besoin de pratiquer et de pratiquer avec toute arme d'auto-défense disponible, il n'y a donc pas d'hésitation au moment de sauver sa vie venant de quelqu'un qui veut prendre la vôtre.


Voici les 25 suggestions dont il faut s'occuper maintenant, avant d'essayer de survivre aux suites d'un horrible événement qui envoie les habitudes normales au fossé pour une longue période. Les gens qui se préparent doivent réaliser que quand une civilisation s'arrête de fonctionner tout va dépendre d'eux. Il peut n'y avoir aucun filet de sécurité dans lequel tomber QUAND les stocks de survie seront à sec. Beaucoup de survivalistes ont des réserves, ainsi que des plans B quand la nourriture, l'eau et autres nécessités deviennent introuvables. L'autre facette est d'être prêt pour tout ce que la nouvelle vie pourrait mettre sur notre chemin. Il nous faut donc avoir en main les outils de survie nécessaires. Pensez-y au moins et agissez ensuite avec espoir. En pensant à ses besoins personnels, un individu peut probablement ajouter de nombreux autres techniques de survie à ces 25 suggestions. Elles devraient devenir tout à fait compétentes grâce aux techniques dont elles ont personnellement besoin et peuvent les utiliser AUJOURD'HUI avant SHTF, elles ont donc une meilleure chance de survivre à la série de cauchemars qui semble inévitable dans un avenir pas si lointain.

Vous trouverez en cherchant sur internet des sites et blogs de survie, pour avoir plus de détails. Je n'ai pas le temps de chercher...
Les séismes et éruptions volcaniques mondiaux semblent prendre de l'amplitude et se rapprocher dans le temps.

21 commentaires:

  1. SURVIVRE avec des allumettes ..
    autant crever..
    Z'etes dingues?
    personne ne pense à faire la peau des crapules ?
    Continuez à répandre le oui oui ..
    bisous,je vous sens tous si gentils.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Le oui oui c'est pas celui que l'on croit ... regarde un miroir...

      Supprimer
    2. Sais-tu Anomyme que Gentil n'avait qu'un oeil ? Nous sommes des dingues de fourmis ! Et toi, une charmante cigale... cesse de chanter, ouvre les yeux, et si tu as des enfants (mais je pense que tu en es encore un !) deviens vite fourmi.... et personnellement, je pense devenir une fourmi "armée" jusqu'aux dents ! pour pouvoir défendre "mes"biens nourriciers, pour ma famille et peut être pouvoir faire du troc ! bisous à toi ♥

      Supprimer
  2. Oublie tout cela, chère Helios. Qu'y-a-t-il de si précieux à sauver ? Ce corps ? Il est une illusion totale. Et ce que nous sommes en Vérité est au-delà du corps, au-delà de l'éphémère. Cette collection de peurs est plutôt la liste des choses qu'il ne faut surtout pas faire, à moins de vouloir donner du poids à l'illusion de ce monde qui s'achève. Remember : "See No Evil" :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. La plupart des personnes n'ont pas la conception que notre réalité est une illusion. Le fait d'avoir les connaissances et les moyens de continuer cette illusion est le meilleur moyen de le percevoir comme telle pour les personnes qui sont dans une recherche du sens de la vie...
      Je pense que d'avoir l'orgueil de dire que l'on sait que la vie est une illusion et que cela n'a aucun sens de la sauvegarder, est un manque de sagesse , tu devrais penser à sauver ta peau illusoire, pour perfectionner ton etre...

      Supprimer
    2. @ Anthony : bien sûr mon cher Antony, je sais que la matière est une illusion et qu'on s'en détachera en partant. Mais d'une part je pense avoir des responsabilités envers des âmes et d'autre part cela fait peut-être aussi partie des choses à faire dans notre vie, si on pense avoir choisi cette période pour s'incarner : je préférerai la survie douce si possible (je ne me vois pas tenir un flingue et tirer sur quiconque, sauf peut être pour empêcher un meurtre). Je pense que la vraie solution est de se regrouper, de créer des contacts AVANT un quelconque événement.

      Chacun réagit en fonction de ses ressentis, conditions de vie et possibilités.

      Prions pour que la nature soit clémente. Les hommes, c'est une autre affaire !

