samedi 21 avril 2012

L'ancien secret du svastika et l'histoire cachée de la race blanche, suite (1/3)

Voici la deuxième partie des articles de Richard Cassaro sur le svastika. J'avais traduit et édité en deux fois la première partie. Voir ICI et ICI.

Son deuxième article me semble plus copieux que le premier, je vais donc l'éditer en trois fois.

Ces histoires de culture aryenne tentent de survivre inconsciemment dans les pays celtes. Je ne sais pas pour les autres régions françaises (vous pourrez en témoigner en commentaires), mais habitant depuis longtemps en Bretagne, je sens bien cette ambiance chauvine (ici à bon escient) des bretons, comme des écossais ou des gallois et irlandais, tous peuples qui tiennent mordicus à leur langue (le breton est enseigné dans de nombreuses écoles primaires et il y a un module facultatif au baccalauréat), et autres signes d'appartenance à leur passé.

Ma nièce, petite, quand elle venait en vacances ici, demandait à sa mère :''Quand est-ce qu'on retourne en France ?'' à la fin de son séjour. Et je trouve ça super. Le but actuel des élites est de supprimer tout particularisme, d'uniformiser l'ensemble des modes de vie, tout confondu. Tout ce qui est marginal est moqué et sanctionné.

Alors revendiquons dans l'âme notre appartenance aryenne sans culpabilité...et le svastika (j'ajouterai la nostalgie de l'Atlantide, pour ma part).

L'ancien secret du Svastika et l'histoire cachée de la race blanche (partie 2)

Par Richard Cassaro | 15 avril 2012 
 
Mosaïque géométrique représentant d'anciennes svastikas romaines. Musée de Cologne, Allemagne
 
On a trouvé abondamment de svastikas, ancien symbole hindou, dans les ruines européennes du néolithique depuis ces deux derniers siècles de fouilles archéologiques. Ceci a convaincu les spécialistes, passés et présents, que les européens de la préhistoire pratiquaient une forme primitive d'hindouisme (avec ses concepts élevés d'âme éternelle, de transmigration, de karma, de yoga, de troisième œil et de Nirvana). L'apparition du christianisme a mis fin à l'hindouisme européen et a plongé l'Europe dans les âges sombres. Cela fut-il le coup fatal délibéré d'une guerre occulte plus vaste pour supprimer le soutien spirituel de la race blanche ? De nos jours les blancs fuient la spiritualité, faisant une chasse à l'argent et aux gains matériels ; sans savoir que leurs ancêtres avaient compris les secrets de la conscience et de la vie après la mort.

Nous avons vu dans la partie 1 comment les svastikas trouvées sur d'anciens artéfacts européens avaient convaincu les spécialistes que les européens de la préhistoire pratiquaient l'hindouisme – longtemps avant que la chrétienté ne balaie et dévaste le continent.

L'invasion aryenne de l'Inde

Des spécialistes pensent qu'au début de l'Inde préhistorique, des groupes importants d'aryens d'Asie centrale, peut-être du Tibet – dont les spécialistes parlent en tant que caucasiens ou ''blancs'' – ont envahi le sous-continent indien. Marchant par vagues successives vers l'est ces tribus aryennes atteignirent la fertile plaine du Gange, où ils établirent une nouvelle société qui deviendrait le fondement de l'hindouisme tel qu'on le connaît. Les indiens natifs, appelés les ''dravidiens'', ont été doucement repoussés vers le sud par les incursions aryennes. On peut voir encore aujourd'hui le résultat de ce conflit de cultures, avec l'Inde du sud apparaissant très différente de sa contrepartie du nord, aussi bien en termes de langue que de traditions. Comme déjà dit, les aryens parlaient l'indo-européen, langue que les spécialistes affirment former la base de tous les langages européens ; d'où une autre affirmation que ces mêmes aryens étaient aussi les premiers européens.

Les Védas, le plus vieux recueil existant de littérature hindoue, écrit entre 2000 et 1000 avt JC, ont enregistré l'invasion aryenne. En sanskrit, Véda veut dire ''recueil de connaissances''. Les spécialistes pensent que les Védas dérivent d'une tradition orale apportée par les aryens.


