dimanche 15 avril 2012

Japon, 15 avril 2012 + Mise à jour

Une information de dernière minute (à 1h30 du matin en Californie) d'Ultraman :

Réacteur 2 de la centrale : un autre thermocouple kaput

D'après le Jiji Tsushin (15 avril 2012) :
Un thermocouple du RPV du réacteur 2 a été considéré comme anormal après avoir grimpé de 6 degrés instantanément, dit TEPCO

TEPCO a annoncé le 15 avril que l'un des thermocouples installé au fond du RPV du réacteur 2 de la centrale a fait un bond de 6,1 degrés en un instant pendant la nuit du 14 avril. TEPCO a fait une inspection car l'augmentation de température était anormale. La résistance s'est révélée trop élevée et de bonne heure le 15 avril TEPCO a décidé d'exclure le thermocouple de la liste des instruments qui sont régulièrement surveillés en raison d'un doute sur sa fiabilité.

Selon TEPCO, le thermocouple en question est installé sur la paroi externe du RPV, à environ 2,90 m du fond de la cuve. À 21h le 14 avril la température a grimpé soudainement en passant de 53,8°C à 59,9°C. Un autre thermocouple à la même hauteur mais à une position différente était resté à environ 45°C, ne montrant aucune différence marquante.
Donc, à cet endroit, il ne restera qu'un seul thermocouple de surveillance de la température. Au départ il y en avait trois, mais le premier 69H1 est mort en février après être monté au-dessus de 250°C. Maintenant un deuxième est mort, qui doit être 69H2, à en croire les données de température de TEPCO pour le réacteur 2 :



***************************************************** 

Des tisanes de Miyagi avec 20.290 Bq/kg de césium radioactif

Jiji Tsushin (4/14/2012):
Préfecture de Miyagi: 20.000 bq/kg dans des tisanes

La préfecture de Miyagi a annoncé le 14 avril que 20.290 becquerels/kg de césium radioactif avait été trouvés dans des tisanes produites par un fabricant de Zao-machi dans la préfecture de Miyagi, plus de 200 fois la limite nationale de sécurité (100 becquerels/kg).

Selon le propre test du fabricant, il n'y avait que 17.200 becquerels. Le 14 avril, environ 40 unités sur les 1100 déjà commercialisés ont été rappelées.

La tisane est sous la forme d'une poudre. On utilise à peu près 1,5 gramme de poudre pour faire une tasse de tisane, ce qui fait boire 30 becquerels de césium radioactif. Pas besoin de s'inquiéter, dit le gouvernement préfectoral, comme si tout le césium ingéré provenait de cette seule tisane.
Je suppose que le gouvernement préfectoral ne fait aucun contrôle sauf si le gouvernement national le leur dit, et le gouvernement national n'a probablement jamais entendu parler de cette tisane. De même qu'ils prétendent ne pas être au courant pour le foin de riz que mangent les bovins. Ou le compost de feuilles. Ou le substrat de culture des shiitake. Ou le gravier. Ou le charbon de bois pour fumer la bonite (poisson de la famille du thon). Ou...

*********************************************************
Impressionnant, le nombre de séismes dans le secteur de la centrale, rien qu'entre le 14 et ce matin (surligné en vert) :