      Supprimer
    3. même si ce corps est "illusoire" (il fait mal parfois, drôle d'illusion alors ! ) il est quand même le véhicule de l'âme qui s'y est incarnée (c'est elle qui a choisi l'ici et maintenant) pour apprendre avant de s'en retourner moins ignare qu'elle y est venue. Donc prenons soin de ce corps du mieux qu'on peut ! ♥

      Supprimer
    4. Pardon de répondre aussi tardivement, du coup ça va peut-être passer inaperçu, mais bon.
      Danysis, je suis d'accord avec toi : ce corps qui est le nôtre temporairement (entre la naissance et la mort) doit être entretenu et respecté du mieux que nous pouvons. Mon propos n'était pas de dénigrer le corps ni de se replier sur soi en ignorant le monde, mais de voir le monde pour ce qu'il est : un cirque, un théâtre, une tragi-comédie. Il n'est rien de plus. La finalité n'est pas de vivre éternellement dans ce monde voué, lui aussi, à disparaître, qu'on le veuille ou non. L'âme appartient, elle aussi, à l'illusion de ce monde. Nous ne sommes pas cette âme, nous sommes encore au-delà. Croire que l'âme peut "s'améliorer" est flatteur pour l'âme et pour l'ego, mais c'est un mensonge, savamment entretenus par ceux qui nous ont enfermés ici depuis des éons (j'en profite pour citer l'excellent article posté ici-même : http://bistrobarblog.blogspot.fr/2012/04/lintrospection-quotidienne-un-bienfait.html)

      Nous sommes déjà parfaits de toute éternité, mais nous ne pouvons pas le voir tant que nous accordons le moindre crédit à l'illusion. Quand je parle d'illusion, je veux dire par là tout ce qui est éphémère (la matière, comme les émotions), donc ça n'empêche pas les manifestations de souffrance, bien sûr. Mais il appartient à chacun de déterminer quel poids il accorde à cela, afin de s'alléger ou, au contraire, de s'alourdir encore plus. Toute souffrance (et tout plaisir, d'ailleurs) est éphémère. Aujourd'hui, la différence, c'est que l'éternité (qui est notre nature) revient nous chercher. L'ego le verra toujours comme une folie et un anéantissement. Cette peur de la mort est inscrite en chacun de nous, et nous y passerons tous. Mais ça n'aura qu'un temps. La Terre est déjà libérée.

      Supprimer
    5. Je transfère ton commentaire par mail à Dany. Il ne sera pas inaperçu d'elle tout au moins...

      Supprimer
    6. Merci beaucoup !

      Supprimer
    7. merci ! bien failli passer inaperçu sans Helios. je vois que nous avons le même "langage" Antony ! Aucune "peur" de la mort...en tant que "vieille âme" , de la souffrance et acharnement thérapeutique - OUI ! ♥

      Supprimer
  3. Je suis de plus en plus désespérée. M'enfin quoi ! on est en FRANCE. GOOGLE devrait faire des efforts dans ce sens en FRANCE ! voilà quelques temps que l'Anglais est de plus en plus présent ! Ceux qui comprennent et parlent d'autres langues que l'anglais sont ils des abrutis ? en plus la traduction systématique du google est NULE. (http://www.ki4u.com/kfm.htm) donc la survie n'est assurée qu'à ceux qui parlent l'anglais ! voilà donc l'Amérique qui nous manipule encore.... PAS LOL ♥

    RépondreSupprimer
  4. Intéressant.
    Votre approche sens que vous avez réfléchi à l'affaire, j'ai, quand à moi, également pensé que nous risquons de bien grandes catastrophes.
    Personnellement, mon abord de cette question fut toute autre, elle consiste en quatre points:
    -1)En déterminer ses origines et comment y porter remède, au moins en France, en écrivant dans deux blog;
    -2)Déterminer l'évolution géostratégique mondiale;
    -3)Construire de nouveaux outils mentaux me permettant de facilité mon travail aux points 1 et 2;
    -4)M'instruire.

