lundi 20 février 2012

Japon, 20 février 2012

Aujourd'hui je poste mon deuxième courrier pour la maison Asako. 
 
Lu sur "The Extinction Protocol" :

Volcans du Japon : le Sakurajima au sud du Japon a subi une très forte explosion et le Mt Fuji ("Fujisan") donne des signes de réveil.

Dans plusieurs pays d'Europe (Grande-Bretagne, Hollande, Allemagne, France) des agneaux et des veaux naissent avec des malformations et meurent juste après. Les médias rapportent que ce serait un virus !!! Jamais entendu parler de virus qui entraînait des malformations.

Le Canada nie le statut de réfugiée à une femme japonaise demandant asile

L'article du Calgary Sun citant le Toronto Sun ne dit pas pourquoi le bureau d'immigration a refusé la demande de cette femme. L'article donne simplement la liste des demandes de cette femme :

La demandeuse a eu peur des risques d'exposition aux radiations
Elle n'a pas été convaincue par l'assurance du gouvernement japonais concernant la sécurité radioactive
La demandeuse a eu peur d'être victime des risques encourus par la catastrophe aussi bien naturelle que créée par l'homme
Le risque est caractérisé comme étant largement répandu au Japon
Comme le bureau d'immigration doit réfuter la demande de la femme pour confirmer la validité de ses déclarations, la position du bureau pourrait être :
    Il n'y a pas de risque d'exposition aux radiations ; Les assurances de sécurité par le gouvernement japonais sont suffisamment crédibles ; C'était une catastrophe naturelle ; Le risque d'irradiation n'est pas largement répandu au Japon.
Ce ne sont que des suggestions de ma part, et on peut me reprocher de faire du sensationnalisme.
L'article dit qu'elle fait partie de la centaine de japonais cherchant refuge dans d'autres pays depuis le 11 mars.

En revanche, l'association médicale canadienne a publié un article fin décembre fustigeant le gouvernement japonais pour avoir menti aux citoyens sur les risques provenant des risques de l'accident nucléaire, avec des conséquences graves pour la santé :

Une ''culture de la dissimulation'' et des efforts inadéquats de nettoyage combinés pour laisser les japonais exposés à des risques sanitaires ''inconscients'' neuf mois après la fusion des réacteurs nucléaires de la centrale de Fukushima, déclare un expert de santé.


Je suis sûr que l'association médicale canadienne a exagéré...

Des lycéens de Tohoku au Premier Ministre Noda : ''Nous voulons une maison du Souvenir pour la catastrophe du 11 mars''
Ils veulent aussi un environnement sécurisé pour les bénévoles. Parlent-ils des bénévoles de la décontamination ? 

Avenir sinistre.

D'après le Nico Nico News, citant Jiji Tsushin (dont le lien disparaît rapidement, 19 février) :

Le premier ministre Noda a rencontré le matin du 19 février 8 lycéens venant de 6 préfectures de Tohoku. Les étudiants ont délivré un message au premier ministre pour demander la participation de lycéens à la restauration pour la catastrophe du 11 mars. Le premier ministre leur a donné une phrase d'encouragement en disant, ''Cela me fait chaud au cœur de savoir que la prochaine génération de Tohoku pense passionnément à une restauration. Une restauration aura besoin de l'énergie de la jeune génération.''

Les lycéens ont demandé un environnement sécurisé pour les bénévoles et la construction d'une maison du souvenir pour se rappeler les leçons apprises de la catastrophe du 11 mars. Concernant cette requête, le premier ministre a répondu, ''Certains parmi vous ont-ils des amis qui ne peuvent continuer leurs études à cause de la catastrophe ? J'en suis très consterné. Nous allons préparer des bourses pour de tels étudiants.''
 
NHK rapporte le même événement, et cite l'un des étudiants d'Iwaki comme suit :
La production de Fukushima peut être consommée sans danger, mais cela établit une discrimination en raison de l'accident de la centrale. Je veux que ce problème soit résolu rapidement.''
Je pense qu'il n'est pas venu à l'esprit de cet étudiant qu'il y a des choses appelées matériaux radioactifs partout autour d'eux qui viennent de la centrale. Je ne sais pas où il a pris l'idée que les consommateurs qui refusent d'acheter les produits de Fukushima qui peuvent être contaminés, est une discrimination.



Le parcours du Pr Yukio Hayakawa avec son dosimètre à Nagareyama-Kashiwa, dans la préfecture de Chiba

Les taux de radioactivité restent élevés à Kashiwa dans la préfecture de Chiba. C'était là que 450.000 becquerels/kg de césium radioactif avaient été décelés dans le sol près du fossé d'un espace public au milieu de la ville. Il y a une étrange collaboration (à mon sens) entre la ville et les bénévoles pour la décontamination de la ville.

Avant l'accident de la centrale, le taux de radiation naturelle n'a pas dû être plus élevé que la moyenne de Chiba, qui était de 0,03 microsievert/h. Aujourd'hui, comme le montre le parcours du Pr Hayakawa, c'est dix fois plus élevé à de nombreux endroits. Contrairement à la croyance de certains japonais qu'il n'y a pas eu de panache dirigé vers le sud ayant traversé Ibaraki vers Chiba, Tokyo et Kanagawa, ces taux élevés de Kashiwa sont la preuve que le panache est vraiment venu.

*****************************************************
Ultraman propose des photos (captures d'écran) provenant d'un film tourné à la centrale par des journalistes. D'après ce que j'ai compris, il y aura bientôt une diffusion du film.

Pour voir les photos, allez ICI et ICI.

5 commentaires:

  1. bonjour à tous,

    52 réacteurs sur les 54 que compte le Japon seront suspendus. Sept des neuf compagnies régionales nippones n'auront plus aucun réacteur actif.

    ...

    Les deux unités qui resteront en fonction doivent en outre aussi être arrêtées d'ici au mois de mai au plus tard

    ...

    "Le ministre nippon de l'Industrie, Yukio Edano, a reconnu que le Japon pourrait n'avoir plus aucun réacteur nucléaire en activité cet été et prévenu qu'il ne pouvait s'engager sur un calendrier pour la réactivation des tranches stoppées. «Nous devons dès lors prendre des dispositions au cas où plus aucune centrale nucléaire ne serait exploitée dans les prochains mois et surtout lors des pics de consommation estivaux».

    ..."

    http://www.20min.ch/ro/news/monde/story/La-quasi-totalite-des-reacteurs-a-l-arr-t-14237168

    bises, Cat

    RépondreSupprimer
  2. http://www.leparisien.fr/environnement/des-singes-cobayes-a-fukushima-20-02-2012-1869398.php

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Bande de barbares !

      Sacrifier ces animaux ne servira à rien de toutes façons, c'est juste pour une expérience scientifique. Des contrôles ont déjà été effectués.
      Je suis révoltée. Sacrifice total.

      Supprimer

    2. Des news en français, pointues
      00 - L'Autre Monde du 13 février 2012 - L'intégrale

      http://www.youtube.com/watch?v=Yj2ZL4tsf0k

      Pour te reposer un peu Hélios...

      Supprimer

Les commentaires à visée publicitaire sont supprimés.