samedi 25 février 2012

Chemtrails et vaccins


Je ne sais pas s'il faut prendre au pied de la lettre cet article qui dévoile un but monstrueux, mais on des indices un peu partout du programme des élites pour le dépeuplement de la terre.

D'abord les Guidestones de Georgie, ces fameux piliers où sont inscrits les commandements pour l'avenir de l'humanité qui doit être réduite à 500 millions d'individus (voir ma traduction ICI).
Ensuite, je pense au film "Contagion" qui est sorti l'année dernière (le 9/11).
Enfin on a l'écho du discours de Bill Gates (le "Sperminator"), que j'ai posté hier.
Cet article soulève quand même bien des interrogations. Qu'en pensez-vous ?

Voici ce que je viens de traduire :

Chemtrails et dépeuplement – Un "insider" parle

Donc vous n'avez pas encore compris le lancement du programme d'additifs dans l'air qui est pratiqué par le gouvernement. Je vais vous donner quelques pistes, mais d'abord je vais vous parler un peu de moi. Je suis un scientifique du gouvernement à la retraite, titulaire d'un diplôme d'études supérieures dans des disciplines liées à la santé. Je n'utilise pas mon vrai nom par crainte de représailles, soit contre moi, soit contre des membres de ma famille. J'essaie toujours d'acheminer mes communications par e-mails de manière à ce qu'elles semblent venir d'une autre source, habituellement de quelqu'un quelque part au gouvernement. J'utilise parfois les ressources internet d'une bibliothèque municipale – peu importe que je cache mon identité réelle et embrouille ceux qui ne veulent pas que ce type d'information en ma possession tombe entre les mains du public.

J'ai un petit cercle d'amis qui sont, ou étaient, dans des positions-clé au sein de nos agences militaires et du gouvernement. Ce ne sont pas des employés de très haut niveau, mais des scientifiques et analystes à mi-chemin du sommet, en situation de pouvoir assister jour après jour aux activités en cours, chargés de mettre en œuvre les détails, mais qui ne sont jamais totalement étrangers aux projets. Chacun de mes contacts a pu m'apporter une pièce du puzzle, mais séparément, aucun d'eux ne comprend toute l'histoire. Je vais vous parler des pièces que j'ai rassemblées jusqu'ici. Mais je dois admettre que cette information m'effraie parce qu'il n'y a aucun endroit où je puisse aller. Ce que je suis supposé faire – écrire à un membre du Congrès ? - Je pense que ce serait comme signer mon arrêt de mort.

Toute cette question des chemtrails est liée au plan d'abaissement de la population mondiale à 450-500 millions – à commencer par les US. Pourquoi ? Les habitants des US sont les seuls ayant la moindre chance d'arrêter ceci. C'est à dire, s'ils étaient au courant. C'est pourquoi les US doivent être les premiers. Vous devez comprendre que l'élite mondiale convoite les US pour sa diversité géographique – et elle adorerait faire revenir ce pays à la condition qui était la sienne avant que Christophe Colomb n'y mette le pied, mais bien sûr sans les autochtones américains cette fois.

Il se peut que vous ayez entendu parler de plusieurs parcs nationaux qui ont été désignés comme biosphères mondiales – voilà le plan pour toute l'Amérique du nord, un parc naturel géant et un terrain de jeux qui sera dépourvu de ces ennuyeux êtres humains (qui seraient nous). Et ceux réellement impliqués dans ces épandages, ainsi que ceux qui prendront part au reste du plan, se trompent en pensant qu'ils seront épargnés, c'est à dire, autorisés à vivre et à rester sur ce continent comme gestionnaires et gardiens de cet vaste espace préservé. Je comprends qu'il faille prévoir au moins 150 à 200 personnes pour la maintenance. Mais il est probable que ces personnes ne seront pas américaines. Les responsables ne voudront pas risquer une révolte, donc les ouvriers seront probablement importés d'Europe et d'Asie.

Des rumeurs parcourent internet comme quoi les chemtrails font partie d'une sorte de programme secret du gouvernement fait pour protéger les US d'attaques biologiques futures. Rien n'est plus loin de la vérité. Le plan est de sensibiliser, ou conditionner, la population US à être décimée par la grippe A. Ces dernières années, les gens ont été encouragés à prendre des vaccins anti-grippe pour les protéger de souches en général non-mortelles qui circulent dans la population pendant la saison de la grippe. Chaque année le gouvernement US a imaginé quelles souches se répandraient de manière la plus probable. Ils semblent toujours bien supposer – n'est-ce pas ? Cette année, le gouvernement a protégé les gens avec un vaccin trivalent qui contenait un équivalent de la grippe A Pékin/262/95 (H1N1) et un A/Sydney/5/97 (H3N2). Il contenait aussi des antigènes hémaglutinines équivalent grippe B/Pékin/184/93. Pour les non-familiers de l'étude des virus, le H et le N se réfère à des protéines à l'extérieur du virus, l'hémaglutinine et la neuraminidase, qui font que le virus s'attache et ensuite envahisse la cellule hôte. Le public a été tout à fait content jusqu'ici du succès des vaccins. Mais cela changera à l'avenir.

