jeudi 12 avril 2012

Fais-moi un baiser

C'est ce que répète jusqu'à plus soif le perroquet (anglo-saxon) à son voisin: "give me a kiss", en imitant le bruit d'un baiser. Je n'ai pas résisté à partager cette courte scène avec vous :



J'en rigole encore...

9 commentaires:

  1. En effet : c'est mignon
    merci Hélios!

    RépondreSupprimer
  2. Un artisan de 43 ans qui n'en pouvait plus de faire l'amour à une femme de 47 ans aux appétits sexuels dévorants s'est réfugié sur le balcon d'où il a appelé la police, a annoncé jeudi la police allemande.

    L'amoureuse insatiable avait rencontré sa "victime" dans un pub lundi à Munich (sud) et l'avait ensuite emmené chez elle.

    Après plusieurs passages à l'acte et alors que l'artisan souhaitait quitter ce nid d'amour un peu étouffant, elle refusait de le laisser partir avant qu'ils aient de nouveau plusieurs fois couché ensemble, selon un communiqué de la police.

    Contraint et forcé, l'homme se soumettait aux désirs de son avide partenaire, espérant pouvoir s'échapper. Sans succès.

    Il parvenait finalement à se réfugier sur un balcon pour appeler des policiers qui, arrivés sur les lieux, ne tardaient pas à subir à leur tour les assauts de la femme.

    Après un passage au poste, cette dernière a été laissée libre.

    Elle devra cependant répondre de faits présumés d'"agression sexuelle" et de "séquestration".

    A mon avis ce perroquet va finir aussi au poste !!!

    ALAN

    RépondreSupprimer
  3. Répéter comme un perroquet ! comme dit la sagesse populaire.
    Pris dans une boucle de neurones coincés par la vie ?
    Bonne journée

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Le perroquet n'est qu'une illustration de la propre boucle de l'humain. Qui peut dire qu'il ne tourne pas en rond, dans ce monde ?

      Supprimer
  4. Dédié à nos traductrices :

    Un type achète un perroquet.
    Le vendeur lui dit : - Il est bilingue français/anglais.

    - Ah oui, et comment on choisit la langue ?
    - Très simple, il a un fil à chaque patte. Vous tirez sur le fil de droite, il parle français, vous tirez sur le fil de gauche il parle anglais.
    - Et si je tire sur les deux fils à la fois.

    Et le perroquet de répondre : « Je me casse la g….. imbécile »

    Kiss me again !

    RépondreSupprimer
  5. C'est une bigote qui s'en va voir son curé :
    - Mon père, j'ai un problème. Je viens d'acheter deux perroquets femelles, mais ils ne savent dire qu'une seule chose...
    - Et que disent-elles ? demande le prêtre.
    - La seule chose qu'elles savent dire, c'est : « Salut, nous sommes des prostituées. Ça te dirait de prendre ton pied ? »
    - C'est terrible ! s'exclame le prêtre. Mais j'ai la solution à votre problème. Vous savez que j'ai moi aussi deux perroquets mais les miens sont des mâles. Amenez-moi vos deux perroquettes, je les mettrai avec les miens. Comme je leur ai appris à prier et à lire la bible, mes perroquets apprendront à vos perroquettes les bonnes manières. Et ainsi vos perroquettes ne diront plus ces phrases dégoûtantes mais prieront avec dévotion.
    - Merci, Monsieur le curé dit la dame, toute rassurée.
    Alors le lendemain, la dame amène ses perroquettes chez le prêtre. Les perroquets du prêtre sont dans leur cage, en train de prier avec leur chapelet entre les pattes et le perchoir. La dame fait alors rentrer ses perroquettes dans la cage des deux mâles. Naturellement, les deux perroquettes lancent :
    - Salut, nous sommes des prostituées. Ça vous dirait de prendre votre pied ?
    Et un des deux perroquets mâles regarde alors son copain et lui dit :
    - Hé, tu peux balancer ton chapelet maintenant ! Nos prières ont été exaucées !

    KISS KISS

    RépondreSupprimer
  6. Merci pour ces excellentes histoires!
    Bon weekend à tous

    RépondreSupprimer
  7. Trop drôle! un gran dmerci à vous tous

    RépondreSupprimer
  8. http://www.youtube.com/watch?v=IytNBm8WA1c&feature=colike

    trop drôle !!!

    RépondreSupprimer

JE RAPPELLE QU'IL Y A UNE MODÉRATION DES COMMENTAIRES. TOUS CEUX À VISÉE PUBLICITAIRE PARTENT DIRECTEMENT À LA POUBELLE !