Issued at Occurred at Region Name Magnitude Maximum seismic intensity
(JMA Seismic Intensity)
13:50 JST 15 Apr 2012 13:45 JST 15 Apr 2012 Tokushima-ken Hokubu M3.4
2
13:38 JST 15 Apr 2012 13:33 JST 15 Apr 2012 Miyagi-ken Oki M3.1
1
08:22 JST 15 Apr 2012 08:18 JST 15 Apr 2012 Ibaraki-ken Oki M3.6
1
05:46 JST 15 Apr 2012 05:41 JST 15 Apr 2012 Ibaraki-ken Oki M4.0
2
03:01 JST 15 Apr 2012 02:57 JST 15 Apr 2012 Tochigi-ken Hokubu M2.0
1
02:30 JST 15 Apr 2012 02:26 JST 15 Apr 2012 Fukushima-ken Oki M3.5
1
01:01 JST 15 Apr 2012 00:56 JST 15 Apr 2012 Chiba-ken Toho-oki M3.7
1
00:12 JST 15 Apr 2012 00:08 JST 15 Apr 2012 Fukushima-ken Oki M4.4
2
00:08 JST 15 Apr 2012 00:05 JST 15 Apr 2012 Fukushima-ken Oki M4.4
2
23:18 JST 14 Apr 2012 23:13 JST 14 Apr 2012 Fukushima-ken Oki M4.0
1
23:10 JST 14 Apr 2012 23:05 JST 14 Apr 2012 Miyagi-ken Oki M2.6
1
22:58 JST 14 Apr 2012 22:53 JST 14 Apr 2012 Ibaraki-ken Oki M3.8
1
22:22 JST 14 Apr 2012 22:17 JST 14 Apr 2012 Fukushima-ken Oki M4.3
1
21:44 JST 14 Apr 2012 21:40 JST 14 Apr 2012 Tokara-retto Kinkai M4.7
3
20:12 JST 14 Apr 2012 20:08 JST 14 Apr 2012 Iwate-ken Oki M4.2
2
20:04 JST 14 Apr 2012 20:00 JST 14 Apr 2012 Ibaraki-ken Oki M3.6
1
19:56 JST 14 Apr 2012 19:51 JST 14 Apr 2012 Fukushima-ken Oki M4.6
2
19:52 JST 14 Apr 2012 19:48 JST 14 Apr 2012 Fukushima-ken Oki M4.5
2
19:01 JST 14 Apr 2012 18:57 JST 14 Apr 2012 Fukushima-ken Oki M3.9
1
18:30 JST 14 Apr 2012 18:25 JST 14 Apr 2012 Ibaraki-ken Oki M5.0
3
18:10 JST 14 Apr 2012 18:06 JST 14 Apr 2012 Ibaraki-ken Oki M3.9
1
17:50 JST 14 Apr 2012 17:46 JST 14 Apr 2012 Fukushima-ken Oki M4.3
3
11:38 JST 14 Apr 2012 11:33 JST 14 Apr 2012 Ibaraki-ken Hokubu M3.3
1
11:15 JST 14 Apr 2012 11:10 JST 14 Apr 2012 Chiba-ken Toho-oki M3.9
1
10:16 JST 14 Apr 2012 10:11 JST 14 Apr 2012 Iwate-ken Oki M4.3
2
07:58 JST 14 Apr 2012 07:54 JST 14 Apr 2012 Chiba-ken Toho-oki M3.6
2
04:42 JST 14 Apr 2012 04:37 JST 14 Apr 2012 Hokkaido Hokusei-oki M2.6
1
04:03 JST 14 Apr 2012 04:00 JST 14 Apr 2012 Ibaraki-ken Oki M3.9
3
03:29 JST 14 Apr 2012 03:25 JST 14 Apr 2012 Miyagi-ken Oki M4.4
2
01:56 JST 14 Apr 2012 01:52 JST 14 Apr 2012 Fukushima-ken Oki M4.3
2
01:01 JST 14 Apr 2012 00:57 JST 14 Apr 2012 Fukushima-ken Oki M4.1
1
00:59 JST 14 Apr 2012 00:55 JST 14 Apr 2012 Sanriku Oki M4.8
1



Source : http://www.jma.go.jp/en/quake/quake_local_index.html
**********************************************************

Gen4 :

Fukushima : le chariot de la machine de chargement de combustible est bien tombé dans la piscine n°. 3

 

La MCC (machine à chargement du combustible) de 35 tonnes semble être "posée" sur le combustible usagé



Nous nous étions posé à de nombreuses occasions la question de savoir où diable était passée la machine de chargement de combustible de l'unité n°. 3, une installation pourtant assez imposante qui semblait avoir disparue après l'explosion du 14 mars. Tepco vient de donner, lors de la conférence de presse du 13 avril à 1800, quelques précisions sur son sort après avoir réussi à prendre une vidéo de la piscine SFP3 concernée. L'opérateur ne précise pas pourquoi il révèle cette information maintenant, plus d'une année après l'explosion alors qu'il savait pertinemment que le chariot mobile de la MCC ne pouvait se trouver ailleurs... Pas sur la lune en tout cas !

