dimanche 5 février 2012

L'Asie du sud-est se dirige vers le nucléaire, le Vietnam en tête

Mais que voilà de bonnes nouvelles ! Heureusement rien n'est encore fait. Les gouvernements seront-ils touchés par une illumination subite ?


L'Asie du sud-est se dirige vers le nucléaire, le Vietnam en tête


Reuters/Hanoï

Après la catastrophe nucléaire de Tchernobyl en 1986, le Vietnam avait suspendu ses programmes nucléaires et attendu plus de 10 ans avant de les relancer.
Mais le Vietnam ne s'est pas laissé décourager par la fusion nucléaire de l'année dernière au Japon, le pire accident atomique depuis Tchernobyl, et se lance dans la course avec un programme de construction de son premier réacteur en 2014, qui serait mis en service six ans plus tard.
Son but est de le faire suivre par 14 autres réacteurs d'ici 2030.

Cinq autres membres au moins de l'association des 10 nations du sud-est asiatique (ASEAN) étudient l'énergie nucléaire comme option pour assurer la demande en énergie d'une région à la population croissante de 600 millions de personnes.

Les partisans disent que l'énergie atomique est inévitable dans la région et que les coûts prohibitifs des énergies alternatives aideront à propulser ce secteur.

Le Vietnam, l'Indonésie, la Malaisie, les Philippines, la Thaïlande et Singapour sont parmi les 35 pays ceux qui envisagent de prendre la direction du nucléaire, en doublant probablement le nombre de réacteurs en service dans les prochaines années, selon le Lloyds Register (société de classification britannique).
Mais même les programmes les plus ambitieux se heurteront à des barrières et des contraintes.
Dans la plupart des pays de l'ASEAN qui montrent un intérêt pour l'énergie nucléaire, la politique constitue un frein.

L'Agence de l'énergie atomique indonésienne fait de la recherche sur les réacteurs depuis plus de 40 ans et prépare les ressources humaines (personnel), mais la volonté politique manque.
''Tout est prêt ici, sauf la décision politique,'' déclare Ferhat Aziz, porte-paroles de l'agence. ''Trop de gens pensent que c'est trop dangereux et trop cher donc le principal problème se situe dans l'esprit des gens.''

L'histoire est semblable en Thaïlande où, comme en Indonésie, la demande en énergie dépasse l'offre. Le ministère thaïlandais de l'énergie esquisse un programme qui pourrait voir une installation nucléaire en opération en 2026.

''Un projet de centrale nucléaire est toujours au programme du développement énergétique du pays, mais sa réalisation dépend de l'acceptation du public,'' dit Mongkol Sakulkao, directeur en chef de la politique et du programme à l'autorité thaïlandaise de gestion de l'électricité gérée par l'état. ''S'il est repoussé, ils mettront sur pied des programmes pour trouver des combustibles alternatifs pour remplacer le nucléaire.''

En Malaisie, le gouvernement a tranquillement fait une proposition ''en arrière-plan'' pour construire deux centrales nucléaires de 1000 MW, a déclaré une source du gouvernement haut placée.

La décision est venue après que des écologistes aient pris pour cible un programme australien de la  société minière Lynas qui voulait utiliser des terres rares pour pouvoir implanter
au centre de la Malaisie une usine de transformation  pour retraiter les déchets.

Le programme nucléaire a été émis par le ministre de l'énergie Peter Chin en décembre 2010 ''pour corriger un déséquilibre'' des sources d'énergie. La Malaisie se repose fortement sur des énergies fossiles pour la génération d'électricité avec plus de 60% venant du gaz et le reste du charbon. D'autres pays de l'ASEAN font face à un semblable déséquilibre.


''Il est possible qu'on en reparle plus tard,'' a dit la source du gouvernement qui a refusé de décliner son identité en raison de la sensibilité du problème.

Singapour en est aux premières étapes pour envisager la manière dont l'énergie nucléaire pourrait s'incorporer aux autres énergies mais il semble improbable qu'elle construise une centrale sur son propre territoire.


Et aux Philippines, Fukushima a donné à réfléchir concernant les efforts pour faire revivre ''l'éléphant blanc'' du pays, la centrale nucléaire de Bataan, qui a été construite au début des années 80 mais n'a jamais fonctionné parce qu'elle repose sur une faille tectonique et un volcan (!!!????)

La centrale jamais mise en service de Bataan (qu'elle reste ainsi...)
Si le Vietnam peut poursuivre ses programmes, il sera l'un des premiers arrivants au club nucléaire depuis le meltdown du Japon. Cela peut aider à comprendre pourquoi des participants à la ''Réunion mondiale sur l'énergie nucléaire 2012'' à Hanoï à la fin du mois dernier semblaient plus intéressés par une rencontre au Vietnam. ''Je pense que le Vietnam est en bonne position parce qu'il le fait juste après Fukushima. Pas d'hésitation.'' a déclaré Lady Barbara Judge, présidente d'honneur de l'Autorité de l'Énergie Atomique Britannique qui s'est occupée de la conférence. 
Lady Barbara Judge (65 ans) en 2011, une "prêtresse" du nucléaire
Le gouvernement a signé des contrats avec le Japon et la Russie pour la livraison des réacteurs Ninh Thuan 1 et 2, bien qu'il n'ait pas encore décidé du type qu'il veut acheter.

