vendredi 10 février 2012

"Soleil froid", un sujet brûlant

Coup dur pour le mouvement du réchauffement climatique allemand !

“Mensonges sur le CO2... du pur alarmisme… Devons-nous faire aveuglément confiance aux experts ?”


C’est ce que le quotidien allemand le plus lu, le ''Bild'' a écrit aujourd'hui dans son édition papier et internet, le jour même où la célèbre maison d’édition Hoffmann & Campe publie un livre critique écrit par une personnalité socialiste et écologiste en vue.


C'est énorme. Plus que je n’aurai jamais pu l'imaginer. Et il y aura encore plus fort dans les jours à venir !  L'article du Bild n’est que le premier d'une longue série.


Inscrivons ce jour comme celui d'un coup dur pour le mouvement  pro-réchauffement global allemand.


Aujourd’hui, pas un, mais deux parmi les médias les plus lus d’Allemagne ont publié des articles complets scientifiques climato-sceptiques dans leur édition papier et en ligne, coïncidant avec la publication d’un livre majeur climato-sceptique, ''Die kalte Sonne'' (Soleil froid)


L’Allemagne est aujourd'hui plongée dans une hilarante discorde sur le sujet brûlant du changement climatique.


Quel en a été le déclencheur ? L'un des fondateurs du mouvement écologique allemand, le Pr Fritz Vahrenholt, social-démocrate et activiste écologiste, a décidé de collaborer à l'écriture d'un ouvrage climato-sceptique avec le paléontologue/géologue, le Dr Sébastien Lüning.  Le scepticisme de Vahrenholt a démarré lors de sa demande pour réviser un rapport du GIEC sur les énergies renouvelables. Il y a trouvé des centaines d'erreurs. Lorsqu'il a voulu les souligner, les officiels du GIEC l'ont envoyé promener. Stupéfait, il s'est demandé si c'était de cette manière qu'ils avaient approché les rapports d'évaluation climatique.



Vahrenholt décida d’approfondir. Son collègue le Dr Lüning lui donna aussi une copie du livre d’Andrew Montford ''The hockey stick illusion'' (l'illusion de la courbe en bâton de hockey). Il fut horrifié des négligences et des tromperies qu’il y trouva. Incité par Hoffmann & Campe, il décida avec Lüning d’écrire un livre. “Die kalte Sonne” cite 800 sources et possède plus de 80 graphiques et schémas. Il critique et résume les toutes récentes découvertes scientifiques.


Conclusion: on annule la catastrophe climatique


Un battage médiatique scientifique. Le livre est paru en librairie aujourd’hui et est déjà numéro 1 sur la liste d’Amazon.de pour les livres sur l'environnement. Des indices montrent qu'il va grimper très haut au hit-parade des ventes. Il est publié par une célèbre maison d’édition et propage maintenant des ondes de choc à travers l’establishment de la science allemande du climat. La première édition est tirée à 20 000 exemplaires. Je m'attends à ce qu'ils soient vendus plutôt rapidement.


Aujourd’hui le tabloïd allemand Bild (qui tire à 16 millions par jour) a consacré la moitié de sa page 2 à un article intitulé:


Le mensonge du CO2


''Une équipe de scientifiques renommés affirme que la catastrophe climatique n’est que de l'alarmisme politique''


Le Bild, journal à grand tirage va poursuivre le reste de la série dans les prochains jours. Dans la partie 1 d'aujourd’hui, le Bild titre “Ce que le GIEC et les Nations-Unies ne vous disent pas”. Le Bild demande: “Et si le GIEC se trompait ? Peut-on faire aveuglément confiance à ces experts ? Sont-ils vraiment si indépendants ?”


Le Bild écrit ensuite:


''Les pronostics incroyables de réchauffement du GIEC ne sont que pur alarmisme''


La série du Bild est sûre de provoquer une réaction radicale des environnementalistes. Attendons-nous à un assaut en règle dans les jours et les semaines à venir.  Déjà des activistes ont déjà rapidement réagi, alors même qu'ils n'ont pas encore lu le livre.


