mardi 3 janvier 2012

Japon, 3 janvier (suite)

Reportage depuis Fukushima, Minami Soma : une femme parle de ses problèmes de santé dans le Fukushima après-accident

Les dents et les ongles de pied qui tombent et les cheveux qui partent par poignées, rapporte-t-elle dans son blog. Elle n'a plus l'air du tout de s'occuper de ce que pensent les gens de son histoire comme si elle l'inventait et elle présente simplement ce qui lui arrive à elle et à son mari, ils sont probablement tous les deux dans la quarantaine. Ils habitent à Minami Soma City dans la préfecture de Fukushima , à 25 km de la centrale. Le quartier où elle vit avec son mari a d'une manière ou d'une autre échappé à la désignation de ''zone d'évacuation'', bien qu'elle dise que les radiations ont été aussi fortes ou même plus fortes. Elle était enseignante de collège jusqu'à il y a deux ans et maintenant elle donne des cours chez elle.
Des lecteurs de mon blog japonais m'avaient envoyé le lien de son blog il y a quelques temps. J'ai lu ses articles, regardé les commentaires et en ai parlé à des gens en qui j'ai confiance sur le net. J'ai peu de raisons de penser que c'est inventé, elle semble sincère, bien que ce ne soit que mon avis personnel et que je puisse me tromper.
Pas mal de gens l'ont attaquée comme semeuse de rumeur et d'alarme, auxquels elle répond ''Regardez la réalité, étudiez la physique et pensez par vous-mêmes. Ce n'est pas le moment de se laisser envahir par les émotions et de perdre du temps.''
Elle ne déclare pas que son état est dû à l'exposition aux radiations depuis l'accident. Elle ne fait que décrire sa situation et demande à son sujet des explications rationnelles qui n'étaient pas disponibles, comme vous pouvez le voir dans le tout premier article en lien et traduit ci-dessous.
Bon, pendant tout l'été 2011 les saignements de nez, la diarrhée et les ecchymoses étaient des ''rumeurs sans fondement''. La fusion des réacteurs était une rumeur sans fondement, la contamination aussi.
Les passages suivants viennent de son blog, ''Numayu no blog'' (en japonais, bien sûr) :
2 janvier 2012 :
Suis allée voir un dentiste qui travaille pendant les vacances, car je ne pouvais supporter la douleur de mes canines dont le nerf était exposé.
Malgré mes explications, il n'a pas arrêté de dire que cela n'aurait jamais dû s'aggraver en si peu de temps (3 mois).
Quand je lui ai dit que mon traitement dentaire avait été terminé avant mars 2011, il ne l'a pas cru. Il a juste dit ''Ce n'est pas possible''.
Il a dit que ça ne pourrait arriver qu'à quelqu'un qui ne s'est pas brossé les dents pendant deux ou trois ans.
J'ai arrêté d'essayer de lui expliquer. Mon mari était là et il a essayé de lui parler, mais il l'a fermé quand le médecin a dit ''Je n'accepte que des données objectives''.
Jusqu'à cet été, mes dents étaient en bon état. Mes dents étaient solides. Jusqu'à cet été.