Des chercheurs de l'Institut de Recherche Médical pour les maladies infectieuses de l'Armée US, à Fort Detrick dans le Maryland ont reconstruit et modifié le virus H1N1 de la grippe espagnole, le rendant beaucoup plus mortel que celui qui fut responsable de l'épidémie de grippe de 1918-1919 qui a tué plus de 20 millions de gens dans le monde et plus de 500.000 ici aux US. Pensez qu'elle aurait pu en tuer beaucoup plus, mais à l'époque, les gens ne pouvaient sauter dans un avion et mettre cinq heures pour voler de New York à Los Angeles. Aujourd'hui, nos possibilités de voyager augmenteront la dispersion et causeront notre perte.

Les vaccins contiennent des virus tués et protègent bien le corps d'une attaque par cette souche particulière, mais combat mal les autres souches non incluses dans l'inoculation. À un certain moment, le stock de vaccins inclura la modification la plus létale du H1N1 de 1918 sous sa forme vivante. La plupart des gens qui recevront ce vaccin renouvelleront simplement leur vaccin annuel, et le vaccin inclura toujours la version inactivée de la forme plus bénigne du H1N1 (comme ce fut le cas cette année). La présence d'une souche plus douce dans l'injection ralentira la progression de la forme H1N1 plus mortelle, ainsi les gens deviendront malades plus lentement – mais ils finiront toujours par mourir. Cela prendra juste quelques semaines de plus.

Ils deviendront pendant ce temps les vecteurs de la forme mortelle du virus, le transmettant à toute personne en contact avec eux. Et en entendant que les autres tombent raide morts à cause de la grippe, ils se presseront en masse pour se faire vacciner. Et la population entière sera plus réceptive à l'infection parce que leurs poumons auront été pré-conditionnés pour le garantir.

Si vous vous souvenez qu'en 1968 et 69, la grippe de Hong Kong, qui était une grippe A de type H3N2, a tué plus de 30.000 personnes aux seuls US. Ce fut pour certains un événement fortuit très instructif parce qu'il leur a enseigné que la grippe pouvait être utilisée de manière vraisemblable pour exterminer la population. Mais en même temps, cela a souligné le besoin de pré-conditionner le peuple afin que ceux qui seraient normalement résistants soient sensibilisés. D'où le développement du programme de vaccination et les procédés d'épandages aériens pour mettre la population en condition. Le but des produits chimiques dans les chemtrails est de participer à la fusion de l'enveloppe du virus avec les alvéoles pulmonaires, facilitant la pénétration et l'infection.

Mais qu'en est-il de ces quelques individus qui ne succombent pas à la grippe ? La probabilité seule exige qu'il y en ait quelques-uns à survivre – des poches de la population qui, soit n'ont pas été atteints ou sont d'une certaine façon (ceci est moins probable) résistants à la souche mortelle H1N1. Maintenant vous devez aussi vous rappeler que notre personnel militaire a été immunisé contre une variété d'agents pathogènes, y compris le bacille de l'anthrax.

Pour ceux qui sont géographiquement isolés où la grippe ne fait pas son boulot, il est relativement simple de disposer de spores d'anthrax et de les envoyer ensuite grâce aux militaires rescapés qui s'occuperont de ceux qui respirent encore. La diffusion d'anthrax viendra probablement sous la forme d'un programme de protection contre la grippe pour sauver les survivants après l'épidémie. Et les militaires, ayant été exposés aux civils grippés, se dépêcheront de réclamer leur propre vaccin. Je me dois de souligner que ce dernier scénario est celui prévu en dernier recours. Ceux qui orchestrent le plan ne voudront pas utiliser l'anthrax avant que toutes les autres possibilités soient épuisées – ceci à cause de la viabilité à long terme des spores d'anthrax. Les disperser à travers tout le pays voudrait dire que la zone serait dangereuse à utiliser par des humains, au moins par ceux qui ne sont pas vaccinés contre la bactérie.

Et réfléchissez à ça un moment. Pourquoi pensez-vous que des agences comme Fish et Wildlife sont si pressées de réintroduire des loups et autres espèces dans des régions du pays qui n'ont jamais vu ces animaux pendant des générations ? Tout cela fait partie du plan pour réhabiliter ce pays dans le sens de la vision d'un prochain état paradisiaque, avec des animaux sauvages parcourant en liberté les plaines inhabitées et les forêts. Une fois cela acquis, il faudra du temps pour nettoyer la place et peut-être détruire un bon nombre de petites villes qui autrement défigureraient le paysage. Mais pour l'élite mondiale ce sera un petit prix à payer pour sa future jouissance.

SOURCE 
 
Traduit par Hélios 

11 commentaires:

  1. Ils ne sont pas tous enfermé !!! dommage !!!

    Nasri

    RépondreSupprimer
  2. Coucou,

    Bonsoir. Merci. Ne sais pas. La seule certitude, (la mienne), c'est qu'ils sont capables de tout.