Judge a dit que le Vietnam représenterait une importante chance pour ces deux pays de mettre en vitrine leurs produits. Mais pour en arriver là il faudra plus qu'une volonté politique. L'un des empêchements majeurs et celui qui probablement ralentira les choses au Vietnam est de trouver du personnel qualifié pour faire fonctionner les réacteurs et les réguler.

''Pour faire fonctionner une centrale nucléaire, il faut que les personnes qui en sont chargées aient entre 15 et 20 ans d'expérience suivies de seulement 15 ou 20 ans de travail. On ne peut pas vraiment accélérer ces impératifs,'' a dit Richard Clegg, directeur mondial du nucléaire au Lloyd's Register. 


Il existe un principe dans l'industrie comme quoi chaque réacteur nécessite environ 15 inspecteurs. Les responsables techniques vietnamiens comprennent l'enjeu. La date de démarrage de 2020 ''est vraiment difficile pour nous aujourd'hui'', a dit Pham Minh Tuan, directeur adjoint du projet Ninh Thuan.

Et le souhait d'avoir une proportion de 20 à 25 % de nucléaire pour toutes les énergies consommées d'ici 2050 ?  ''C'est un but très ambitieux'' a-t-il répondu.



SOURCE

Traduit par Hélios

15 commentaires:

  1. En Thaïlande aussi ils veulent foutre un truc du genre EPR!

    J'ai remis les commentaires sous les billets, c'est quand même mieux comme ça... :-°

    RépondreSupprimer
  2. Les commentaires sous les billets, OK, en espérant que le bug de blogspot soit réparé.
    Nous verrons si VJ et Korrigan peuvent en poster.

    EPR en Thaïlande ? Tu as un lien ?

    RépondreSupprimer
  3. J'ai trouvé ce lien pour l'histoire des commentaires "imbriqués". Tu pourras jeter un oeil, pour voir si tout est OK ?

    RépondreSupprimer
  4. Oups, oublié le lien :
    http://bloggercode-blogconnexion.blogspot.com/2012/01/les-commentaires-filetes-imbriques.html

    RépondreSupprimer
  5. Bah, ils peuvent programmer ce qu'ils veulent, on change de dimension cette année :))

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. que veux tu dire par là Véhuiah?

      Supprimer
    2. Que la Terre s'en va (qu'on le veuille ou non) et qu'on va bien devoir l'accompagner.

      Supprimer

    3. J'ai tellement envie que tu aies raison... Sur le synchronomètre, calendrier de la paix basé sur les mayas, on voit quelques soucoupes dans le décors de la dernière vignette. Les EMV's décrits par James Horak et Norman Bergrun, le conseil d'Andromède et Tolec (exopolitic.com - Albert L. Webre ), les Alliés de l'Humanité - Marshal Vian Summers et une évidente distorsion de compréhension de la vie par notre population terrestre en deux camps, tout pousse à croire, et à préparer mentalo-activement l’Évolution.
      PAMdéther

      Supprimer
    4. Ca en fait des références, dis-moi ! J'ignore la véracité de tout ceci. La seule chose que je peux te dire, c'est de n'attendre aucun sauveur extérieur. La préparation est personnelle et intime à chaque être. Elle consiste pour beaucoup à accepter de se voir tel que l'on Est, et pas tel qu'on croit être. "Il y aura des grincements de dents"...

      Supprimer

    5. Oui, c'est aussi le message de MVS et nos alliés. Rien de gratuit, rien de plus sûr que la connaissance intérieur intime (accès akashique?); on disait aussi: aide-toi et le ciel t'aidera, et il me semble que l'on est encore dans les mêmes "limbes"(favorables).
      D'autre part, tel que l'on est, ok, mais en visant sans complexe la perfection, histoire d'avoir de la marge...
      Sinon pour la validité des réalités annoncées dans les références, et bien beaucoup de ces gens étaient à des postes clé dont on ne remettait pas en cause les décisions, observations et ... budjet$(ssss). Et soudain, quand ils décident qu'il suffit avec ces silences plus ou moins militaro-finanço-économicoscientifiquo-.... et qu'ils se mettent à parler, on doute.
      Or, on n'a pas le niveau en général, et même si on l'a, la claque est rude quand on relie tous les points du puzzlabyrinthe. Ce qui demande un énorme travail personnel, dit homework, que peu ont le loisir de pratiquer, avec cet esclavage par tous les bouts...
      Mais bon, courage, ça vaut le coup, et ça me parait la seule solution avec une version pacifique.
      PAMdeTerre

      Supprimer

    6. AÏE
      http://sincedutch.wordpress.com/2012/02/05/252012-russian-nuclear-power-plant-burns-moscow-beware/
      Et il y a d'autres cas "TROUBLANTS"
      que je vous laisse consulter sur:
      http://enenews.com/

      Et pour après, trouvez un bon site du style in5D.com pour quelques yogas réanimateurs...
      Amitiés et compassion
      PAM2/3

      Supprimer
  6. J'ai l'impression que Lady Barbara Judge s'est pris une explosion atomique en pleine poire !
    vu sa tronche !
    et elle veut pas rester seule dans cet état !

    RépondreSupprimer
  7. Sans oublier que le nucléaire civil ne va pas sans la bombe.C'est à tel point qu'on est en droit de se demander si le premier n'est pas qu'un alibi pour justifier la seconde.

    Tout ça promet un avenir radieux !

    RépondreSupprimer

Les commentaires à visée publicitaire sont supprimés.