mercredi 29 février 2012

Discours d'une jeune japonaise de 15 ans

Ayumi (Tokyobrowntabby)  a posté avant-hier cette vidéo :


Présentation de sa vidéo :


Cette vidéo est le discours de Melle Kokoro Fujinami lors d'un rallye anti-nucléaire au parc Yoyogi de Tokyo le 11 février 2012, où environ 12.000 personnes ont participé.

Kokoro, âgée de 15 ans, est une chanteuse japonaise, une personnalité de la TV et un auteur, qui s'est montrée active dans le mouvement anti-nucléaire depuis le 11 mars. 
 
La chanson à la fin de son discours est nommé ''Furusato'', ce qui veut signifie ''Patrie'', une chanson très aimée au Japon. Depuis le 11 mars elle a une signification spéciale pour les japonais autour du monde : pour ceux qui vivent au loin et ne peuvent revenir chez eux... pour ceux dont les maisons ont été emportées par le tsunami... pour ceux qui ont perdu leurs proches dans la catastrophe... pour ceux qui sont obligés de quitter leur maison à cause des radiations. Et pour ceux d'entre nous au Japon qui avons par chance échappé à de telles tragédies, cette chanson est un rappel du fait que les paysages qui semblent identiques au passé ne sont plus du tout les mêmes. 
 
Traduction des paroles de la chanson par le blog EX-SKF. Traduction du discours et sous-titrage par tokyobrowntabby.

 Ma traduction du discours :

Bonjour, tout le monde, je m'appelle Kokoro Fujinami.
Cela fait presque un an qu'il y a eu le grand tremblement de terre de l'est du Japon.
Depuis le 11 mars mon sens des valeurs a fortement changé.
Le gouvernement et les médias ont minimisé les graves conséquences de l'accident nucléaire, même si c'est une immense catastrophe qui restera dans l'histoire humaine.
Des normes de radiations très laxistes ont été fixées pour protéger l'économie, même si l'inspection des aliments ne se fait que partiellement.
Une campagne nationale irresponsable pour un ''soutien en mangeant'' est en cours, dans laquelle la vie humaine ne pèse rien.
Je pense que cette situation est vraiment effrayante.
J'ai été bouleversée de découvrir que le Japon est ce genre de pays.
Je pense que le Japon fait face à une profonde crise historique.
Dans ce petit pays, dans ce pays sismique, nous nous retrouvons avec 54 réacteurs nucléaires.
Ils ne sont pas des symboles de prospérité. Ce ne sont que des bombes à retardement.
Si un gros séisme se produisait à nouveau, et si une autre centrale nucléaire explosait, ce serait sûrement la fin de ce pays.
Je ne veux absolument pas vivre avec des bombes qui risquent d'exploser à tout moment.
Nous avons de belles montagnes et des rivières et des mers et des villes historiques.
De délicieux produits de la mer et des montagnes.
Nous ne devrions jamais recréer un autre Fukushima dans notre pays.
Nous ne sommes après tout que de fragiles créatures.
Nous ne pourrons jamais vaincre la Nature, même en essayant de toutes nos forces.
C'est une grande erreur de penser que la race humaine peut tout contrôler par les avancées scientifiques.
Nous vivons dans la nature et nous ne pouvons jamais la transcender.
Je pense que c'est un acte d'orgueil humain démesuré de regarder la nature de haut et de construire plein de centrales nucléaires dans un pays si sismique.
Je pense que ce n'est pas ''Nous avons été soutenus par les centrales nucléaires, mais ''nous, peuple ignorant, avons soutenu les centrales nucléaires.''
Beaucoup de gens disent que nous avons besoin des centrales nucléaires pour ne pas ruiner notre économie.
Mais il me semble que notre économie a été ruinée parce que nous avons des centrales nucléaires au Japon.
Je pense qu'il est temps maintenant de redéfinir ce qu'est le vrai bonheur et la vraie richesse.
C'est toujours le public, les gens fragiles et les enfants qui souffrent à la fin.
Le pouvoir de chacun de nous peut devenir une grande force.
S'il vous plaît protégez l'avenir de nos enfants et l'avenir de notre pays.
Pour finir, je veux terminer mon discours d'aujourd'hui par la chanson ''Furusato'' ( patrie).


5 commentaires:

  1. Hélios,

    Excuse moi, j'ai vraiment du mal a commenter sur ce sujet, très grave.

    Mes pensées vont aux enfants ... aux petits.

    Je crois que si je pouvais assister a une réunion d'information, avec tout les bla bla bla mensongers débités par les dirrigeants,et exploitants des centrales, il faudrait que quelqu'un me serre de très près, parce que ma forte envie de leur balancer mes pompes à la figure ne louperait pas.


    Gros bisous. Merci pour le remarquable travail que tu fais.

    Léa.

    RépondreSupprimer
  2. OUI
    Des pompes, des futs, des iles...

    RépondreSupprimer
  3. Bonjour,

    je découvre votre blog, je trouve super, d'avoir un oeil sur le japon, je suis trés atristé par ce qui c'est passé la bas.

    et je ne comprend comment nos media francais ne s'y interresse pas plus ?

    aprés avoir vue les maisons, plutôt les village entiers englouti par le tsunamie, j'aimerais savoir comment les gens font avoir une v

    RépondreSupprimer
  4. D'accord avec hanonyme de 5h29.
    Il me vient des envies de violence contre ces harrogants qui ont la prétention de tout contrôler.
    N'ont-ils pas de famille, pas d'amis pour se voiler la face
    Honte à eux.

    RépondreSupprimer
  5. http://www.youtube.com/watch?v=As41kt1EwJc

    RépondreSupprimer

Les commentaires à visée publicitaire sont supprimés.