lundi 13 février 2012

Automates

Étonnant !
La précision suisse...
Trouvé chez Marc Lafontan (une vraie mine d'or d'infos et de photos)

Les automates de Pierre Jaquet-Droz

Pierre Jaquet-Droz était un horloger suisse qui a créé, avec l’aide de son fils et de son collègue Jean-Frédéric Leschot, ces trois automates entre 1768 et 1774, ils s’en servait pour impressionner ses futurs clients avant de les vendre au musée d’Art et d’Histoire de Neuchâtel où ils sont toujours exposés.
Le premier automate est le Dessinateur, un jeune garçon composé de 2000 pièces, capable de dessiner avec le crayon qu’il tient dans sa main.
Il peut dessiner un chien, des nobles qui dansent, un Cupidon conduisant un char tiré par un papillon et un portrait de Louis XVI.
Pendant qu’il dessine ses yeux suivent sa main, il bouge sur sa chaise et parfois lève le pinceau pour souffler la poussière de crayon sur la page.
La Musicienne est créé à partir de 2500 pièces, il peut jouer 5 musiques différentes sur son véritable orgue en bougeant ses doigts pour appuyer sur les touches du clavier.
Pendant qu’elle joue ses yeux suivent ses mains, sa poitrine bouge comme si elle respirait, et exécute un salut entre chaque musique.
L’Écrivain est lui constitué de 6000 pièces et peut écrire n’importe quelle phrase d’un maximum de 40 caractères programmée à l’avance, il plonge sa plume dans de l’encre, la secoue pour éviter des gouttes sur la page puis écrit des lettres manuscrites pendant que ses yeux suivent sa main.

Explications et démonstrations

7 commentaires:

  1. C'était de l'informatique mécanique !!!

    RépondreSupprimer
  2. Merci Hélios,

    Aller! Une bonne nouvelle ...


    http://www.romandie.com/news/n/_ItalieEternit_verdict_historique_deux_condamnations_a_16_ans_de_prison130220121802.asp

    Grosses bises a toutes et tous, Léa.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Oui, Léa, la justice a été rendue en Italie, mais malheureusement pas en France...

      Supprimer
  3. Hélios, merci,

    Mais malheureusement pas en France...

    Hélios, ce qui se passe en Italie, peut redonner confiance a tout ceux qui se battent pour faire reconnaître que l'amiante était un produit mortel.

    Grains de poussière, deviendrons petits cailloux. Des cailloux dans les chaussures! Pas les nôtres, mais les chaussures des fous qui mènent le monde.

    ;)

    Belle soirée, Léa.

    RépondreSupprimer
  4. Hélios, tu vois, encore un petit caillou ...

    Le géant américain Monsanto responsable de l'intoxication d'un agriculteur français

    LYON - Le géant américain Monsanto a été jugé responsable lundi par le Tribunal de grande instance de Lyon de l'intoxication en 2004 d'un agriculteur charentais par un puissant herbicide, ouvrant la voie à des dommages et intérêts, ce qui constitue une première en France.

    C'est une décision exemplaire qui fera date. On peut penser que c'est historique, car ça intéresse les agriculteurs un peu partout dans le monde, a commenté l'avocat de l'agriculteur, François Lafforgue, après que le leader mondial de l'agrochimie a été reconnu responsable du préjudice de Paul François suite à l'inhalation du produit Lasso.

    ;)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Tu as raison, Léa. Tu es notre "petite Poucette", qui met des cailloux sur notre chemin.

      Supprimer
  5. Hélios,

    Tu me fait rire. Poucette? Poussette? L'essentiel est pousser, fort! Pas qu'aux aisances. Toi tu le fais admirablement bien sur ce blog. Merci Hélios.

    Revenons a notre petite histoire de cailloux. As tu déja marché avec ce genre de dureté dans tes godasses? Oui, bien sur! Cela est désagréable, et parfois très douloureux. Il faut faire la même chose aux grands de ce monde. Leur mettre plein de cailloux dans les pompes, comme ceux cités au dessus.

    Et surtout ne pas les laisser se déchausser, a force de boîter, ils comprendront peut être que nous sommes plus pugnaces, et bien plus nombreux qu'eux.

    Utopie? J'aime bien Utopier. :)

    Celui qui a perdu ses rèves, est déja mort. Hein?

    Bisous, Léa.

    RépondreSupprimer

Les commentaires à visée publicitaire sont supprimés.