Voilà à quoi ressemble un chariot de chargement pour le combustible

Pourquoi cette configuration pose un gros problème pour le démantèlement éventuel de la SFP3 ?

Premièrement, toutes les pièces tombées dans la SFP et s'étant trouvé au contact du combustible dont le gainage a très probablement été endommagé lors de l'échauffement prolongé de la piscine se trouvent elles-mêmes fortement contaminées ; il semble délicat de les sortir de l'eau pour dégager le combustible sans réfléchir à un blindage improvisé facilitant leur manutention.

Deuxièmement, il est impossible de déplacer les assemblages de combustible sans employer un mécanisme dédié car il faut déverrouiller les paniers avant de soulever les assemblages d'une manière délicate. Il est impossible de simplement les "gruter" sans les débloquer auparavant de leur support.

Troisièmement, il est probable que le poids élevé du chariot MCC tombé sur le haut des paniers ait endommagé ces derniers et que les systèmes de verrouillage situés en partie supérieure soient plus ou moins endommagés. Tepco estime que le combustible n'a pas subi trop de dégâts mais cette hypothèse reste à valider par une observation attentive, ce qui n'a pas pu être réalisé lors de la récente opération.

Rappelons enfin que l'eau constitue, outre un refroidisseur efficace dans des conditions normales, un blindage efficace contre la radioactivité mais qu'il faudra bien un jour ou un autre se décider à "sortir" le combustible soit en plaçant ce dernier dans des conteneurs de transport standard (drycask) s'il n'est pas trop endommagé soit définir un nouveau moyen de manipulation et de transport dans le cas contraire. La situation se compliquerait très nettement s'il s'avérait, par exemple à la suite de dégâts induits par la chute du chariot, que le bassin lui-même soit endommagé au-delà d'un certain point et son étanchéité compromise. Le problème deviendrait alors gravissime, les assemblages contenant encore probablement un inventaire de radionucléides colossal qui se dégagerait très rapidement en cas d'exposition à l'air.

En attendant, l'opérateur prévoit de commencer le dégagement du chariot de la MCC fin... 2014.

4 commentaires:

  1. http://aipri.blogspot.fr/2012/04/disparition-de-90-des-oiseaux-sauvages.html

    Pourtant les cerisiers refleurissent au Japon.

    Cassandre

    RépondreSupprimer
  2. Tepco prend vraiment les citoyens de cette planete que pour des cons.

    La machine de chargement serait dans la piscine !
    A l'origine, la piscine se trouve en haut du batiment.

    Le haut du batiment EST TOTALEMENT eventre, ou est donc la piscine ?

    En haut du batiment, il n'y a plus rien, la piscine serait DONC en bas du batiment et elLe serait tombé en bas sans dommage, sans aucune fuite...

    Ils nous prennent vraiement pour des cons.

    L'explosion du reacteur N° 3 soit disant d'hydrogéne est belle et bien l'explosion atomique de la piscine du reacteur N° 3.

    Explosion dans lequelle on voit bien certains morceaux de la machine de chargement partir en morceaux avec d'autres poutrelles et morceaux du batiment...

    RépondreSupprimer
  3. Ce commentaire a été supprimé par un administrateur du blog.

    RépondreSupprimer
  4. le mieu serait de pas faire des usine a la con pareil !!!

    RépondreSupprimer

JE RAPPELLE QU'IL Y A UNE MODÉRATION DES COMMENTAIRES. TOUS CEUX À VISÉE PUBLICITAIRE PARTENT DIRECTEMENT À LA POUBELLE !