C'est dans les Védas que nous apprenons en premier l'existence d'un système hiérarchique de caste qui divise la culture hindou en quatre groupe distincts plus les Intouchables. De l'Inde, les aryens migrèrent vers l'ouest en Europe, créant des cultures évoluées en Allemagne, Grande-Bretagne, France, Espagne, Italie, Pologne etc. Chaque caucasien américain qui peut retrouver les traces de ses racines familiales est descendant de ces aryens historiques.
Donc, avant le christianisme, la plupart des caucasiens d'Europe pratiquaient l'hindouisme. Si les aryens ont apporté l'hindouisme en Inde, et que les européens descendent des aryens, comme le nécessite la chronologie, alors par conséquent tous les ancêtres européens, à un moment quelconque de l'histoire, ont pratiqué une forme d'hindouisme, avec ses concepts spirituels élevés.

Hindouisme – la religion des anciens aryens

Nous en avons des preuves grâce au svastika, symbole central de l'hindouisme, visible sur d'antiques ruines et artefacts européens :

Ancienne mosaïque à Athènes, Grèce
 
Nous pouvons lire dans Marées barbares,a une publication de 1982 de la respectée bibliothèque Time-Life, que les aryens (terme utilisé par les spécialistes de l'ère pré-nazie pour décrire les habitants ''blancs'' d'Europe) ont introduit l'hindouisme sur le sous-continent indien avant de l'installer en Europe :
''Ces gens, les aryens, ont dispensé leurs institutions sociales au sous-continent indien et engendré une culture spirituelle unique, l'hindouisme.''
— Bibliothèque Time-Life, 1982

Un siècle avant que le livre de Time-Life ne soit publié, William Henry Goodyear (1846-1923), un archéologue américain de renom, historien d'art et conservateur de musée (et fils de Charles Goodyear des pneus Goodyear) écrivit dans son livre Grammaire du lotus :
''...Le svastika était un ''emblème aryen''...Supposer que les aryens hindous aient emporté le svastika avec eux en Inde est...parfaitement cohérent, il appartient depuis à l'art préhistorique d'Europe...''
—William Henry Goodyear, Grammaire du Lotus, 1891
 William Henry Goodyear fut le premier conservateur du Metropolitan Museum d'art à New York
Autour de cette période, en 1876, nous lisions dans Un manuel scolaire de géographie moderne, écrit par John Richardson, vicaire de l'hôpital Ste Marie à Londres :
''Les hindous aryens...dans des temps très anciens...se séparant de la grande famille des hautes terres d'Asie Centrale, traversèrent l’Himalaya, descendirent dans les plaines de l'Indus et du Gange, envahirent une grande partie de la péninsule, et introduisirent une civilisation et une religion qui sont aujourd'hui dominantes en Inde.''
—John Richardson, Manuel scolaire de géographie moderne, 1876
  John Richardson (1810 – 1888)

Dans son livre de 1881, un petit livre d'histoire de l'Inde, Sir Roper Lethbridge, académicien britannique et membre de la Chambre des Communes, a écrit un chapitre intitulé ''La conquête de l'Inde par les hindous aryens'' dans lequel il explique :

''Les compte-rendus...des premiers envahisseurs aryens...proviennent principalement de l'étude des hymnes védas, les plus anciens livres religieux des aryens...
Les envahisseurs de l'Inde...appartiennent à une race (appelée aryenne ou indo-européenne) qui incluait les anciens grecs, romains et perses, et la plupart des nations modernes d'Europe, comme les nations anglaise, allemande, française et de nombreuses autres.
—Sir Roper Lethbridge,  Un petit manuel sur l'histoire de l'Inde, 1881
Ces citations montrent la croyance au long cours et professée actuellement par l'académie que les aryens ont apporté l'hindouisme en Inde et ensuite en Europe. Alors que le christianisme remplaça l'hindouisme en Europe, l'hindouisme resta actif en Inde.
Donc la question est : pourquoi cette fascinante histoire de la race blanche et de la religion hindouiste est-elle censurée aujourd'hui par virtuellement tout ce qui est officiel dans la société occidentale ?

L'histoire interdite de la race blanche

L'hindouisme aryen est gardé secret exprès, semble-t-il. Il n'est pas enseigné dans les écoles ou universités. Pas expliqué dans les films, littérature dominante, à la TV, à la radio, dans les journaux ou magazines ou par les médias dominants. Le fait que vous n'en sachiez rien est la preuve en soi d'une opération de camouflage.