    La pandémie récente, n'était qu'un tour de chauffe ... ^^

    Belle soirée, Léa.

    RépondreSupprimer
  3. Tout a fait d'accord avec toi Léa

    je te salut amicalement et te souhaite bonne nuit .

    ARTICLE A METTRE SOUS LE COUDE ,TRES BON , merci Hélios

    RépondreSupprimer
  4. Que peut-on faire? On ne doit pas laisser aux iraniens tout le boulot, surtout pas notre boulot à nous. Dans le meilleur de cas, ils ne pourront pas vitrifier ceux qui devraient l'être. Il faudrait leur donner un coup de main de manière intelligente, sans en avoir l'air.
    Pour de tels problèmes il n'y a pas mille solutions. Par contre, il y en a mille et un moyens de parvenir à peu près à la solution envisagée.
    Puis l'auteur de l'article, aussi haut fonctionnaire qu'il fut, semble traudé par la logique pasteuriene. Ce fut la logique d'une superbe nullité scientifique, doublée d'une éblouissante habilité charlatanesque. Les vrais médecins pnsent que tout maladie, même un tel empoisonnement de masse, est plus ou moins méritée, notamment par ceux qui se font ou se laissent aveuglés, décervelés, vaccinés. Quant on comprend que la maladie et une crise de nettoyage, on saisit, de même, qu'il faut éviter de trop salir son corps, pour ne rien dire de l'esprit. Avec les coca-cola, les OGM et tous le reste… Les plus sensibilisés seront justement ceux qui salissent leur tube digestive avec la "m" vendue dans les grandes surfaces et un peu partout, ceux qui se vaccinent, se droguent ou tout simplement avalent la "m" télévisuelle, qui salit tout droit l'esprit.
    Ll'article est excellent et on voudrait en avoir d'autres sur les mêmes problèmes. Grand merci à l'auteur. Félicitations à Helios. Quant à la solution, si vraiment il y en a une, Joël Labruyère doit avoir raison.
    Vive la Nation Libre ! Hanibal

    RépondreSupprimer


  5. Les MORGELLONS attaquent...

    RépondreSupprimer
  6. « Que peut-on faire ? »

    Le fait d'avoir posé la question est déjà énorme. Beaucoup de gens savent et ne font rien. Or, comme le claironnait Albert Einstein: « Le monde va mla, non pas tant à cvause de ceux qui font le mal mais à cause de ceux qui savent et ne font rien. »

    1 - Donc, la première chose à faire est de refuser l'endoctrinement pro-vaccinal. La déculottée dernière avec les 8% des vaccinés alors que la grosse Rosine en attendait 100% est prometteuse à cet égard.

    2 - Ensuite, se rappeler — ou APPRENDRE, car je pense que 99,99% d 'entre vous ne connaissent pas cette information. Donnez-moi votre réponse sur — des deux déclarations faite en juin 2007 au Sénat pendant la journée de travail Table ronde - « Les vaccins en France : quels enjeux pour l'industrie pharmaceutique et la recherche ? ». Le ton était pourtant donné : l'industrie pharmaceutique. Pas « santé publique ». Cela n'a pas empêché les participants ( tous issus du lobby pharmaceutique, inutile de vous dire...) de reconnaître ce que nous, anti-vaccinalistes, clamons depuis plus de 50 ans:
    - " aucun cours relatif à la vaccination n'est dispensé dans les facultés de médecine françaises. " (sic)
    - " il n'existe pas de preuve scientifique sur l'utilité des vaccins. "(re-sic)

    NATURELLEMENT, aucun media n'a couvert ce rapport lisible sur http://www.senat.fr/compte-rendu-commissions/20070604/sante.html. L'Assemblée

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. La page demandée n'existe pas au Sénat Elle aurait été supprimée ou le lien n'est pas exact ?

      Supprimer
    2. Le mythe vaccinal27 février 2012 à 14:23

      Non, elle est bien accessible et, pour le vérifier, j'ai pris soin de faire un copié-collé non pas depuis mes références mais du lien que tu indiques ci-dessus. Mais, quitte à me répéter, même si elle devait disparaître, elle est reprise sur le site de l'Assemblé Nationale. J'ai aussi une copie personnelle, inutile de te dire car il ne faut SURTOUT pas que cette pièce à conviction disparaisse...

      Supprimer
    3. Si ce texte n'est pas trop long, peux-tu le mettre en commentaire ou en citer les meilleurs extraits ?
      Ou me l'envoyer par mail ? (en cliquant sur mon profil, colonne de droite).
      Merci.

      Supprimer
  7. Et eux les élites, comment se protègent-ils efficacement contre ces nombreux types d'infections?
    On aurait avantage à le savoir je crois.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ils ont sûrement des vaccins "spéciaux", qui n'ont rien à voir avec les saloperies de Big Pharma ?

      Supprimer

Les commentaires à visée publicitaire sont supprimés.