mercredi 29 février 2012

Japon, 29 février 2012

Depuis le mois d'avril 2011, où j'ai commencé à traduire tous les jours les précieuses informations d'Ultraman, je me rends compte que cela me prend beaucoup de temps. Comme je le disais en commentaire, ce n'est pas le fait de traduire qui me gêne, car j'aime bien le faire, mais ce sont mes matinées entières qui y passent, au détriment d'autres informations ou autres traductions. J'ai heureusement l'aide de Caralmera que je sollicite et qui accepte en plus de son travail de faire des traductions diverses que je révise avant de les poster et celle de Chantalouette qui a été occupée à une formation et un stage et qui reviendra bientôt sur le blog.
Ce que j'ai donc décidé, est de faire un résumé d'informations diverses en provenance de plusieurs sources. Cela me demandera de faire les traductions uniquement dans ma tête, sans avoir à transcrire.
Selon le cas, il y aura sûrement parfois des articles entiers traduits, car ils me sembleront justifier une traduction intégrale. Et vous, lecteurs, passerez moins de temps tous les jours sur de longs articles.

Voilà donc mon résumé d'infos pour aujourd'hui, 29 février :

Ultraman :

- L'administration Obama a décidé de faire des coupes sombres dans le budget de la NOAA concernant le réseau de bouées utilisées pour l'alerte aux tsunamis. Tout cela pour faire une économie de 4.6 millions de dollars...Les bouées hors service ne seront pas remplacées.


- Une commission d'enquête privée a sorti un rapport diffusé par l'AP (Associated Press) japonaise, pour établir la part de responsabilité de TEPCO dans sa conduite au moment des jours critiques de la centrale de Fukushima, en particulier le 15 mars après les explosions.
Extrait : 

''Le président de TEPCO à l'époque, Masataka Shimuzu, a appelé le PM Kan le 15 mars et a dit qu'il voulait abandonner la centrale et que l'équipe des 600 ouvriers s'enfuie. Cela aurait déclenché une spirale infernale, d'une beaucoup plus grande libération de radiations.

Un groupe de 50 ouvriers fut finalement capable de remettre la centrale sous contrôle.
TEPCO, qui a refusé de prendre part à l'enquête, a nié avoir planifié l'abandon de Fukushima Daiichi. le rapport note la dénégation, mais dit que Kan et autres responsables avaient compris clairement que TEPCO avait demandé à partir.''



- Le ministère de l'agriculture japonais va autoriser la culture du riz cette année dans presque toutes les régions de la préfecture de Fukushima. 

Seules les zones dont le taux de radiations dépassait 500 becquerels par kilo l'année dernière ne seront pas cultivées. À partir du 1er avril, le seuil a été ramené à 100 becquerels par kilo.
La culture sera autorisée du moment qu'un test soit fait sur chaque sac (60 kg) après récolte.

***********************************************************

Fukushima Diary :


- Après investigation dans le réacteur 2 à l'aide  du robot Quince le 27 février, TEPCO a déclaré que la radioactivité était beaucoup trop importante pour que des humains puissent y travailler. Ils y ont détecté entre 127 et 220 µSv/h.
- Le gouvernement de Fukushima va utiliser du bois contaminé pour la construction de matériaux.
- Toutes les rivières importantes de Kanto, où sont habituellement pratiquées les pêches à la truite et à l'omble, sont contaminées.
- Un membre de la société de l'énergie atomique japonaise a été retrouvé mort dans la rue. C'était un spécialiste des séismes et il devait participer à une conférence sur la prévention des catastrophes.


**********************************************************

Enenews :

Les niveaux de contamination radioactive en provenance de Fukushima sont tombés largement depuis l'accident mais deviendront chroniques et dureront pendant de nombreuses années.
(...) Didier Champion, qui gère les crises à l'IRSN a dit : ''Aujourd'hui et pendant de nombreuses années, nous aurons une situation de contamination chronique et durable de l'environnement.''
(...) Il y a des risques d'exposition chronique à faible dose, et sans précautions cela se renforcera avec le temps'', a-t-il averti.
L'IRSN  a dit que l'impact à long terme sur les populations civiles  et sur les ouvriers urgentistes et les employés des centrales n'est pas clair.

2 commentaires:

  1. Chère Hélios,
    je trouve que c'est une très bonne initiative.
    Merci encore pour ton formidable travail quotidien, mais n'oublie pas de penser aussi un peu à toi de temps en temps ;-)

    Et tu sais que tu peux compter sur moi dès que tu as besoin.
    Bien à toi

    Caralmera

    RépondreSupprimer
  2. Une petite erreur d'unité concernant Fukushima Diary, ce sont des mSv/h et non des µSv/h.
    (liens : http://fukushima-diary.com/2012/02/220-msvh-in-reactor2-human-cant-work/ ou http://www.tepco.co.jp/en/nu/fukushima-np/images/handouts_120228_04-e.pdf)

    RépondreSupprimer

Les commentaires à visée publicitaire sont supprimés.