Bistro Bar Blog

samedi 31 décembre 2011

Japon, 31 décembre

Une voiture radioactive qui émet 279 microsieverts/h, rapporte l'Asahi Shinbun

Je ne sais pas pourquoi l'Asahi sort maintenant cet article éculé, car il ressemble à une information qui était déjà là en juin.

(Ce qui m'a surpris le plus dans l'article c'est qu'il y avait le 11 mars plus de 6400 ouvriers à la centrale au moment du séisme/tsunami)
Durant tout l'été, comme je l'ai écrit dans mon article précédent concernant une autre voiture radioactive, il y a eu des rumeurs de voitures à l'intérieur de la ''zone interdite'' ayant été vendues en dehors de la zone sans aucun contrôle, ni de la part des propriétaires ni de celle des vendeurs de véhicules d'occasion japonais. Il n'existe aucune norme de radioactivité pour les véhicules d'occasion à l'intérieur du Japon. A ce moment-là, les gens qui soulevaient la question de voitures et de camions radioactifs à l'extérieur de Fukushima étaient souvent taxés de discrimination ''raciste'' contre les gens dans et hors de Fukushima dans les médias alternatifs ainsi que les médias dominants.
Ce blog a déjà parlé du camion d'Iwaki qui émettait 1 millisievert/h (1000 microsieverts) en août.

De l'Asahi Shinbun, 31 décembre :

TEPCO n'a pas fait une gestion convenable des voitures appartenant à ses employés qui étaient garées à l'intérieur de l'enceinte de la centrale à l'époque de l'accident et fortement contaminées par la radioactivité. Une partie des voitures a été vendue par la filière commerciale, pour d'autres l'endroit où elles étaient garées ont posé des problèmes avec les voisins. Les experts disent ''Les voitures fortement radioactives devraient être traitées de la même manière que les débris dans l'enceinte de la centrale.''

Selon le département de relations publiques de TEPCO, la société a démarré une inspection et une décontamination de radioactivité au J-Village (situé à Naraha-machi et Hirono-machi dans la préfecture de Fukushima) à compter du 23 mars, 12 jours après le séisme/tsunami. Depuis cette date, les voitures qui dépassaient une certaine norme [qui a changé avec le temps] n'étaient pas autorisées à sortir. Il était cependant possible avant cette date d'emporter les voitures hors de l'enceinte de la centrale sans aucune inspection. A l'époque du tsunami, il y avait 755 employés de TEPCO et 5660 employés de sociétés affiliées. TEPCO n'a pas gardé trace du nombre de voitures garées à l'intérieur de l'enceinte à ce moment-là ni du nombre de voitures qui ont été emportées à l'extérieur après l'accident. 
 
Le mécanicien d'un garage de la préfecture de Fukushima dit qu'un employé de TEPCO lui a demandé de repeindre sa voiture en juin de cette année et il est en colère. ''279 microsieverts/h ont été mesurés près des balais d'essuie-glaces. Comment peut-on permettre de faire sortir une voiture de la centrale ?'' a-t-il dit en montrant au journaliste une photo prise quand il a mesuré la radioactivité. Si quelqu'un est exposé à cette radioactivité 12 minutes par jour, l'exposition annuelle cumulée dépasse 20 millisieverts qui est la norme que le gouvernement national utilise pour inciter les habitants à évacuer.



12 minutes par jour ? En conduisant pour aller au travail (à la centrale) et à la maison (le J-Village à 20 km), cela fait nettement plus d'une heure par jour. Au lieu de 20 millisieverts, l'ouvrier se prend 100 millisieverts en un an, rien qu'en conduisant sa voiture.

Le refroidissement de la piscine de combustible usagé du réacteur 3 stoppera jusqu'au 4 janvier 2012

Pause vacances pour la piscine du réacteur 3. (ou plutôt pour les ouvriers qui doivent s'occuper du système de refroidissement.)

Du Mainichi Shinbun (31 décembre) :

TEPCO a annoncé le 30 décembre que le refroidissement de la piscine de combustible usagé du réacteur 3 cessera jusqu'au 4 janvier à cause d'un filtre obstrué. Selon TEPCO, la température de la piscine est d'environ 13°C, et il n'y a pas de besoin immédiat d'ouvriers [pour nettoyer le filtre]. Le nettoyage du filtre sera effectué après le 4 janvier.

A 13h42 le 30 décembre, la température de la piscine est de 13,1°C. Si le refroidissement s'arrête, la température augmente de 5 à 6 degrés par jour. La régulation de sécurité spécifie que la piscine soit conservée à 65°C au maximum. TEPCO s'attend à ce que la température augmente jusqu'à 40°C environ, mais le refroidissement reprendra n'importe quand si nécessaire.

La TV japonaise diffuse toujours la première semaine d'une nouvelle année des émissions débiles. Je me demande ce qu'il en sera en 2012.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire

Tout commentaire qui se veut une publicité cachée est refusé.