lundi 6 février 2012

Traduction et mise à jour Japon 7 février (heure du Japon)



Voici la traduction de la transcription faite par Mochizuki Iori du blog Fukushima Diary.

Salut tout le monde. Je m'appelle Mochizuki Iori. Merci de lire Fukushima Diary tous les jours.
Je tente des faire des vidéos comme Arnie Gundersen ou Chris Busby.
Je suis resté au Japon pendant 9 mois après le 11 mars. Je savais que j'étais exposé mais je ne pouvais partir.
Cet hiver, j'ai enfin pu évacuer grâce finalement à Fukushima Diary.
Quand j'étais au Japon, j'ai été bien malade. J'ai commencé par des diarrhées l'été dernier, j'ai eu des problèmes de gorge et de la fatigue. Entre l'automne et l'hiver j'ai commencé à tousser et ça a continué en décembre. J'ai pris double dose de médicaments contre la toux.
Tout est rentré dans l'ordre en arrivant en Europe. J'apprécie vraiment ma famille d'accueil.
J'ai laissé mes animaux, ma famille, mes amis et j'ai perdu mon appartement, mon boulot et ma vie au Japon. Mais je ne veux plus retourner dans cette vie de malade. L'année dernière à la même époque, j'allais tous les week-ends à un spa près de chez moi et j'allais dans le rotenburo (bain thermal au Japon). Cela me manque beaucoup mais je ne me sens plus de prendre un bain au césium. 
NON merci.
J'habitais à Yokohama, à 250 m de Fukushima. Je faisais attention à la nourriture mais essayait de me nourrir suffisamment. J'ai même pris des comprimés de calcium, mais je suis retombé malade. Mes diarrhées étaient liquides comme de l'eau à la fin. Je devais cuisiner avec de l'eau en bouteille et je prenais de l'eau de Volvic pour rincer mes yeux.
Et maintenant le pollen au césium commence à voler. Je voulais vraiment éviter cela, il fallait donc que je quitte le Japon en février. Les radiations qui ont pénétré dans les poumons ne peuvent jamais partir. On ne peut revenir en arrière. Les ''experts'' disent qu'il n'y a qu'à porter un masque ou quelque chose du même genre, mais j'ai toujours eu le rhume des foins, ce qui veut dire qu'on peut toujours respirer du pollen à travers le masque. C'est de la m...de. Et même si vous pouvez l'éviter avec un masque, que ferez-vous l'année prochaines ou la suivante ? Et le pollen ne se trouve pas que dans les narines. Il tombe sur les champs de riz, les terres et dans les rivières. Il y en a qui disent qu'on peut enlever le césium de la nourriture par une méthode de cuisson, bla bla bla, mais ferez-vous ça le reste de votre vie ? Les radiations sont stockées dans le corps indéfiniment.


Maintenant le réacteur 4 est un sujet brûlant. Je pense personnellement qu'il y a du combustible dans le réacteur parce qu'on voit depuis peu de temps une fuite constante au réacteur 4. Cela vient du réacteur. S'il n'y a pas de combustible dans le réacteur, pourquoi leur faut-il qu'ils y mettent de l'eau ? De toutes façons, maintenant tous les réacteurs sont foutus et rien ne s'est amélioré depuis le 11 mars. Et techniquement, on ne peut plus rien faire pour les barres de combustible fondues. Même LE gouvernement japonais dit que cela peut prendre 40 ans pour les enlever. Ce sont des menteurs donc cela prendra plus de temps. J'aurai presque 70 ans alors. Comment vivre avec du combustible nucléaire pendant 40 ans ?
Nous ne sommes pas des scarabées ou que ce soit d'autre. Nous vivons plus longtemps qu'une année. Nous avons besoin d'une vision à long terme.
Oui, alors je veux mourir en faisant savoir au monde que le gouvernement japonais est menteur. Ce sont des meurtriers. Ne les croyez pas.

Pour finir, j'ai enlevé aujourd'hui toutes les pubs du blog parce qu'elles sont ennuyeuses et trop distrayantes. Je serai donc heureux si quelqu'un me fait gentiment un don.
Fukushima Diary est attaqué toutes les 15 minutes et fonctionnent sur 4 serveurs.

Actuellement, les blogs sur Fukushima ne sont que 3, Enenews, EX-SKF et Fukushima Diary, et seuls EX-SKF et Fukushima Diary sont gérés par de vrais japonais. Si j'arrête le blog, personne ne donnera d'éclairage aux anonymes qui meurent de leucémie ou d'infarctus du myocarde par les radiations du Japon. Beaucoup de gens ont perdu leur travail et leur avenir. Je ne peux donc l'arrêter  même si ce n'est pas du tout rentable. Je n'ai pas le droit de l'arrêter. J'ai besoin de votre soutien et de votre avis. 