Symbole censuré dans une étude de 1898 de l'université de Yale montrant ''Les svastikas de l'ancienne Europe.''
Encore plus étrange est la manière dont les blancs s'identifient à la religion juive, au lieu de la religion hindouiste de leurs ancêtres aryens. On nous a tous enseigné les histoires bibliques de Moïse et les Dix Commandements, l'Exode d'Égypte, l'arrivée dans la Terre Promise, la royauté de David et Salomon, et ainsi de suite. L'histoire juive a été artificiellement greffée sur le psychisme européen de manière que les européens s'identifient aux ancêtres juifs comme si c'était les leurs ; en d'autres mots, les blancs sont assimilés aux juifs. Pourquoi ?
La raison en est qu'il semble y avoir quelque chose de caché mais puissant dans l'histoire aryenne que les élites qui dirigent le monde pensent menaçant. Si nous cherchons la trace des racines aryennes dans les profondeurs du passé nous découvrons exactement ce qu'est cette ''zone interdite''. C'est un trésor d’élévation spirituelle et de sagesse puissante et il est basé sur ce qu'on peut appeler la ''connexion aryenne-atlante''.e

La connexion aryenne-atlante

Cette connexion aryenne-atlante a été introduite dans l'ère moderne par la célèbre mystique russe Héléna Pétrovna Blavatsky (1831-1891), fondatrice de la ''Société Théosophique'' en 1875 à New York. Son ouvrage majeur, la doctrine secrète, a été publié en 1888 et a eu un impact mondial important. Son influence sur Adolphe Hitler et les nazis, qui est virtuellement négligé par les historiens, a complètement changé le cours du 20ème siècle. Notez le svastika sur le logo de son organisation :
Héléna Blavatsky – Logo de la Société Théosophique, New York, 1875. Remarquez le svastika.

Ignorant le concept biblique de ''Dieu-a-fabriqué-l'homme-en-six-jours'', Blavatsky affirma l'ancienneté, la primauté et l'universalité de la soi-disante Doctrine de la chute de l'homme et de sa descente dans la matière, qui forme la doctrine racine d'une majorité de courant de pensée (hindouisme, bouddhisme), de la philosophie grecque et des cercles ésotériques occultes occidentaux modernes.
La doctrine enseigne que derrière les hommes et femmes de chair il y a des ''dieux'' ou des âmes éternelles'' qui ont chuté dans le ''monde matériel'' depuis notre foyer spirituel des cieux vers lequel l'âme doit finalement retourner. Durant sa chute, l'âme a revêtu un épais vêtement en forme de corps physique, ce qui fait qu'il ne reconnaît pas sa nature innée, éternelle et divine.
''Vous n'avez pas d'âme. Vous êtes une âme. Vous avez un corps.''
—C.S. Lewis
''L'homme est un dieu dans le corps d'un animal selon le verdict de l'antique philosophie...''
—Dr. Alvin Boyd Kuhn
''L'homme est un dieu en ruine.''
—Ralph Waldo Emerson
Selon Blavatsky, la chute de l'âme est un ''reste de sagesse'' provenant de la civilisation antédiluvienne hautement sophistiquée de l'Atlantide. Comme nous l'avons vu dans la partie 1, le philosophe grec Platon fut le premier à parler de l'Atlantide au 4ème siècle avt JC, la rapportant comme un royaume d'îles aujourd'hui submergé qui fut autrefois florissant dans l'océan atlantique.

Platon assurait que les atlantes possédaient une religion-sagesse hautement spirituelle, qui les rendit capable de ''voir'' leur propre ''âme'' à l'intérieur du corps physique. Voir l'âme intérieure a permis aux atlantes de maîtriser ses hauts pouvoirs, jusqu'à ce que lentement leur part ''humaine'' commence à prendre le dessus sur leur part ''divine'' :
''...l'élément divin en eux s'affaiblit...et leurs traits humains devinrent prédominants, et ils cessèrent de pouvoir vivre leur prospérité avec modération.''
—Platon, Timée et Critias

25 commentaires:

  1. Eh bien Bretonne d'adoption, il ne te reste plus qu'à mettre en ligne Di wan (école de langue bretonne) en ligne, de préférence par Tri Yann

    RépondreSupprimer
  2. Surtout en ligne...bis repetita placent, c'est l'émotion !

    RépondreSupprimer
  3. Un grand merci Hélios pour ce partage et pour la traduction !! Et pour demain dimanche, hauts les coeurs !

