lundi 20 février 2012

Un "arborisculpteur"

Axel Erlandson est le réalisateur de ces "chimères" vivantes.


Wiki :
Axel Erlandson (né le 15 décembre 1884 et mort le 28 avril 1964) est un cultivateur américain d'origine suédoise dont le hobby était de façonner les arbres pour en faire des sculptures vivantes. En 1947, il a ouvert une sorte de parc d'attraction le « Circus Tree » non loin de Santa Cruz, où il a transplanté une soixantaine d'arbres mis en forme dans sa propriété de la vallée de San Joaquin.
Ses arbres apparaissent à douze reprises dans les colonnes de Ripley's Believe It or Not. En 1963, il revend son parc et meurt un an plus tard, emportant dans la tombe le secret de sa technique. La collection, laissée à l'abandon par son nouveau propriétaire, est rachetée en 1985 par un pépiniériste, Michael Bonfante, qui les transplante à Gilroy, où elle sera à l'origine d'un nouveau parc d'attraction thématique ouvert en 1981, les Bonfante Gardens, rebaptisés en 2007 Gilroy Gardens.

Merci à Alan pour l'envoi.











Léa, j'attends tes commentaires :)

7 commentaires:

  1. Etonnant. Mais un peu triste, quand on sait qu'un arbre est une créature vivante.

    RépondreSupprimer
  2. Et c'est aussi ce que font, à l'échelle microscopique, les scientifiques avec les gènes et autres ADN !!!!

    Il faut énormément de patience et la "main"verte" pour réussir ces auto-greffes végétales. Faire des nœuds avec des branches est difficile .

    RépondreSupprimer
  3. Dommage pour l'arbre qui lui est "tombé" dans les mains ! Je ne trouve même pas ça joli ! et d'accord donc pour ce qu'a dit anonyme

    RépondreSupprimer
  4. Coucou,

    Merci Hélios. Mon commentaire? Sage ou grognon? :)


    Alors, alors, alors ... Il a de la suite dans les idées, le "créateur".

    Franchement, faut cesser. Cesser de prendre la nature en otage pour des plaisirs personnels. Je ne suis pas contre les artistes, mais il y bien d'autres façons d'exprimer son art, sans devoir mutiler les arbres.

    La photo 5. C'est terrible. Pour moi, c'est douloureux a voir. La ou certains y voient un bout de bois, moi j'y vois du vivant.

    Il n'a qu'a le faire avec les gambettes de son épouse, s'il tient tant a ses contorsions.

    Tu sais Hélios, la ou je suis, il y a plein d'arbres. Des beaux et très hauts. L'endroit était abandonné, le propriètaire décédé et ses enfants n'y venaient plus trop. C'est devenu un peu la grosse forêt vierge. Ceux dont les racines étaient vraiment près des fondations, dont les branches mettaient la toiture en péril, ont du être coupés. A contre coeur. J'allais leur demander pardon, tout les jours. Encore aujourd'hui, lorsque je regarde les restes des troncs coupés, j'ai un gros pincement au niveau du battant.

    Bises, Léa.

    RépondreSupprimer
  5. Je suis bien d'accord avec vous, les arbres sont des êtres aussi vivants que nous humains, et ce qui leur sont faits est une mutilation et aussi un martyr.

    RépondreSupprimer
  6. moi qui est en apprentissage en travaux paysager je trouve que c magnifique mais je ne pense pas que sa lui fasse du mal

    RépondreSupprimer
  7. l'artiste est-il en communion avec l'arbre ? j'ai du mal à y croire et
    comment réussir cela sans outils tranchant ?

    RépondreSupprimer

Les commentaires à visée publicitaire sont supprimés.