Bistro Bar Blog



Je rappelle que les commentaires en "anonyme" ne sont plus publiés.... Inscrivez votre nom dans le déroulant à la rubrique Nom/URL.

mardi 7 février 2012

Japon, 7 février 2012

Je traduis d'autres sources d'infos, sur Enenews, poste dès que possible. Revenez sur ce même article plus tard.

Pas de nouvelles d'Ultraman depuis avant-hier soir. J'espère qu'il n'a pas fait de rechute de sciatique qui l'avait cloué au lit il y a quelques semaines.

Mochizuki (de Fukushima Diary) a fait une nouvelle vidéo. Je vais la traduire. Je vais aussi chercher ailleurs sur les journaux japonais traduits en anglais.

A très bientôt.

Voici la traduction de la vidéo de Mochizuki du 6 février. Le langage est du langage parlé qui a été écrit, donc j'ai traduit au mieux (et que personne ne me dise qu'il y a un mot qui est mal traduit d'après ce qu'on entend sur la vidéo, je fais au mieux). La synchronisation est incorrecte :


IAEA

Un enfant japonais a évacué vers l'Australie, mais il a été persécuté parce qu'il disait que le Japon contaminait la terre entière.
Je l'ai entendu de mon ami, je ne sais donc pas si c'est vrai ou pas.
Mais que ce soit vrai ou non, en réalité les japonais deviennent parano. Je leur dis toujours qu'ils sont très mal à l'aise. Je suis un peu embêté par le nationalisme bizarre qui apparaît au Japon. Maintenant les japonais sont si isolés et  impuissants.

En réalité le nucléaire n'est pas une chose du style, TEPCO est mauvais, le gouvernement japonais est mauvais ou autre chose. Le gouvernement japonais, les gouvernement américain, la France, l'Angleterre, ils sont tous ligotés par l'industrie nucléaire.
L'Australie ou d'autres pays exportent des ressources naturelles comme l'uranium, le Japon ou d'autres pays fabriquent des armes nucléaires et de l'électricité en tant que produits dérivés et ils en mettent dans des balles pour tirer en Irak ou dans d'autres pays. Le corps des enfants leur sert de poubelle. 

On m'a demandé hier à la radio si je pensais que l'IAEA était trop paresseuse, s'ils accomplissaient leur devoir ou pas, mais je pense qu'ils sont vraiment travailleurs. Ils sont les représentants au visage enjôleur du monde de l'industrie nucléaire. Ce sont des magouilleurs. Leur job est de gommer toutes les preuves. Il n'y a pas que l'IAEA.
TEPCO met de l'acide borique dans le réacteur 2 aujourd'hui. La température continue toujours de grimper. Je pense personnellement que de la fumée sort du réacteur 4, mais de toutes façons, les japonais croient que le gouvernement japonais les préviendra pour évacuer quand le moment sera venu.

Aucune chance. J'en ai marre d'être déçu. Je ne peux toujours pas croire qu'autant d'adultes cultivés soient si naïfs.

Ils sont supposés avertir les gouvernements locaux quand cela dépassera les 80°, mais s'ils avertissent maintenant, ils auraient dû avertir en mars. Sortez de votre monde imaginaire.

Le gouvernement japonais veut que nous restions bien sages, en payant nos impôts et qu'on meurt tranquillement comme si rien ne s'était passé. Aucun autre gouvernement comme celui des US ou de l'Angleterre ou de la France ne nous aidera. Ils n'oseraient jamais critiquer le gouvernement japonais et tous les médias essaieront de tout cacher. Parce que c'est leur boulot. Qui va bousiller son propre travail ?
Donc ne croyez personne. Sauvez-vous par vous-même.
Mais plus les gens cherchent à évacuer, plus il sera difficile d'obtenir un visa. J'ai dû me battre aussi. Tous les pays se fermeront surtout pour les réfugiés japonais. Aujourd'hui personne ne connaît l'existence de réfugié de radiations et n'a aucune idée que les japonais RICHES partiront. Ils ne nous aident donc pas du tout, mais dans tous les cas, s'ils nous remarquent, ils essaieront de nous repousser encore plus.
J'ai reçu beaucoup de dons depuis deux jours. Je vous suis tellement reconnaissant mais si vous essayez de nous aider, cela voudra dire que vous être contre votre propre gouvernement.