    L'un de ces outils près-cité est ce que j'appelle la prédictivité.
    Mais l'un de mes problèmes c'est qu'il me manque des informations importantes pour que je puisse établir une évolution possible de notre proche future.
    Cela se fait de manière surtout intuitive, considérant qu'une fois que j'ai intégré les données mon esprit se charge de les ordonner.
    Entre autre j'ai bâti la notion de "champ des possibles" (rien à voir avec la publicité sur des biscuits chocolatés), cette notion s'inspire de la théorie du chaos et des fractales.
    J'envisage en effet que chaque être humain comme chaque société vivent des périodes linéaires où s'établit une évolution lente et régulière suivie d'une période de forts chamboulements.
    Je me suis inspiré du livre de messieurs Grou, Chaline et Nattale: "les arbres de l'évolution" pour cela.
    Un autre de ces outils c'est ce que je nomme: "la poussée minimale pour un maximum d'effet" où là mon inspiration vint de quand j'apprenais à nager (il y a quelques décennies). C'est ce que le professeur n'arrêtait pas d'expliquer pour une nage efficace, j'en ai repris l'idée et c'est la raison pour laquelle je ne m'exprime que sur si peu de blog.
    Plutôt de gauche j'écris sur deux sites de droite, le premier de madame Polony et le second de monsieur Ugieux dans une vue similaire de ce que les astronomes prévoient pour éloigner une météorite risquant de heurter notre planète, un petit élan très en amont pour corriger la trajectoire du bolide, là une catastrophe possible.
    Mon égo dû t-il en souffrir, si aucune calamité ne vient nous frapper ou si celle-ci est réduite, je ne saurais jamais si mon action y est pour quelque chose ou non.
    Il s'agit, également, de hiérarchiser les risques, ce qui n'est pas une mince affaire.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Une petite pichenette en amont me semble devenue impossible à l'heure actuelle sur la trajectoire des météorites que sont la fin du pétrole bon marché et la surpopulation mondiale.

      Rassurez vous, votre égo n'aura pas d'inquiétude en rapport à votre interrogation, car peu importe son amplitude d'action qu'il imagine pour les éviter ou les atténuer, cela n'y changera rien. Peut être pourra t il juste en retirer une forme de satisfaction d'avoir eu raison sur les effets qui vont en résulter et qui nous arrivent à TGV.
      Une fois le constat sur certains points assimilé, votre égo comprendra immédiatement les actions à entreprendre pour parer tous les types de risques possibles et les moyens pour continuer son illusion d'être.

      Supprimer
  5. Bonsoir,

    Merci.

    Sais pas.
    C'est intérressant, instructif, et il est toujours bien d'apprendre à se dépatouiller du mieux que l'on peut avec le minimum.
    Mais... mais personne ne sait vraiment la réaction qu'il aura le moment fatidique.
    L'instinct de survie pourrait provoquer des gestes jusqu'alors méconnus et affreusement cruels.

    Il y a deux-trois ans, j'avais préparé un sac, avec tout ce qu'il faut pour me casser vite fait, bien fait, au cas ou. Le sac est toujours à proximité. Mes chaussures de marche aussi. Dans le sac, il y a un bon "schlass", mais pas dans l'intention d'étripper qui que cela soit, juste pour rendre service.

    Etant contre la violence, et le port d'armes en vu de tuer autrui, si cela se trouve, je me ferais descendre comme une lapine. On fera avec! ;)

    Le sac était prévu en cas de vaccination massive et obligatoire. L'histoire H1N1, n'était qu'un tour de chauffe. Si à l'époque de la pandémie, il y avait eu des morts dans chaque village, nous y passions tous.

    Bref. Sincèrement, je pense modestement, que la ruse est bien plus efficace. Plus destabilisante pour l'"adversaire". On ne combat pas son "ennemi" avec les mêmes armes.

    Que la mer se déchaîne, que les montagnes tremblent, que le ciel se noircisse, c'est naturel et c'est ainsi. Quant aux humains, ce mot n'aura plus son sens propre, si le pire est a venir. Beaucoup ne le sont déja plus, alors que la vie leur donne tout. Ils ont perdu la notion des limites! Celles a ne pas dépasser.

    Pour l'instant. Carpe Diem. Et faire au mieux. Avec le coeur.

    Grosses bises a toutes et tous, grands mercis pour les sujets et commentaires. Amitiés.

    Désolée de ne pas être plus présente. Mais je n'ai pas tout plaqué pour glander! :))) Chouette, cela rime. :)

    RépondreSupprimer
  6. Vous espérez toujours que les désastres feront ressortir

    ce qu’il y a de mieux chez les autres,

    mais souvent ce n’est pas le cas !

    Ci dessous juste les têtes des 25 chapitres pour ceux qui voudrait imprimer !

    1.Préparez vous au pire.

    2. Apprenez à entraîner votre conscience à l'inattendu.

    3.Apprenez à vivre de peu.

    4.Trouver des motivations personnelles pour continuer.
    5. Capter le monde et les désastres potentiels en vue.
    6. Faites des plans et tenez vous-y.

    7. Connaître vos réactions.
    8. Comprendre la psychologie de personnes désespérées.

    9. Soyez malins et inventifs.

    10.Conditionnez-vous à avoir une mentalité de survivaliste.