Ils n’ont jamais voulu de débat – et aujourd'hui le barrage est rompu

Et un flot de scepticisme balaie le pays. Pire, le porte-drapeau de la presse hebdomadaire allemande le magazine Der Spiegel a publié aussi une interview exclusive sur 4 pages de Vahrenholt, où il est répété que le GIEC a ignoré une grande part de la science climatique. Vahrenholt a dit qu’en faisant une projection des cycles naturels connus du passé et en prenant en compte l’impact réel du CO2, nous devrions nous attendre à un refroidissement de quelques dixièmes de degré.


Lors d’une conférence de presse aujourd’hui à Berlin, Vahrenholt, Lüning et l’éditeur Hoffmann & Campe ont présenté le livre et répondu aux questions des journalistes. Interrogé sur sa décision de publier ''un tel livre'',  le porte-paroles d'Hoffmann & Campe a simplement répondu que c'était le moment – et qu’il y avait une véritable audience pour le livre. Même le timing climatique était bon ! L’Allemagne vit aujourd'hui comme par hasard son pire froid depuis 26 ans. Ce qui rend difficile de nier l'absence de réchauffement.

Il faut souligner que Vahrenholt et Lüning ne sont pas des sceptiques ; ce sont des tièdes, qui n’ont pu trouver aucune preuve d'une catastrophe climatique à venir. Ils pensent que l’homme devrait se brancher aux énergies renouvelables, mais de manière rationnelle : ''Hâte-toi lentement''.
Le lectorat sceptique ne devrait pas penser qu'un livre va renforcer leur scepticisme de base sur le CO2 responsable d'un réchauffement climatique. Les auteurs sont d'accord là-dessus, mais ils ont des scrupules sur la réaction positive supposée du CO2 et pensent que le soleil joue un bien plus grand rôle dans le schéma tout entier.

Le livre cite plus de 800 sources – incluant  la toute dernière littérature scientifique révisée par les autorités. Il comprend plus de 80 graphiques qui illustrent clairement que rien ne va plus dans les affirmations de la science alarmiste. Il est écrit de façon à ce que des profanes puissent facilement intégrer le matériel et fait un survol compréhensible de la science et de sa situation aujourd’hui.


Le livre a également rendu furieux le courant des partisans allemands d'un réchauffement climatique causé par l'homme. Par exemple, l'université d'Osnabrück a décidé d'annuler l'invitation faite au Pr Vahrenholt pour une conférence programmée le 8 février. L'université a déclaré que les visions sceptiques de Vahrenholt étaient de la ''provocation''. Il y a eu aussi un silence assourdissant du côté du centre-gauche du parti social-démocrate dont fait partie Vahrenholt.

Le lapin est sorti du chapeau – et ne va pas y retourner.


Les auteurs ont créé un site web pour ''Soleil froid''.


SOURCE
Traduit par Hélios

11 commentaires:

  1. "L’Allemagne vit aujourd'hui comme par hasard son pire froid depuis 26 ans. Ce qui rend difficile de nier l'absence de réchauffement."
    ----------
    Du tout,le GIEC a toujours expliqué, avec raison, que le réchauffement climatique n'excluait nullement des épisodes de grand froid.

    L'épisode de froid actuel n'est qualifié de "grand"- en particuliers par les médias amateurs de sensation - que parce que, le climat se réchauffant depuis des années, les statistiques sont relatives. Il y a 50 ans, cet épisode de froid n'aurait pas été jugé exceptionnel (A bientôt 60 ans,j'ai de cuisants souvenirs).

    Ce moment bien froid (en Europe) ne doit pas occulter une absence totale d'hiver jusqu'à la fin janvier.

    Enfin, climat et météorologie n'ont pas grand chose à voir.