    RépondreSupprimer
  4. Merci, c'est très condensé, mais c'est ici que réside la vérité : nous sommes enfermés dans la conception biblique selon laquelle il faut croitre, multiplier, dans CE monde, dont le peuple élu doit prendre les rênes, quitte à passer tous les goyim au fil de l'épée. Cet enfermement contre nature est un implant très fort. En réalité, le Christ aujourd'hui revendiqué comme juif était Galiléen (Gael, Gaulois). Le suaire de Turin montre un homme d'1.78 m, ce qui était quasi impossible pour un sémite. Le Christ a rejeté la tradition juive et dit : votre père est le père du mensonge. Tout est trafiqué, faux et manipulé, par ce "dieu" menteur et criminel. La vérité est en nous, au fond, et passe par le silence et l'intuition, le retour à la Source. Le svastika est le symbole de la Voie Lactée, et donc d'une vie cosmique, et non géocentrique comme celle que voudrait imposer Sabaoth (ou Ialdabaoth, le démiurge dénoncé par les gnostiques), le dieu meurtrier et dingue de la Bible. Ce dernier cherche à s'imposer par le sang et le viol des psychismes. L'amour et la liberté le révulsent. Il est celui (Satan) qu'est venu combattre le Christ, qui n'est pas son fils, évidemment, mais l'envoyé du monde de l'origine.
    Si cce que je dis n'est pas clair, en bref : ici, nous sommes perdus, naufragés, envoûtés, dans un monde bidon qui n'est qu'une projection. L'identification n'est rien d'autre que le fait de croire qu'on est vraiment vivant, alors qu'on est mort, ou rêvé, projeté.La seule issue est de s'en rendre compte, de devenir vraiment "voyant" en ce monde, c'est à dire voir ce qui nous compose, ce qui nous anime, nos désirs, nos peurs, nos fascinations, pour les écarter peu à peu et passer au travers. C'est pour cela que le Christ parle de "voie étroite", et de "passer au travers du chas d'une aiguille". Cette dernière dénomination a fait l'objet de plusieurs éxégèses, mais, très simplement, pour passer au travers d'un aussi petit trou, il faut être très mince (enlevé désirs, etc.) et uni comme un fil (union des 987 moi de Mouravieff en un seul individu). De plus un fil est composé de torons tordus ensemble, ce qui augmente l'idée d'unité.
    Dernière chose, Hélios (simplement mon ressenti) : Ma nostalgie à moi n'est pas de l'Atlantide, qui est juste un lieu et/ou une époque, mais de la Terre originelle, l'Arcadie où réside notre être essentiel. Ici, est notre tombeau, comme l'a révélé après les Orphiques, Nicolas Poussin : Et in Arcadia Ego (mon être essentiel vit à l'instant même au lieu de l'Arkhé). Et ce monde est ontologiquement hors du monde de la matière. S'il disparaissait, ou si le lien était coupé, nous n'existerions plus.
    Bises.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Woua, Galilée, Gael, gaulois, super, je n'avais pas fait le rapprochement.

      Je respecte ton Arcadie, mais j'ai sûrement, comme beaucoup d'entre nous quelques souvenirs à traîner par-ci par-là de la vie en Atlantide. Rien que le mot pour moi est magique.

      Merci pour ce beau commentaire.

      Bises

      Supprimer
    2. Pour VJ que je remercie de son commentaire + qu'instructif
      C'est ce que vous vouliez dire?
      Guz

      Evangile selon Jean Référence : Jean 8:44( Chapitre 8) 44

      Vous avez pour père le diable, et vous voulez accomplir les désirs de votre père. Il a été meurtrier dès le commencement, et il ne se tient pas dans la vérité, parce qu'il n'y a pas de vérité en lui. Lorsqu'il profère le mensonge, il parle de son propre fonds ; car il est menteur et le père du mensonge.

      Supprimer
    3. Oui, c'est ce texte, merci. Ça peut, sur un autre plan, s'appliquer au mental.

      Supprimer
    4. Pour VJ
      L'idée que la svastika est la représentation de la voie lactée est très pertinente. J'aimerai m'en servir pour un prochain ouvrage. Est-elle de vous? Ou d'une autre source? si oui laquelle?
      Dans le même esprit, pour certains ufologues, la voie lactée vue de profil ressemble à une soucoupe volante. De là à penser que l'intelligence extraterrestre qui nous gouverne provienne d'une autre dimension de l'espace temps dont le point de passage est le trou noir du centre de notre galaxie et que le vortex (spirale de la svastika) qui nous anime soit de la même source...
      Si possible, pouvez vous me répondre sur guz@biotisme.com
      merci d'avance

      Supprimer
    5. Si c'est de moi ? Disons que c'est venu à l'instant où je l'ai écrit, ça me semble évident. Il y a sûrement déjà des gens qui ont dû y penser. Cela dit, les 4 bras évoquent aussi les 4 stations du soleil (équinoxes, solstices).