Merci beaucoup.
******************************************
Je voulais poster cette traduction demain, mais aux dernières nouvelles, il y aurait de la vapeur qui s'échapperait des réacteurs 3 et 4. Serait-ce simplement du brouillard ?
Pour voir les captures d'écran faites par le blog FD (Fukushima Diary) :
http://fukushima-diary.com/2012/02/steam-from-fukushima-plants/


Voir la webcam : http://www.tepco.co.jp/en/nu/f1-np/camera/index-e.html


La température serait un peu redescendue au réacteur 2, puis remontée à 70,4°C, et TEPCO aurait décidé d'y injecter de l'acide borique et d'augmenter encore l'injection d'eau. En principe on ne met de l'acide borique que si on craint une recriticité.
A 20 h, la fumée-vapeur-brouillard semble dissipé.
Pas encore de news du côté d'Ultraman.

11 commentaires:

  1. "NON merci."

    J'ai bien écouté, il ne dit pas ça. Quel est le degré de fidélité de cette retranscription ?

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. La transcription du discours de la vidéo est faite par l'intéressé lui-même. Il n'a peut-être pas été fidèle à ses paroles, de même que dans le texte anglais, il ne prend pas la peine, par exemple, de mettre une majuscule en début de phrase.

      Mais, franchement, est-ce si important ? La forme est-elle plus importante que le fond ?

      Supprimer

  2. Merci Hélios, j'ai un peu honte car à peu près, j'aurais pu m'y mettre. Bravo pour le bureau ovale, (bonjour la réputation allemande...)là, par exemple, j'aurais un peu nagé...

    RépondreSupprimer
  3. le pire c'est qu'ailleurs les "moutons" moutonnent sévère, en d'autres termes; "regardons ailleurs, ailleurs l'air est plus respirable et l'air est dégagé..." comme dirait l'autre: "on est déjà tous mort..."

    RépondreSupprimer
  4. Bonjour,

    Je ne m'y connais pas assez en informatique et je voudrais savoir en quoi consiste l'attaque d'un blog (Fukushima Diary toutes les 15 mn, par exemple) et comment se défendre.

    Bernard

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bonjour Bernard,
      Je pense que pour "attaquer" un blog, il suffit de trouver en cliquant sur le lien le message "service indisponible" ou comme hier soir en allant sur le blog Fukushima Diary que ça mouline et qu'ensuite, il n'y ait plus rien.

      Supprimer
  5. Bonjour tout le monde!

    Je me demandais si certains avaient fait des relevés de taux de radiations ces derniers jours?
    Par ce que j'ai bien l'impression qu'il y a des "choses qui se trimballent" en ce moment.
    Je précise que - j'habite en Bretagne - que j'ai quasi les mêmes symptomes que justa apres fukushima (thyroide qui picotte, saignements de nez) - je precise que j'ai saigné du nez 3 fois dans ma vie : 1x à 6000m d'altitude, 1x apres fukushima, 1x ces derniers jours
    - plusieures personnes de mon entourage ont les même symptomes.
    Perso, je ne crois pas à la thèse de "la vague de frois" , on en a vu d'autres!
    Je ne suis pas du genre alarmiste du tout mais j'avoue que là ça m'inquiète un peu donc si quelqu'un a une idée ou un relevé?

    (ça pourrait très bien aussi être une pollution industrielle on ne sait jamais!)

    Bref, bonne et fraiche journée à tous et n'oubliez pas de manger de la spiruline!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Je viens de faire une mesure sur mon Radex. Je suis aussi en Bretagne (nord).
      La mesure est plus ou moins habituelle : 0.17 µSv/h, due sûrement à la radioactivité naturelle bretonne. Mais ce dosimètre n'est pas ultra-perfectionné et ne prend pas tout en compte.
      Ce n'est rien comparé aux 6 µSv relevés hier au Japon, près de Chiba.

      D'autres pourraient refaire des mesures dans leur secteur ?

      Supprimer
    2. Radiations France8 février 2012 à 16:20

      Je fais des relevés aussi fréquemment que possible (j'habite un village de Seine-Maritime à quelques 65 kms de Penly/Paluel). Ces contrôles ont débuté le 3 décembre dernier. Je n'ai, pour l'instant, rien remarqué de bizarre.
      A ce propos, je cherche à constituer un réseau national de bénévoles acceptant de pratiquer des relevés de radioactivité selon une fréquence qui reste à définir.
      Ceux qui se sentent concernés peuvent me contacter sur radiations.france@laposte.net

      Supprimer

  6. 0.15 de moyenne, avant de crever de froid, du côté de Lacaune, dans le Tarn Oriental

    RépondreSupprimer

Les commentaires à visée publicitaire sont supprimés.