Bistro Bar Blog

samedi 7 avril 2012

Les gels hydroalcooliques

Personnellement , je fais confiance au chirurgien qui m'a dit il y a trente ans quand j'étais en stage dans un bloc opératoire: le meilleurs désinfectant c'est le savon de Marseille.

Haro sur les gels pour les mains

Les enfants sont les plus exposés aux risques d'intoxication par les solutions hydroalcooliques
C'était il y a presque trois ans. Pas une personne qui ne dégainait sa petite fiole à la sortie du métro. Pas une entrée de bâtiment public qui ne soit pourvue de distributeurs ad hoc. Il fallait montrer patte blanche en toute occasion, de peur de passer pour un grossier - et sale - personnage. Ce fabuleux sésame, qui nous promettait d'échapper aux pires microbes, même - et surtout - à ceux de la grippe A, c'était la solution hydroalcoolique. Après près d'une décennie passée à davantage séduire le personnel hospitalier que le quidam pressé, le fameux gel était définitivement entré dans les mœurs. Mais les esprits devraient à nouveau évoluer. Ces solutions présenteraient des risques d'intoxication grave pour les enfants. Allons bon ! Alors même que c'était pour préserver les plus petits qu'il fallait astiquer ses mains pendant une trentaine de secondes avec l'élixir de propreté ! Selon le recensement fait par les centres antipoison, sur les quelque 248 expositions à ces produits ayant entraîné des symptômes en 2009, plus de la moitié concernaient des enfants de moins de quinze ans, et en particulier les moins de quatre ans.AlcoolémiePrincipales causes : le contact avec les yeux (35 % des cas), ou l'ingestion accidentelle du produit (65 %). La revue Prescrire précise que dans douze cas, ce sont même les effets neuropsychiques de l'alcool qui sont survenus, puisque les solutions contiennent de l'éthanol. Ont été ainsi notifiés cinq cas d'ébriété, quatre cas d'agitation, deux de somnolence et un de "confusion". L'intoxication aurait même parfois conduit au coma aux États-Unis. La revue indépendante rapporte quant à elle le cas - certes rarissime - d'une fillette qui a passé la nuit aux urgences après avoir avalé 170 ml d'une telle solution : une heure après l'ingestion, son alcoolémie était de 2,2 g/l. Pourtant, pour éviter de tels accidents, ces gels avaient initialement un goût bien désagréable. Mais les flacons s'envolaient tellement plus facilement lorsqu'ils étaient parfumés à la fraise, que leurs fabricants n'ont pas résisté.
Ce sera donc aux utilisateurs d'être plus vigilants que jamais. La recommandation change de camp : ces gels - qui aseptisent, mais ne lavent pas - doivent plus que jamais être utilisés de manière exceptionnelle, uniquement en l'absence de point d'eau. En évitant soigneusement, bien sûr, de les laisser à la portée des plus petits.
SOURCE
http://www.lepoint.fr/sante/haro-sur-les-gels-pour-les-mains-06-04-2012-1449145_40.php

Il y a 6 ans, j'assistais à une conférence dans un institut de soins infirmiers, et une intervenante a consentie à nous informer sur la toxicité de ces solutions hydroalcooliques, qui sont aussi cancérigènes. Il a quand même fallut insister pour qu'elle nous le dise.

4 commentaires:

  1. Il ne faut même pas s'amusé à utilisé ces merdes!
    Autan se lecher les doigts pour se les laver! :D

    RépondreSupprimer
  2. Exactement Ngiu
    bien d'accord avec toi, et en plus ces produits sont chers,(je n'en ai jamais acheté, cependant difficile de ne pas les voir) ,je suppose que les labos ont du bien se remplir les poches.

    RépondreSupprimer
  3. en Turquie souvent il y as de l eau de Cologne sur les bureau ou en sortie des restaurant c est. vraiment agréable.

    RépondreSupprimer
  4. Le gel Sephora sent plus l'alcool et l'odeur disparait rapidement. Celui de Monoprix à une odeur un peu plus disons, parfumée & reste un peu sur la peau.

    RépondreSupprimer