      Supprimer
    6. Merci de votre réponse
      pour les 4 bras du soleil je suis moins convaincu
      J'espère vous avoir dans une de mes conférences...

      http://www.les-repas-ufologiques.com/le%20journal%20des%20repas%20ufologiques%202012.htm

      Supprimer
  5. Cher VJ ami, Nicolas Poussin dites vous, j’aurai belle pensée ce soir pour vous/nous, nous tous qui allons devoir affronter et aider l’autre dans des temps prochains.

    Tempête de montagne ce soir ici et j’aimerais à croire que chacune, chacun puisse trouver abri chez l’autre lors des tourmentes qui s’annoncent.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Affronter et aider, oui. Drôle de guerre...
      Merci.

      Supprimer
  6. Lame 10 du rota :
    http://a35.idata.over-blog.com/1/17/12/99/Images-9/Tarot-Roue-de-la-fortune-10054.jpg

    RépondreSupprimer
  7. bonjour,jesus etait gaulois?...dsl si ma question parait stupide,mais j aimerais comprendre....

    RépondreSupprimer
  8. comment etre prevenu lors de reponse concernant ma question?
    Fukenedy@hotmail.fr

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je transmets ta question à VJ et lui demande de te répondre ici.

      Supprimer
    2. Bonjour. D'abord, pour être franc, je n'en sais rien. Mais, 1) la question a été évoquée : http://www.societe-perillos.com/gaulois.htm. 2) L'homme du suaire porte une barbe bifide (qui se divise en deux parties) et des cheveux au milieu des épaules. Il est assez musclé. Sa taille est assez difficile à mesurer à cause des déformations du tissu. Les mesures effectuées varient entre 162 à 187 centimètres. Pierluigi Baima Bollone donne les principales mesures trouvée par les chercheurs : « 187 cm (L. Ferri), 183 cm (L. Gedda), 181 cm (G.B. Judica-Cordiglia), 180 cm (P. Vignon ; P. de Gail), 178 cm (P. Barbet), 162 cm (G. Riggi) » et ajoute que selon W. Bulst, « il est probable que la valeur exacte soit à situer dans un chiffre moyen parmi ceux indiqués, de l'ordre de 170 cm »[8]. http://fr.wikipedia.org/wiki/Suaire_de_Turin

      Donc (c'est VJ qui reprend la plume), l'homme du suaire était grand ou très grand, à comparer aux gaulois ou aux gens du Nord, et avait les yeux clairs - http://www.liberation.fr/culture/01012344710-rembrandt-peintre-modele. Difficile de croire qu'il s'agissait d'un juif, non ?

      Supprimer
    3. Bon, VJ, avec toutes tes connaissances hyper-intéressantes, je crois que je vais te nommer chercheur en chef du BBB. Une place de contributeur t'attend...

      Blague à part (tu as assez de boulot avec ton blog : blague-blog), moi ça me plaît bien que Jésus, l'homme du suaire, soit de type gaulois ou nordique. Je l'aurais bien fait naître dans un joli petit village breton qui résiste encore et toujours à l'envahisseur romain (la vilaine église romaine, les jésuites et tutti quanti), si vous voyez ce que je veux dire. On peut rêver !

      Supprimer
    4. J'ai oublié : il s'appelait alors Jésux !

      Supprimer
    5. et à Guz, il ne répond pas VJ?

      Supprimer
    6. VJ a peut-être répondu directement ?

      On va voir s'il répond ici.

      Supprimer
    7. Il n'y a pas tjrs d'abonné au N° demandé :)

      Supprimer
  9. Ça va coûter chaud en Chardonnay, c'est sûr :)
    A plux :)

    RépondreSupprimer
  10. C'est un point de vue néo-païen que je ne partage pas, mais au moins il est bien exprimé.

    RépondreSupprimer

JE RAPPELLE QU'IL Y A UNE MODÉRATION DES COMMENTAIRES. TOUS CEUX À VISÉE PUBLICITAIRE PARTENT DIRECTEMENT À LA POUBELLE !