31 décembre 2011, à propos des cheveux de son amie :
un très bon ami depuis le collège vient de descendre dire bonjour. Nous parlions à l'occasion au téléphone de ma tête (qui se dénudait et dont les cheveux tombaient) et de son état. Elle a 42 ans.
Elle en est venue à porter une perruque. Quand elle l'a enlevée, je suis restée interdite.
Elle a évacué [après l'accident] vers l'intérieur des terres près de la frontière Fukushima-Miyagi. Mais quand les réacteurs ont explosé et quand la dissémination s'est faite, elle était juste à côté de chez moi.
Avec sa permission, je partage avec vous cette triste photo.
Elle et moi avons commencé à perdre nos cheveux en grande quantité dès octobre.
Voici la tête d'une femme de 42 ans en bonne santé. Elle est active et elle travaille.
Pouvez-vous le croire ? En trois mois elle a perdu tellement de cheveux. Vous comprenez maintenant pourquoi je voulais couper mes cheveux court. Maintenant, j'ai plus de cheveux qu'elle, mais si j'avais attendu, j'en aurai perdu beaucoup plus.
Quand je l'ai vue en octobre, elle se faisait un chignon.
Qu'est ce qui est arrivé ?
27 décembre 2011 :
Je suis allée voir mon médecin. La forte douleur dans la mâchoire est revenue, et la douleur me rend folle. Tout le visage en dessous du nez me fait mal.
Le médecin m'a donné deux sortes d'antalgiques cette fois-ci. Maintenant ça va mieux.
Il a demandé aussi une analyse de sang. On ne saura qu'avec les résultats.
Mon médecin est horrifié de ce qui m'est arrivée le mois dernier – mes dents, les cheveux qui se clairsèment, les saignements qui n'arrêtent pas, les fortes douleurs dans la mâchoire, les ongles des pieds qui tombent. Il a dit ''C'est incroyable''.
De toutes façons il faut attendre les résultats de l'analyse de sang.
Je lui ai dit, ''J'ai une perruque, ça va aller''. Il a répondu, ''Oui, et vous pouvez avoir un appareil dentaire total !''
nous sommes optimistes, mon médecin et moi. De même que mon dentiste. Je ne perdrai jamais espoir et garderai le moral. Je vis et j'apprends et reste positive.
20 décembre 2011, en réponse à un troll sur son blog :
Je viens de recevoir un commentaire de quelqu'un qui se dit médecin à Minami Soma, et qui a écrit ''Il n'existe personne dans cet état''. Il n'y avait aucun lien vers un blog.
Si il/elle est vraiment médecin, il/elle n'a voulu ni le confirmer ni le nier.
Voulez-vous voir une photo ?
Les soins pour les caries ont été faits en mars 2011. Il n'y avait rien de méchant pour mes gencives et mes dents. Juste un ensemble de dents. Maintenant, c'est comme ça.
Les deux dents de devant sont en céramique artificielle. De même que les dents blanches au fond. Mais pour les autres dents...le traitement ne peut être poursuivi. Mon dentiste s'est débrouillé pour garder les racines pour pouvoir fixer un axe [pour des implants, probablement].
Et vous allez continuer à dire qu'il n'y a pas d'effets sur la santé ? Vous du gouvernement japonais, donnez-moi s'il vous plaît une réponse ''logique''.
(La photo est plutôt choquante. Vous pouvez la voir dans son article ICI.)
17 décembre 2011, à propos de ses cheveux et de ses ongles de pied :
Tout allait mal hier. Debout ou assise, j'avais la tête qui tournait. Et bien c'est la même chose aujourd'hui aussi.
Hier soir, j'ai essayé de démêler mes cheveux avec les doigts après le shampoing. Les cheveux sont venus par poignées. J'étais en état de choc.
J'ai coupé court mes cheveux il y a environ deux semaines, car je voulais arrêter leur chute. Je porte une perruque (cheveux longs) quand je sors. Il n'y a plus beaucoup de mèches. Je peux voir clairement le cuir chevelu. J'ai perdu tellement de cheveux en 9 mois.
Il y avait quelque chose qui clochait avec mes pieds après le bain, j'ai donc jeté un œil à mes ongles. Sur presque tous les ongles de pied des morceaux manquaient. En essayant de couper mes ongles avec une pince, je ne pouvais en croire mes yeux. L'ongle du deuxième orteil aux deux pieds était en train de tomber. Quand j'y ai touché, ils sont partis.
Suis allée voir le dentiste aujourd'hui. La secrétaire avait l'air épuisée. C'était une personne pleine d'énergie. Elle était à peine capable de parler. Les enfants ne sont pas bien gais. Ils ne jouent pas comme avant.
Le gouvernement japonais a annoncé ''un 'état' d'arrêt à froid''. Un tel mot n'existe pas. C'est un ''arrêt à froid'' ou pas. Ce n'est qu'un sophisme rusé de diplômés en arts.
Aïe. Elle est sûrement prof de sciences ou de maths.
Son blog contient d'autres informations que les problèmes de santé. En fait, les problèmes de santé sont mineurs comparés aux autres sujets comme la contamination radioactive de Fukushima, ce qui est arrivé à Minami Soma les premiers jours après l'accident, ce qu'il se passe à Fukushima en ce moment parmi les évacués, etc. Elle écrit d'une manière très intelligente et féminine.
Elle se fait aussi du souci pour son mari qui se fatigue très facilement ces jours-ci; ses plantes de pied sont engourdies. Elle dit qu'il se trouvait à 3,5 km de la centrale quand l'accident est arrivé (c'est là qu'il travaillait) et il a dû aller de multiples fois au bureau de l'entreprise depuis l'accident pour reprendre des documents. Il travaille maintenant à Koriyama, où le niveau de radioactivité est trois fois celui de Minami Soma, dit-elle.
Je pense que je piocherai à nouveau dans ses articles plus tard.

3 commentaires:

  1. C'est vraiment dramatique. J'ai de la peine pour cette personne et tous les japonais qui vivent avec cette contamination :(

    RépondreSupprimer
  2. Beaucoup de compassion pour ces Japonais,vraiment nous sommes impuissant!!!

    RépondreSupprimer
  3. Merci Minami Soma pour ce témoignage, merci aussi au traducteur. Je fais suivre ...pour ceux qui veulent bien prendre la peine d'être conscients!Nos grands enfants politiques ne savent toujours pas que l'on ne joue pas avec le feu!

    RépondreSupprimer

JE RAPPELLE QU'IL Y A UNE MODÉRATION DES COMMENTAIRES. TOUS CEUX À VISÉE PUBLICITAIRE PARTENT DIRECTEMENT À LA POUBELLE !