mardi 14 février 2012

Japon, 14 février (suite)

Seiichi Nakate sur l'accident nucléaire du 11 mars : ''On ne nous a rien dit, la dissimulation et la désinformation sur la sécurité ont englouti Fukushima''

M. Nakate est le directeur du ''Réseau de Fukushima pour la protection des enfants contre les radiations''. Il a fait une conférence, une de la série, le 17 janvier à Sapporo, préfecture d'Hokkaido. Il a dit qu'il était parti à Hokkaido de lui-même, Fukushima étant aujourd'hui presque oublié par les habitants du Japon.
La suite provient de sa conférence compilée par les gens qui la regardaient en direct.

''Ce qu'il se passe aujourd'hui à Fukushima : ce qu'il s'est passé pour les enfants de Fukushima, où le niveau de contamination dépasse de loin celui de l'accident de Tchernobyl ? Quelle est la part de responsabilité des adultes ?''


Revenant sur l'accident nucléaire du 11 mars :

Le 13 mars, le niveau de radiations était si anormal que même un dosimètre portatif pouvait le dire. Le ministère de l'éducation et de la science possède un laboratoire de recherche nucléaire et il y a des spécialistes qui mesurent les radiations. Ce sont des cracks en science nucléaire, franchement, qui ont mesuré les niveaux de radiations et publié les résultats sur leur page d'accueil. Mais nous ne savions pas ce que ces chiffres signifiaient. Ils étaient des centaines, voire des milliers de fois plus élevés que la normale.
Selon NHK, le ministère de l'éducation a mesuré 333 microsieverts/heure à Akougi dans le district de Tsushima de Namie-machi. Les niveaux normaux étaient de 0,03 à 0,06 microsievert/heure. 1 millisievert en 3 heures, 8 millisieverts en une journée, et en 3 jours cela aurait dépassé la norme actuelle pour une évacuation [20 millisieverts]. En restant une semaine, on aurait atteint le niveau qui ''affecterait la santé immédiatement''. Un niveau où même les ouvriers de centrale nucléaire ne sont pas exposés.

Un car de surveillance avec un bon équipement est arrivé et a mesuré les niveaux de radiations. Les habitants ont continué à vivre là, ne sachant rien. Le district de Tsushima de Namie-machi est situé à environ 30 km au nord-ouest de la centrale, et de nombreuses personnes à l'intérieur d'un rayon de 20 km ont évacué après qu'un ordre ait été donné le 12 mars. Ils étaient supposés avoir échappé aux radiations, mais ils ont fini par être irradiés plusieurs dizaines de fois plus.

(en montrant une carte) Ces montagnes d'Abukuma ont agi comme un brise-lames [contre les matériaux radioactifs]. Mais la vague du 15 mars a franchi les montagnes, et une grande quantité de matériaux radioactifs a atteint Nakadori [le tiers du milieu de Fukushima], des régions où circule le train à grande vitesse Shinkansen, la ville de Fukushima et de Koriyama. Puis la dissimulation et la désinformation ont complètement englouti Fukushima. On n'a pas dit la vérité aux habitants.
Les gens vivaient normalement. L'information était cachée, et une désinformation sur la ''sécurité'' a inondé Fukushima, entraînant encore plus d'exposition aux radiations pour les habitants. Pour être honnête, les habitants voulaient qu'on leur dise ''C'est OK, ne vous en faites pas.'' Ils ont fait tout ce qu'ils ont pu pour trouver des informations qui iraient dans le sens de la ''sécurité''. Voilà comment cela s'est passé. Je pensais que nous avions besoin d'une vraie information.

(L'article continue)

Il est parfaitement compréhensible que les habitants de Fukushima veuillent une assurance des autorités les premiers jours après l'accident. Tout le monde le voulait. Ils ont voulu croire la phrase de Yukio Edano, le secrétaire en chef du gouvernement et porte-paroles de l'administration Kan, quand il a dit à la nation ''Il n'y a pas d'effet immédiat sur la santé''. Aujourd'hui nous savons tous qu'il voulait juste dire que les niveaux de radiations n'allaient pas causer un empoisonnement aigu aux radiations. 


Après tout, pendant plus d'un demi-siècle, la majorité des japonais a cru que l'énergie nucléaire était sans danger et que le Japon était à la tête du monde grâce à un usage pacifique de l'énergie atomique. Malgré l'accident de Fukushima, la majorité le croit encore, avec cette fois la désillusion supplémentaire que l'énergie nucléaire est nécessaire pour protéger du réchauffement climatique.

Ceci mis à part, je me demande si le gouvernement américain, l'armée ou la NRC avait quelque chose à dire à leurs contreparties japonaises sur la manière dont les autorités japonaises n'ont pas informé les japonais concernant la catastrophe et le danger d'une exposition aux radiations. Ils ont soulevé la question sur la manière dont le gouvernement japonais a géré l'accident de la centrale. Comme ils avaient accès à SPEEDI depuis le début, grâce à Jerome Ryan, deuxième secrétaire de la section politique de l'ambassade US à Tokyo, ils auraient dû connaître les niveaux de radiations extrêmement élevés des grandes zones en dehors du voisinage immédiat de la centrale, et savoir que les gens continuaient à vivre à des endroits comme Namie-machi et Iitate-mura, qui ont enfin été désignés comme zone planifiée d'évacuation fin avril.

Je me demande s'ils ont été d'accord sur les dissimulations et les mensonges concernant la sécurité.

4 commentaires:

  1. Jungle belge:

    Nous n'avons que peu idée du véritable potentiel de la terre...

    Démonstration aux Jardins des fraternités ouvrières de Moucron:

    (Loin des tableaux Excells... ;)


    http://www.youtube.com/watch?v=P831hBMJB_w

    RépondreSupprimer

  2. Des crops, orbs, merkaba, supervawe2012..?
    En voilà un, Pane Andov, qui a trouvé la source d'énergie qui nous sauvera du futur. Excellent dans tous les recoins...
    http://www.youtube.com/watch?v=EuanAyy5whA&feature=related
    Il y a 7 vidéos en anglais facile et celles ci dans le même genre, traduites
    http://www.youtube.com/watch?v=frz-_6uS6x8&feature=related

    A FAIRE TOURNER(!!!)D'URGENCE, svp

    RépondreSupprimer
  3. Bonsoir,

    Ils viennent nous aider ... nous sommes peut être un garde manger a l'air libre ... comme les poulets de Bresse.


    Ne sait pas. En fait, si! Mais ce n'est que mon impression. Je la garde ... Impression ne veut pas dire savoir.

    Belle soirée, Léa.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Y° Léa
      Y a des deux, parait-il donc. Mais à nous de merkaber au moins déjà seuls... avant de faire ce joli bouquet de fleurs et de fruits de vie. Pour ça quasi toutes les sources sont d'accord. Pane Andov semble, après un super boulot de déduction, assez sûr de son coup. Et vu les formes occasionnelles des orbs-Rods-ovni je veux bien croire qu'il y a assurément du vrai la dessous/dessus. Hyper-géométrie spatiale. Les photos de la Super Vague d'Energis sont... br^lantes et implacables. Sortez la crêmàcrâmer c'est pour Décembre, 10 mois pour mettre au monde une bonne pratique qui pourra déborder sur la planète et englober nos chers cétacés, c'en est trop.
      http://www.sott.net/articles/show/241484-Rare-Spectacle-Whales-Dolphins-Play-in-Hawaiian-Waters

      Supprimer

Les commentaires à visée publicitaire sont supprimés.