    Enfin encore, à ma connaissance, 2011 est l'année la plus chaude de la planète depuis un siècle, avant c'était 2010. On vole de records en records.

    Amicalement,

    Delphin, sceptique vis à vis des climatosceptiques

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Demandez à certains iliens actuellement les pieds dans l'eau en recherche d'une terre d'accueil, à des nomades éleveur de rennes obliger de remonter de 1 000 kms vers le nord pour pouvoir trouver des pâturages afin de nourrir leur troupeau, demandez à des éleveurs africain ayant perdu la totalité de leur troupeau à cause de la sécheresse, ce qu'ils pensent de l'évolution climatique !
      On a tendance a oublier qu'il y avait des rennes sur le bord de la méditerranée voici 20 000 ans et que la France était couverte de glace.
      Alan

      Supprimer

  2. Je crois que ce n'est que le mois d'Avril (ou un autre) de 2011 qui fut le plus chaud depuis...
    C'est leur$ trucs des annonces du genre qui amènent à généraliser, alors que ce n'est pas le cas.
    Le magnétisme terrestre est en plein chamboulement aléatoire, il attire l'humidité de l'air dans ses vortex, des vents se créent, etc... Et puis, Dutaré d'en face se dit que puisqu'on peut manipuler la strato-ionosphère, autant faire pleuvoir sur ses centrales en fuites (façon de dire), ou (et) nuire à ceux d'à côté avec un ouragan, et patati-patata (façon de parler). Ceci n'arrange donc rien. J'ai aussi entendu parler de basculement léger des pôles et de l'éruption sous-marine de plus d'un millier de volcans, d’où la fonte de glace sans vraiment dépasser les zéro degrés C°, et le "dégazement" de méthane, 40 fois plus "réchauffant" que le CO2.
    Peut-être a-t-on oublié un peu vite quelques corps célestes à tendance cométaires (énormes) dont l'influence n'est pas encore écartée, quand on y pense...
    Je crois au final que nous sommes en période de glaciation contre balancée lors d'épisodes solaires éruptifs qui augmentent nos températures diurnes (et dont l'apogée du cycle arrive).
    Mais vu ce qu'il$ balancent dans l'air, je vous suggère de dormir les fenêtres closes, les Morgellons ont fait leur entrée dans la sphère délicieuse des nano-bio-technologies (d'extermination !!!, !!!).

    RépondreSupprimer
  3. pam2/3...100% avec toi! thumbs up!!!
    La verite c est ca!, pas la propagande des merdias!

    RépondreSupprimer
    Réponses

    1. Fait plus chaud à deux, mais c'est pas encore trop-ical...

      Supprimer
  4. - Pourquoi depuis 60 ans le nucléaire civil s'en tient-il à la filière "URANIUM", alors que la fillière "THORIUM", bien que loin d'être inoffensive, présentait beaucoup moins de dangers pour l'environnement, les générations futures, et la prolifération ?

    - A qui justement devons-nous l'escalade de la guerre froide et la prolifération nucléaire sur la planète ?

    - Pourquoi en de nombreuses occasions, quand quelque chose tourne mal avec le nucléaire civil (problème de sécurité de l'EPR, utilisation de déchets faiblement radioactifs dans certains bien de consommation, accident dans un site comme cadarache, etc etc..) brandit-on le sacro-saint "SECRET-DEFENSE" ?

    - Le nucléaire, énergie "VERTE" idéale pour combattre le réchauffement climatique, désigné comme le pire fléau à combattre, pour ne parler que de l'impact "CO2", est-il REELLEMENT VERT ?

    - Pourquoi vous présente-t-on toujours le "bénéfice" CO2 du nucléaire à l'échelle d'une centrale en fonctionnement normal, bien proprette et "branchée" dans les propagandes AREVA, et non pas à l'échelle de la filière complète, de l'extraction du minerai au démantellement et la la réhabilitation des sites, en passant par tous les impératifs de recyclage et gestion des déchets ?

