mardi 7 février 2012

Traité de Maastricht : 20 ans

20 ans aujourd'hui. On a failli laisser passer un tel événement ! Envie de fêter l'anniversaire ?

Wiki, pour nous rafraîchir les idées :
 
Le traité sur l'Union européenne (TUE), aussi appelé traité de Maastricht, est le traité constitutif de l'Union européenne. Il affirme les objectifs de l'Union, définit les trois « piliers » de son action et donne un cadre institutionnel au Conseil européen ainsi qu'à la procédure de coopération renforcée. Les autres institutions et règles communautaires relèvent du traité sur le fonctionnement de l'Union européenne ou traité de Rome modifié notamment par le traité de Lisbonne.
Le traité de Maastricht a été signé par l'ensemble des États membres de la Communauté économique européenne (Allemagne, Belgique, France, Italie, Luxembourg, Pays-Bas, Danemark, Irlande, Royaume-Uni, Grèce, Espagne, Portugal) à Maastricht (Pays-Bas), le 7 février 1992, après un accord conclu lors du Conseil européen de Maastricht, en décembre 1991, et est entré en vigueur le 1er novembre 1993. Il a été modifié ultérieurement par les traités d'Amsterdam et de Nice, qui ont introduit des dispositions nouvelles et ont modifié les numéros de l'ensemble des articles. Enfin le traité UE a de nouveau été modifié en profondeur par le traité de Lisbonne, entré en vigueur le 1er décembre 2009.

Voici ce qu'en pensait Philippe Séguin le 5 mai 1992 : 

CONSPIRATION DU SILENCE


CONSPIRATION DU SILENCE _ Extrait du discours de... par Darwin_Kayser

4 commentaires:

  1. Pourquoi je n'ai pas envie de fêter les accords de Maastricht ?

    Primo, parce que j'avais voté non. Non parce que je ne voulais pas d'une Europe gérée par les banques et la finance. Oui à une Europe sociale. Bon, c'est fait, ça c'est raté

    Et aussi à cause de cela, le quotidien des Grecs.
    "En attendant, la Troïka durcit encore plus, ses positions. A Berlin, les journalistes grecs questionnent les responsables allemands sur la consistance de cette fameuse caisse «grecque», transférée en Allemagne ou à Bruxelles : «Vous y placerez le prêt et les autres aides pour la Grèce, en réalité mettant l'ensemble de ces sommes à destination des marchés, autrement dit des banques, mais est ce que vous y placerez également de l'argent, en provenance de l'assiette fiscale du pays ?». Et bien, silence. Donc nous imaginons le prochain cauchemar. Les officiels du pays de Goethe se sont empressés de préciser que la «cagnotte grecque» était une idée de Nicolas Sarkozy, bien appréciée par Madame Merkel. Nous remercions donc Nicolas Sarkozy, lui demandant d'aller jusqu'au bout de son idée, nous envoyant pour bientôt Bernard Couchner et ses sacs de riz, plus l'Eurocorps afin de nous tenir calmes."
    http://greekcrisisnow.blogspot.com/search?updated-min=2012-01-01T00:00:00%2B02:00&updated-max=2013-01-01T00:00:00%2B02:00&max-results=14
    Et cela aussi, l'avenir qui se dessine, entre autre
    http://www.denissto.eu/node/360
    Alors que l'hiver qui frappe l'Europe risque d'affecter les rendements des céréales, celles-ci ayant atteint une croissance précoce dû au début d'hiver trop doux et qui tarira tous ces végétaux ayant atteint leur premier nœud de croissance, une épidémie dont aucun média occidentaux ne parle, frappe les cheptels bovins, ovins et caprins européen!....
    Cet été, c'était la secheresse, à présent le gel...
    Bon j'arrête là. L'argent ne pousse pas. C'est ballot

    Cassandre

    RépondreSupprimer
  2. Peut être est ce de côté là que nous devons agir ?
    La troisième revolution industrielle de J. Rifkin
    http://www.lefigaro.fr/conjoncture/2012/02/07/20002-20120207ARTFIG00521-une-troisieme-revolution-industrielle-est-en-vue.php

    Peut être ?

    Bonne journée

    Cassandre

    RépondreSupprimer
  3. Et quelques années plus tard la même pelure voté Sarkozy donc Maastricht !!! Quand cesserez vous d’être naïf ? Maastricht n’est ce pas la ville où est mort d’Artagnan ?

    RépondreSupprimer

Les commentaires à visée publicitaire sont supprimés.