    11. Savoir où aller.

    12. Apprendre comment garder de la lumière la nuit.

    13. Apprendre à se cacher.

    14. Conserver une hygiène.

    15. Comment éliminer les déchets et avoir un assainissement correct.

    16. Apprendre à contrôler les insectes nuisibles et autres vermines.

    17. Comprendre les radiations et les retombées et comment se protéger.

    18. Apprendre à prévoir le temps.

    19. Connaître les premiers soins.

    20. Apprendre la nutrition.

    21. Apprendre à garder la température du corps uniforme.

    22. Comment démarrer un feu et le conserver.

    23. Trouver de l'eau et la purifier.

    24. Apprendre à faire pousser de la nourriture ou en trouver.

    25. Apprendre à se défendre et à être prêt à le faire.

    Et comme dit Theuric :
    Mon égo dû t-il en souffrir, si aucune calamité ne vient nous frapper ou si celle-ci est réduite, je ne saurais jamais si mon action y est pour quelque chose ou non.

    RépondreSupprimer
  7. Trouvé ce petit texte chez Maha (mais ce n'est pas d'elle, mais de Tyler, un contributeur du blog) :

    Mon père me racontait souvent cette histoire d'un monde qui disparaissait pour renaître sous une autre forme, il disait que l'homme n'apprenait jamais de son passé, qu'il l'oubliait. Je le comprends maintenant, en regardant le ciel gris, inlassablement gris, constamment présent. Il est devenu un décor de mon quotidien, m'accompagnant chaque jour dans mon désespoir.

    La présence humaine est presque inexistante à part quelques endroits où je ne m'aventure pas. Des reliques de ce monde décadent où s'échappe les cris d'horreurs d'une femme, d'un enfant peut-être à l'agonie.

    Voilà des années que notre monde s'est éteint. Je suis las. La vieillesse me parcourt l'échine beaucoup trop souvent. Je me sens mourant, encore quelques heures tout au plus.

    A cet instant j'écris ma survie. Vous seriez près de moi, vous verriez ces villes jadis pleine à craquer d'humains dorénavant engloutis par la végétation. Hier encore je me souviens de ce monde grouillant et gesticulant en tout sens jusqu'à la frénésie. Puis la folie des hommes a pris le pas sur sa sagesse, l'humain ne devenant plus qu'une marchandise, un produit interchangeable. Trop occupé par la profusion de choses à disposition, il oublia de regarder autour de lui

    Les désordres climatiques, économiques, sociaux, je ne sais plus lequel a commencé en premier, ont déclenché notre déclin mais ce souvenir est loin, trop loin pour ma mémoire défaillante, je me rappelle juste l'hystérie collective des peuples, s’entre-tuant pour épancher leur soif et faire taire leur estomac vide. La nature se déchaîna au même moment. Une poignée comme moi survécut mais trop peu pour voir le monde d'avant renaître. J'ai connu quelques communautés qui tentèrent de reconstruire notre civilisation. Les choses démarraient bien en général mais rapidement les instincts primitifs de certains faisaient voler en éclat le semblant de stabilité que nous essayions de construire.

    J'ai fui longtemps, seul, vivant parmi les ruines, me nourrissant de racines ou d'animaux que je chassais. Je marchais dans le froid en quête d'abris, évitant la lueur d'un feu où dansaient des silhouettes comme possédées. Guidé par une voix intérieure, c'est ici vers l'ouest, dans les décombres d'une ville qui fut jadis une station balnéaire que j'écris les derniers moments de ma vie.

    Le froid me pénètre et je sens déjà la mort virevolté près de moi. Le vent glacial me caresse le visage pour la dernière fois.

    Voilà longtemps que je n'avais pas souri, dorénavant je suis en paix.

    RépondreSupprimer
  8. http://la-dissidence.org/2012/09/27/piero-san-giorgio-laurent-ozon-survivre-et-penser-notre-futur/

    RépondreSupprimer
  9. http://www.bio-sport.fr/le-manuel-de-la-vie-sauvage-ou-revivre-par-la-nature-pdf-telechargeable/

    RépondreSupprimer
  10. http://www.bio-sport.fr/kung-fu-girl-video/

    Quand le corps et le mental sont en totale harmonie.

    Ce recentrer pour connaitre son vrai MOI et avancer sur son chemin de vie.
    Souvenirs, souvenirs !!

    RépondreSupprimer
  11. http://oldu.fr/elec/

    Pour les bricoleurs.

    RépondreSupprimer

JE RAPPELLE QU'IL Y A UNE MODÉRATION DES COMMENTAIRES. TOUS CEUX À VISÉE PUBLICITAIRE PARTENT DIRECTEMENT À LA POUBELLE !