    - Pourquoi trouve-t-on le même mode opératoire quand il est question du coût global et réel de la filière nucléaire ?

    - Au niveau des déchets du nucléaire, pourquoi vous affirme-t-on qu'on retraite et réutilise 9x% des déchets, alors qu'en réalité, c'est ce qu'on sait faire uniquement en laboratoire, mais qu'on NE FAIT PAS en réalité au niveau industriel ?

    Et il en aurait encore beaucoup des questions, mais j'arrête là, sur trois dernières :

    Faites marcher votre bon-sens ! Documentez-vous ! Et cherchez, honnêtement, à savoir :

    - QUI, historiquement, dissimule ou transforme la vérité, qui ment, qui méprise les populations et favorise sa propre caste ?

    - QUELLES sont les motivations profondes de chaque camp ?

    - QUELS sont les INTERETS en jeu ? A qui profite le CRIME ?

    Courage, débranchez la Starac, ayez le courage de chercher à voir la vérité en face, y compris ce que vous avez laissé se produire..

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu devrais écouter la Starac ça te remettrais les idées en place et cela t'éviterait de te poser 50 000 questions.

      Nicolas

      Supprimer
  5. Mais c'est fou ça quand même ! Voilà qu'on va en venir aux mêmes aberrations qu'avec le débat sur le 11 septembre 2001 : certaines personnes remettant en cause la thèse officielle se sont vu traiter de négationnistes : Bigard , Kassovitz, etc, "nient" le 11 septembre !
    NON !!
    Personnellement, de savoir qu'il y a X milliers d'années, il y avait des rennes dans mon jardin, ou des dromadaires, ça me fait une belle jambe.. De tous temps, il y a eu des périodes de refroidissement et réchauffement, de simples petits coups de froids tuant pas mal de monde jusqu'à des glaciations, d'époques assez proches jusqu'à des temps reculés. Alors qu'il était absolument impossible que l'homme puisse être mis en cause, de par son niveau de développement ou son.. absence.
    Il faudrait peut-être se poser les bonnes questions !
    Plutôt que déblatérer sur le fait qu'il fasse plus chaud, ou plus froid, il vaudrait peut-être mieux chercher à savoir si les activités humaines via le CO2 y sont pour quelque chose, de manière incontestable !
    Documentez-vous sur le climat, penchez-vous sur les arguments, le "passif", les motivations officielles et les réels moteurs au vu du simple bon-sens et du passé, des tenants de chaque camp.
    Etudiez les thèses alternatives, celles qui dérangent.
    Cherchez les vidéos sur le climat sur les sites de vidéo en ligne, ou en p2p. Ecoutez par exemple les conférences de Vincent Courtillot.
    Et simplement : REFLECHISSEZ par VOUS-MEMES.

    Apres le marasme nucléaire post-Tchernobyl, le réchauffement climatique et le CO2 sont venus à point nommé relancer une industrie qui battait de l'aile. Mais quelle aubaine..

    Maintenant, cherchez une réponse HONNETE a ces quelques questions :

    - Les bombes d'Hiroshima ET Nagasaki étaient-elles un impératif pour mettre fin à la seconde GM ? Sans aucun avis divergent ?

    - Qui a fabriqué la première centrale électro-nucléaire de l'histoire à but commercial ? (qu'elle ne servira pas vu sa trop faible puissance, mais n'étant qu'un test du concept, ça n'était pas bien grave..)

    RépondreSupprimer
  6. "Ecoutez par exemple les conférences de Vincent Courtillot."

    L'imposture Vincent Courtillot rappelée par Olivier Berruyer :

    http://www.les-crises.fr/climat-18-l-imposture-svensmark/

    Amicalement,

    Delphin

    RépondreSupprimer
    Réponses

    1. -7 de JOUR, combien la nuit, chais pas, j'v'm'coucher.

      Supprimer

Les commentaires à visée publicitaire sont supprimés.