Même les japonais sont filés. L'agence de l'énergie sous l'égide du METI (ministère industrie) a payé pour de la censure. Ils sous-traitent avec une société appelée ADK, qui est une société du groupe Dentsu, la plus grosse boîte de publicité du Japon. Ils nous observent sur Twitter, les blogs, les forums, les journaux, les magazines, les TV, les films et tout le reste.

D'après mes recherches, ça fonctionne de deux manières différentes. L'une est de ''craquer'' votre compte comme sur Twitter et le manipuler. Quand vous suivez une source alpha quelconque, ils l'enlèvent de votre liste peu importe le nombre de fois que vous la remettiez, et ils vous empêchent de twitter à nouveau, de répondre et parfois suppriment les articles. C'est une technique pour déranger.
L'autre manière est de payer des ''trolls'' à temps partiel. On en trouve partout comme des vers. Je pense que c'est inefficace mais certains sont vraiment démotivés et arrêtent de récupérer des informations. 

Même aujourd'hui, Fukushima Diary a été fermé (je confirme, hier soir, j'ai mis presque une heure à rouvrir son blog) et nous nous battons tout le temps pour enlever les trolls sur le tchat de la page d'accueil.
Ils ont appris que nous pouvons communiquer par internet, surtout sur twitter. Si quelque chose se passe plus tard, comme le réacteur 2 qui se met à bouillir ou la piscine du réacteur 4 qui s'effondre, je pense qu'ils fermeront internet au Japon.

Pour éviter la panique.

*********************************************************
Suite des infos 

De Bloomberg, via Enenews :
7 février, 4h18


TEPCO s'attaque à la menace d'une réaction nucléaire alors que la température augmente à la centrale de Fukushima

 
TEPCO a injecté de l'acide borique dans un réacteur de la centrale pour empêcher une réaction en chaîne accidentelle connue sous le nom de recriticité après que les températures se soient élevées la semaine dernière.
La température du réacteur n°2 était de 70,1°C à 6h aujourd'hui, selon une donnée préliminaire, a dit au téléphone Akitsuka Kobayashi, porte-paroles de la centrale. La lecture était à 72,2°C à 5h ce matin, et elle est en dessous des 93° qui sert à définir un arrêt à froid, ou état de sécurité du réacteur.
Depuis le 1er février, les températures du fond du réacteur 2 ont grimpé de plus de 20°C, selon les données de TEPCO, et le gouvernement avait annoncé le 16 décembre avoir atteint l'état d'arrêt à froid, 9 mois après l'accident nucléaire.
''Il était trop tôt pour dire que la centrale est hors de danger en décembre. Ils ont déclaré un état d'arrêt à froid alors que personne n'est sûr de l'emplacement du combustible fondu'', a dit Tetsuo Ito, chef de l'institut de recherche à l'université Kinki à l'ouest du Japon. ''un accident similaire va probablement se produire de nouveau.''
TEPCO a augmenté aujourd'hui à 4h24 le taux d'injection d'eau de refroidissement dans l'unité en passant de 10,5m3 à 13,5 m3 par heure. 


Dilemme
''TEPCO est en plein dilemme,'' a dit Ito. Comme TEPCO maintient l'injection d'eau à un fort taux, davantage d'eau radioactive va s'accumuler dans les soubassements des bâtiments de la centrale.
Environ 95.000 m3 , ce qui est suffisant pour remplir 38 piscines olympiques, d'eau fortement contaminée peut se trouver dans les soubassements, même après que la société ait traité plus de 220.000 m3 d'eau contaminée, selon les dernières estimations de TEPCO du 1er février.
TEPCO  a remplacé les canalisations de refroidissement le 26 janvier pour améliorer la fiabilité de l'équipement après les fuites d'eau causées par le gel, a dit aujourd'hui par téléphone Taichi Okazaki, porte-paroles de la société. Cela a pu faire qu'il n'y a pas eu assez d'eau à atteindre l'intérieur du réacteur, selon TEPCO.


Fuites d'eau
TEPCO a découvert au total 28 fuites entre le 28 janvier et le 3 février, selon l'exploitant. La température moyenne à Namie près de la centrale était en janvier de 0,5°C, comparativement avec les 2,1°C de moyenne entre 1981 et 2010, selon l'agence météo japonaise.
Pas de traces de xénon 135, qui est associé à une fission nucléaire, trouvées lors de l'échantillonnage de gaz du réacteur hier, a dit la société dans une déclaration par email.
En novembre, TEPCO a dit avoir détecté du xénon, signes de fission nucléaire, dans des gaz prélevés au réacteur 2, augmentant les craintes d'une augmentation d'émissions radioactives. TEPCO  a annoncé ensuite que le xénon était causé par une fission nucléaire ''naturelle'' et que la centrale n'était pas dans un état critique.


*************************************************
Enenews :

Titre: Article pour la presse
Source: Tepco
Date: 7 février 2012

Augmentation de la température au fond du RPV (partie supérieure du fond) à l'unité 2
[...]
6 février à  23h00 JST: 69.9°C
7 février à 05h00 JST: 72.2°C
**********************************************
Washington Post, via Enenews  (6 février) :


[...] une mine d'information par mail a été postée sur le site web de la NRC (commission de régulation nucléaire) [...]
“Cela peut vraiment devenir moche dans les prochains jours,'' a dit plus tard dans la journée un officiel de la NRC après qu'un rapport comme quoi TEPCO dégazait un  bâtiment de réacteur. [...]
Le célèbre physicien Richard Garwin, qui fait partie d'un groupe ad hoc de scientifiques rassemblé par le secrétariat de l'énergie, a proposé d'envisager une explosion contrôlée pour traverser le béton autour de la structure primaire en acier pour permettre à l'eau de refroidissement d'être appliquée depuis l'extérieur. Un des scientifiques de la NRC a  dit que c'était de la ''folie'' [...]
“Nous discutons maintenant sérieusement de l'utilisation de charges au voisinage du sommet – folie '' [a écrit Dana Powers, scientifique de haut niveau à la NRC. [...]
**********************************************
S'il vous plaît, partagez. Sauvez les enfants.


Le 5 février, j'ai mesuré les radiations autour d'un collège de Kashiwa, à Chiba.


Le moniteur indique 0,29 microsievert/h dans l'air à hauteur de poitrine, 6,20 microsieverts/h sur la route près d'un parking de vélos pour les étudiants.


L'endroit de la mesure est approximativement à 200 km de la centrale de Fukushima, et à 25 ou 30 km du centre de Tokyo.


L'instrument de mesure est fabriqué en Ukraine, ECOTEST MKS-05.




Allez lire les derniers bulletins d'info sur Gen4 (qui résument l'ensemble) :
http://www.gen4.fr/blog/
 

3 commentaires:

  1. Cette photo des deux renards m'est très familière HaHaHa!
    Est-ce un clin d'oeil anonyme que tu me fais???
    C'est un close-up d'une photo qui me fut postée sur mon mur perso par une des admins de F311W, que j'ai partagée seulement sur Fukushima 311 Watchdogs et sur C.A.N. Coalition Against Nukes où tu dois certainement être membre...Ne croyant pas à une possible telle coincidence...
    J'aime beaucoup ton blog, que je visite souvent, excellent travail!
    Amitié Solidaire et Antinucléaire,
    D'un Renard

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. J'ai trouvé cette adorable photo sur un PPS d'animaux.
      Tant mieux si c'est un clin d'oeil, mais il est bien malgré moi.
      Tu peux donner en clair le lien des blogs mentionnés ci-dessus ?
      Cordialement.

      Supprimer

Vous êtes priés d'inscrire un pseudo pour commenter. Merci.